Année B | blanc | Méditation | Saint Marc

« Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré »

Mercredi 26 mai 2021

Saint Philippe Néri, prêtre

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Marc 10, 32-45

En ce temps-là, les disciples étaient en route pour monter à Jérusalem ; Jésus marchait devant eux ; ils étaient saisis de frayeur, et ceux qui suivaient étaient aussi dans la crainte. Prenant de nouveau les Douze auprès de lui, il se mit à leur dire ce qui allait lui arriver : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes ; ils le condamneront à mort, ils le livreront aux nations païennes, qui se moqueront de lui, cracheront sur lui, le flagelleront et le tueront, et trois jours après, il ressuscitera. »
Alors, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. » Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé. Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. »
Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean. Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Prière

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu, afin que nous soyons rendus dignes des promesses du ciel.

Demande

« Vous ne savez pas ce que vous demandez » nous dit Jésus dans cet Évangile. Seigneur, tu connais notre aveuglement causé par notre ignorance ou notre malice. Purifie nos demandes pour que nous puissions demander ce qui est juste et bon, ce qui te procure de la gloire. Et accorde-nous la grâce de pouvoir recevoir ce que tu veux nous donner !

Reflexion

  1. Voilà la troisième fois que Jésus annonce, quasiment avec les mêmes mots, sa Passion. Les disciples entendent mais n’écoutent pas. Ils refusent de porter attention à ces paroles qui leur font peur ou qui les dérangent. Elles étaient pourtant destinées à les soutenir pendant la rude épreuve des derniers jours du Christ. L’apôtre Jean, peut-être à l’école de Marie, a sans doute longuement médité ces paroles. Il les a écoutées jusqu’à la dernière : « Et trois jours après, il ressuscitera. ». Les avoir longuement méditées et gardées à demeure en lui lui a permis de rester près de la croix avec Marie, pendant l’agonie de Jésus.
  2. « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »
    Jésus part de nos désirs. Mais il les purifie, il les émonde. Les apôtres ont un désir bien humain de la gloire terrestre. Jésus leur propose, comme prémisses de cette gloire, de partager la même coupe que lui. Bien imprudemment pour leurs seules forces, mais certainement soutenu par l’Esprit Saint, leur désir est surnaturellement grandi : « Nous le pouvons. » répondent-ils.
  3. Dans l’Ancien Testament, le prophète Michée nous enseigne : « Homme, on t’a fait connaître ce qui est bien, ce que le Seigneur réclame de toi : rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité, et t’appliquer à marcher avec ton Dieu. » (Mi 6, 8) Dans la nouvelle Alliance, Jésus nous montre l’exemple d’un amour encore plus profond, nouveau, celui de l’abaissement dans le service ; service de tous ceux qui nous entourent sans exception : « Le Fils de l’homme est venu pour servir. »

Dialogue avec le Christ

« Jésus marchait devant eux. » Quoiqu’il arrive, et particulièrement dans l’épreuve, cette parole est une parole sur laquelle je peux asseoir ma foi. Tu es là, marchant devant moi, et tu me le confirmes avec ta toute dernière parole de l’Évangile de saint Matthieu : « Et voici que je suis avec toi pour toujours jusqu’à la fin des temps. » (Mt 28, 20) Alors, oui, je le crois, « Mon pied trébuche ! Ton amour, Seigneur, me soutient. » (Ps 93, 18)

Résolution

« Les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. » Je réfléchirai aujourd’hui aux lieux où j’ai un quelconque pouvoir. Je m’examinerai pour prendre conscience si je fais sentir mon pouvoir. Je prendrai la résolution de ne plus le faire sentir.

Patricia Freisz, membre de Regnum Christ
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés