| | | |

Viens, Esprit Saint, allumer le feu de ton amour !

Jeudi 21 octobre 2021

Sainte Céline

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Luc 12, 49-53

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême, et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli ! Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division. Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »

Prière

Viens, Esprit Saint. Je ne sais pas prier. Donne-moi un cœur de fils, de fille, en Jésus.

Demande

Seigneur Jésus, que je ne m’habitue pas au péché dans ma vie, mais que je te suive de tout cœur !

Réflexion

  1. « Je suis venu apporter un feu sur la terre (…) »
    Jésus me dit : le feu que je suis venu apporter c’est l’Esprit Saint, c’est la vie de Dieu qui est amour. C’est un feu qui éclaire et qui dénonce le mal en toi, qui réchauffe et chasse ta tristesse, qui se répand et vient transformer toute ta vie.
  2. « Je dois recevoir un baptême (…) »
    Mon baptême, c’est celui qui m’a plongé dans les eaux du péché, de la souffrance et de la mort des hommes. Cela fut mon chemin tout au long de ma vie, jusqu’à ce qu’il culmine sur le Golgotha. Mais, en moi, les eaux de la mort ont été vaincues par le feu de l’amour de Dieu qui, en vous, s’est fait miséricorde : guérissant ce qui est malade, redonnant vie à ce qui est mort.
  3. « Cinq personnes de la même famille seront divisées (…) »
    Comme pour le buisson ardent, le feu de Dieu brûle sans se consumer, c’est-à-dire qu’il vous laisse libres. C’est pourquoi, il y aura ceux qui accepteront la lumière et d’autres qui resteront dans les ténèbres.

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, je te remercie de t’être fait mon frère, d’avoir partagé ma condition humaine avec toutes ses faiblesses. Désormais, malgré toutes mes faiblesses, je suis vraiment ton frère, ta sœur. Nous avons le même Père, et c’est la même vie qui nous habite : l’Esprit Saint.

Viens, Esprit Saint, remplir le cœur de tes fidèles et allumer en eux le feu de ton amour !

Résolution

Renoncer de tout mon cœur au péché dans ma vie – et ceux qui sont plus ou moins involontaires – et les présenter au Seigneur pour qu’il m’en libère. Me confesser si besoin.

Père Martin Baud, LC
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés