Une rencontre avec le Christ qui change une vie

Dimanche, 17 janvier 2021

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Jean 1, 35-42

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure, (environ quatre heures de l’après-midi).

André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

Prière

Seigneur, où demeures-tu ? Dans ma vie spirituelle j’ai besoin avant tout de te rencontrer, de savoir où tu demeures pour venir moi aussi à tes côtés. Toi l’Agneau de Dieu, fais que ton appel à te suivre résonne dans notre cœur et celui de tous les hommes.

Demande

Que ma relation avec le Christ soit le fruit d’une vraie rencontre.

Réflexion
  1. Jean le Baptiste se trouve en compagnie de ses disciples et voit le Christ passer non loin de lui.
    Cette scène mérite une contemplation tout à fait spéciale. Jean vient de rendre témoignage devant des prêtres et des lévites qu’il n’est pas le Messie attendu par les Juifs. Le lendemain il voit Jésus, son cousin, passer devant lui et nous pouvons imaginer avec quel enthousiasme et fierté il peut enfin désigner aux yeux de tous l’Agneau de Dieu. Cette image est frappante. Elle fait directement apparaître le lien entre le Christ et la croix. C’est lui l’Agneau de Dieu, c’est lui l’Agneau qui vient pour être immolé et laver les hommes de la faute originelle. Dès le tout premier chapitre de l’Évangile de saint Jean l’ombre de la croix est présente. Une ombre qui accompagnera le Christ jusqu’à la Semaine Sainte.
     
  2. En ce temps de Noël, il est bon de ne pas oublier qu’au milieu des jours de joie et de festivité il y a toujours la croix et encore plus la Résurrection du Christ qui est déjà annoncée.
    Les deux disciples qui ont entendu Jean le Baptiste sont en pleine recherche. Ils ont soif de Dieu. Ils veulent le rencontrer. Jésus se laisse trouver. Il demande simplement aux disciples de venir avec lui, de prendre du temps pour le connaître. Les disciples « restèrent auprès de lui ce jour-là ». Ils passent du temps avec le Seigneur et pendant les trois années de sa vie publique ils auront de nombreuses occasions pour continuer et renforcer leurs relations avec Jésus. Avons-nous le courage de prendre du temps avec le Seigneur, de « perdre du temps » avec le Seigneur ?
     
  3. Le pape Jean-Paul II lors des JMJ de Paris en 1997 méditait avec les jeunes sur ce même Évangile. « Rabbi, où demeures-tu ? L'Église nous répond chaque jour : le Christ est présent dans l'Eucharistie, le sacrement de sa mort et de sa Résurrection. En elle et par elle, vous reconnaissez la demeure du Dieu vivant dans l'histoire de l'homme. Car l'Eucharistie est le sacrement de l'amour vainqueur de la mort ; elle est le sacrement de l'Alliance, pur don d'amour pour la réconciliation des hommes ; elle est le don de la présence réelle de Jésus, le Rédempteur, dans le pain qui est son Corps livré, dans le vin qui est son sang versé pour la multitude. »
    Le pape Jean-Paul II nous rappelle donc que la rencontre avec le Christ est à notre portée, nous l’avons présent dans nos églises et nos chapelles. En ce temps de Noël nous contemplons combien le Christ s’est fait proche de nous pour que nous puissions le rencontrer. À nous de franchir les quelques mètres qui nous restent pour demeurer avec lui.
Dialogue avec le Christ

Seigneur, tu es venu à ma rencontre. Donne-moi la force de répondre à ton appel à te suivre afin de te connaître pour pouvoir ainsi t’aimer chaque jour un peu plus. Que ma vie de prière puisse me rapprocher de toi pour pouvoir moi aussi t’annoncer aux autres.

Résolution

Passer un peu de temps en présence de l’Eucharistie, pas tant pour parler, mais pour écouter le Seigneur.

Frère Jérôme Dejoie, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés