« Relevez la tête »

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Luc 21, 20-28

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, alors sachez que sa dévastation approche. Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils s’enfuient dans les montagnes ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils s’en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu’ils ne rentrent pas en ville, car ce seront des jours où justice sera faite pour que soit accomplie toute l’Écriture. Quel malheur pour les femmes qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura un grand désarroi dans le pays, une grande colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés en captivité dans toutes les nations ; Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens, jusqu’à ce que leur temps soit accompli. Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »

Ecouter cette méditation:
Télécharger le fichier audio
Prière

Seigneur, me voici devant toi en ce nouveau jour. Je te confie ma vie, sois le centre de mon existence car tu es le seul qui puisses vraiment me rendre heureux. Fais grandir en moi les vertus théologales de foi, d’espérance et de charité. Amen.

Demande

Seigneur, aide-moi à toujours mettre ma confiance en toi.

Réflexion

1. Moments de doute

L’Évangile que nous propose la liturgie aujourd’hui peut être déconcertant au premier abord car nous avons à faire à un texte apocalyptique. Jésus nous parle de guerre et de destruction. Dans la première partie, il s’agit d’une prophétie sur la destruction de Jérusalem qui a eu lieu en 70 après Jésus-Christ. Quant à la deuxième partie, nous avons l’impression que Jésus fait plutôt référence à la fin du monde. Dans les deux cas, il s’agit de moments de difficultés et d’épreuves. Nous pouvons penser que, pour les apôtres, la destruction du temple et l’époque à laquelle ils ont vécu, accompagnée de nombreuses persécutions, ont dû être douloureuses.

On pourrait aussi penser que la prédiction du Christ s’est déjà réalisée et donc qu’elle ne nous touche pas. Mais ces paroles sont plus profondes : tout au long des siècles, des chrétiens ont dû vivre des moments difficiles. Ces mots de Jésus sur la fin des temps, où il annonce catastrophes et guerres, sont en fait aussi une sorte d’avertissement pour nous. Il y aura toujours des difficultés dans notre vie. En effet, les nombreuses guerres, le contexte culturel actuel et la déchristianisation pourrait nous laisser penser que le mal est en train de gagner du terrain et c’est dans ces moments que le doute pourrait facilement s’installer. Mais encore une fois en lisant ce texte de l’Évangile on se rend compte que le Christ nous avait déjà prévenus.

Le Seigneur précise lui-même dans ces versets : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. » (Mt 10, 34). Le monde, d’une certaine façon, est le terrain de la lutte entre le bien et le mal, et suivre Jésus impliquera toujours des persécutions. Il est normal de se poser des questions mais nous ne devons pas perdre notre confiance en lui.

2. Votre rédemption est proche

À la fin de ce passage, l’Évangile apporte la solution à tous nos problèmes : « Relevez la tête car votre rédemption approche. » C’est le message pour tous les chrétiens à travers le monde et à travers l’histoire. Ces paroles font échos à d’autres : « Courage ! Je suis vainqueur du monde. » (Jn 16, 33). Nous ne devons ni avoir peur, ni être découragés. Le Seigneur est avec nous et il dit à chacun d’entre nous : « Ne crains pas : je suis avec toi. » (Is 41, 10), « Tu as du prix à mes yeux, et je t’aime. » (Is 43, 4)

La mort de Jésus sur la croix sera le témoignage de cet amour, et c’est aussi par cet amour que le mal sera vaincu. Ces versets sont donc une nouvelle invitation à avoir confiance en lui, même dans les moments les plus compliqués. C’est lui notre Dieu et il nous l’a promis : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 20)

Dialogue avec le Christ

Seigneur, tu es venu dans le monde pour nous sauver et notre bonheur est en toi. Toutefois tu nous as avertis : comme ils t’ont persécuté, nous aussi nous le serons. Tu ne nous as jamais caché qu’il y aurait des moments de difficulté. C’est pour cela que nous te demandons ta grâce afin de toujours te suivre. Seigneur, fais que nous ayons toujours confiance en toi.

Résolution

Prendre un moment aujourd’hui pour confier au Seigneur toutes mes difficultés et renouveler ma confiance en lui.

Frère Jean-Baptiste Ribes, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés