| | |

Vous verrez les anges de Dieu

Vendredi 29 septembre 2023

Saint Michel, saint Raphaël et saint Gabriel, archanges

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Jean 1, 47-51

En ce temps-là, lorsque Jésus vit Nathanaël venir à lui, il déclara à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »

Prière

Mon Dieu, je réponds à ton invitation et je viens vers toi librement. Merci de me voir, de me porter attention et de m’aimer comme je suis.

Demande

Seigneur, réponds à mon appel et fais grandir en mon âme la force.

Réflexion

  1. Philippe a parlé de Jésus à Nathanaël et l’a invité à le rencontrer. Malgré le fait qu’il soit sceptique, Nathanaël y va quand même. Peut-être avait-il déjà entendu parler de Jésus mais pas assez pour se déplacer. Jésus voulait qu’il devienne l’un de ses disciples. Mais il a plutôt choisi de passer par un intermédiaire pour le rencontrer alors qu’il aurait pu le faire lui-même lorsqu’il l’a vu sous le figuier.
    Pour ma part, qui a pris le rôle de Philippe pour m’inviter à rencontrer le Christ ? Peut-être est-ce évident, peut-être que non… Merci, Seigneur, de m’avoir invité à venir te rencontrer. Et merci de continuer à m’inviter chaque jour.
  2. Jésus connaissait déjà Nathanaël et même ses pensées. Où Jésus m’a-t-il vu et où me voit-il aujourd’hui ? Que connaît-il de moi ? Jésus m’a créé, il connaît tout de moi, le bien comme le moins bon. Que voit-il dont je suis fier ? C’est aussi l’occasion de prendre conscience de ce que je peux améliorer et lui demander son aide. Mais la bonne nouvelle, c’est que Jésus m’invite malgré tout ! « Viens et vois ! »
    Où puis-je aller pour le voir aujourd’hui pour qu’il me révèle à moi aussi qu’il est le Prophète-Roi, le Messie ? Bien sûr, il nous invite à la messe. Mais les jours où cela m’est impossible, aide-moi, Seigneur, à prendre un moment seul et te prier dans mon cœur. « Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. » (Mt 6, 6)
  3. « (…) et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »
    Ici, je crois que Jésus fait référence à sa mort sur la croix, le Verbe jeté tel un pont entre ciel et terre. Mais, en attendant la fin des temps où le ciel s’ouvrira, dans sa bienveillance, Dieu permet à ses anges de monter et descendre pour exercer sa Providence sur la terre. C’est là le ministère des anges et de nos anges gardiens.
    Quelle est la place des anges dans ma vie chrétienne ? Avec mes parents, lorsque l’on prend la route, nous récitons une prière en invoquant saint Christophe pour sa protection. Lorsque l’on a perdu quelque chose, on invoque saint Antoine de Padoue. Il suffit de regarder tous les saints dans le calendrier : ils sont si nombreux et même plusieurs chaque jour ! Merci, Seigneur, de nous guider et de nous aimer autant.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, je sais que tu veux notre bien, que tu es plus fort que tout et que tu peux nous guérir. En plus de ton Fils, de l’Esprit Saint et de notre mère Marie, tu nous envoies aussi les anges ! Seigneur, aide-moi à voir les anges qui sont à l’œuvre selon ta bienveillance pour notre protection et notre délivrance contre le mal.

Résolution

Être l’intermédiaire pour inviter à mon tour une personne à s’intéresser à Jésus. Qu’elle se rende compte par elle-même comme il est bon et facile de l’aimer.

Pierre Numainville, membre de Regnum Christi
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés