« Ton Père qui voit dans le secret te le rendra »

Couleur liturgique : violet

Évangile selon saint Matthieu 6, 1-6.16-18

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux- là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

Prière

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.

Demande

Seigneur, montre-moi ce que tu veux que je change pendant ce temps de Carême.

Réflexion

1. Aujourd’hui, mercredi des Cendres. Nous commençons un nouveau parcours que l’Église nous propose de vivre. Rappelons-nous que le mercredi des Cendres n’a de sens qu’avec la Résurrection, que nous fêterons le 12 avril prochain. Quarante jours de pénitence dont la Semaine Sainte pour parvenir à la Résurrection : un temps où la grâce abonde par le biais de la pénitence et du sacrifice. Un temps où le Seigneur Jésus veut nous combler de grâces pour être plus à son image, à l’image que Dieu veut pour chacun de nous, selon ce que nous sommes. Il veut nous donner des grâces par le sacrifice. Ce moyen lui plaît et il nous donnera au centuple si nous accomplissons quelques efforts.

2. La deuxième lecture nous offre un indice sur l’attitude à adopter pendant tout le Carême : « Laissez-vous réconcilier avec Dieu. Voici le moment favorable. » Dieu nous demande un comportement passif : « Laissez-vous ». Ce temps est donc un temps où le Seigneur veut agir et où il agira avec puissance dans nos vies, à condition que nous le laissions opérer. C’est là tout le problème de la liberté humaine. Laisser faire le Christ, le laisser agir dans ma vie comme il le souhaite. Ce peut être une oraison jaculatoire que nous pouvons répéter chaque jour pendant ce Carême : « Aide-moi, Seigneur, à me laisser faire ».

3. Le Christ sait bien dans quel domaine nous devons changer. Laissons-le nous guider à travers les sacrifices qu’il me demandera pendant ces journées. À la fin de chaque journée, prendre dix minutes pour la passer en revue afin de découvrir dans quelle direction le Seigneur veut me faire cheminer et ainsi essayer de ne pas le déranger, essayer de suivre les indications qu’il me propose. Dans sa grande sagesse, l’Église nous offre cette période de Carême afin que nous travaillions notre cœur pour qu’il soit davantage à l’image de celui du Christ. C’est un temps de grâces abondantes dont il nous faut profiter. Demandons donc au Christ qu’il nous aide à nous laisser faire.

Dialogue avec le Christ

Esprit-Saint, donne-moi la force de me laisser réconcilier avec Dieu.

Résolution

Passer un peu de temps ce soir avant de me coucher en dialogue avec le Christ pour découvrir ce qu’il veut que je fasse pendant ce temps de Carême.

Xavier Kerrand
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés