Ordinations diaconales

Présentation des frères

Frère Matthieu Boo d’Arc, LC

« Que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel »

Le diaconat, pour ceux qui s’approchent de la prêtrise, est avant tout un moment de préparation. Après treize ans de formation, onze de profession religieuse, c’est tout à coup une nouvelle étape qui s’ouvre. Une nouvelle étape, le sacerdoce, qui commence par un an de diaconat. Un an pour apprendre à « servir », comme nous l’apprend l’exemple des premiers diacres.
Je relisais il y a quelques jours l’appel et l’élection des premiers diacres (Ac 6, 1-7), choisis par les douze apôtres pour aider au service des veuves et des membres de la communauté dans le besoin : voilà la mission d’un diacre, et le sens profond qu’elle a comme préparation au sacerdoce. C’est une année pour servir, dans le pays, la ville où je serai envoyé sous peu ; une année pour apprendre à être prêtre comme un homme choisi parmi d’autres, non pas à cause de ses qualités ou de ses capacités, mais pour être disponible pour la communauté des chrétiens.
L’ordination diaconale sera aussi un moment pour remercier. Remercier le Seigneur de sa fidélité tout au long de ces treize dernières années. Tant de fois j’aurais pu l’abandonner, laisser le chemin en cours de route, mais lui a été présent et m’a soutenu. Remercier la congrégation des Légionnaires du Christ, mes formateurs et mes frères avec qui je partage ce même désir de sainteté, de mission, de servir le Christ et les hommes jusqu’à la mort. Remercier ma famille qui m’a toujours soutenu, de près ou de loin. Remercier les bienfaiteurs qui m’ont permis d’étudier en Espagne et à Rome, dans d’excellentes universités, pour pouvoir ensuite transmettre la beauté de la vérité chrétienne au monde.

Le frère Matthieu Boo d’Arc a 30 ans et a deux frères et deux sœurs. Il s’engage au sein de l’ECyD dès l’âge de 11 ans, puis passe deux ans à l’École apostolique de Méry-sur-Marne entre 2004 et 2006. Après son baccalauréat à Ars au Foyer Marcel-Van en 2007, il entre au noviciat en Italie (2008-2010) puis suit ses humanités classiques en Espagne entre 2010 et 2012. Il poursuit ensuite ses études à Rome, une licence en philosophie de 2012 à 2015, puis part pour trois ans de stage apostolique à Mexico, travaillant dans une école de la congrégation et au sein de l’ECyD de la ville. Il revient à Rome en 2018 pour commencer ses études de théologie, qu’il termine actuellement. Une phrase du Notre-Père lui a toujours servi de guide pendant ces dernières années : « Que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel. » (Mt 6, 10)

Le Fr. Matthieu est auteur des méditations sur l’Évangile du jour. Découvrez ses méditations. 

Frère Melchior Poisson, LC

« Seigneur, tu m’as séduit et j’ai été séduit »

Pendant ces derniers mois de préparation pour le diaconat et le sacerdoce, j’ai été particulièrement marqué par l’image du Christ serviteur qui lave les pieds de ses disciples. Dieu s’abaisse pour venir à notre rencontre, il s’agenouille devant nous pour purifier nos cœurs. C’est une scène qui me touche beaucoup et me parle de l’intimité que le Christ veut avoir avec moi. Aujourd’hui, à quelques jours du diaconat, je perçois avec plus de profondeur l’invitation du Christ, non seulement à me laisser purifier et embrasser par lui, mais aussi à m’agenouiller avec lui pour laver les pieds de mes frères.  

Né le 6 avril 1989 à Champigny-sur-Marne, le frère Melchior Poisson a grandi à Presles-en-Brie dans une fratrie de neuf frères et sœurs. En 1996, l’un de ses frères est inscrit à l’École apostolique de Méry-sur-Marne et c’est ainsi que le frère Melchior découvre les Légionnaires du Christ et commence à participer à des camps de l’ECyD. En 2004, il entre à son tour à l’École pour y suivre ses années de lycée. Après l’obtention de son baccalauréat en 2007, le frère Melchior intègre le noviciat dans le nord de l’Italie puis poursuit ses humanités classiques à Salamanque (Espagne) de 2009 à 2011. Il rejoint ensuite la Ville éternelle pour des études de philosophie (2011-2013). De retour en France en 2013, il suit un stage apostolique à l’École de Méry pendant trois années où il est responsable des lycéens. Il continue ensuite son cursus de philosophie et théologie à Rome de 2016 à 2021.
Dans son cheminement personnel, le frère Melchior a particulièrement été touché par cette phrase du prophète Jérémie : « Seigneur, tu m’as séduit et j’ai été séduit. »(Jr 20, 7)

Le Fr. Melchior est auteur des méditations sur l’Évangile du jour. Découvrez ses méditations. 

Frère George de La Cotardière, LC

« Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? »

Comme les apôtres le jour de la Pentecôte, mon cœur brûle d’un ardent désir missionnaire et évangélisateur. Après avoir tant reçu (et attendu) tout au long de ces années de formation, vient maintenant le moment de donner : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. » (Mt 10, 8)
Ces dernières semaines avant l’ordination diaconale sont aussi vécues avec l’émotion de recevoir bientôt ma première mission. Je prie le Seigneur pour que, là où il m’envoie, il fasse de moi un instrument humble et efficace de son amour et de sa miséricorde ; un prêtre selon son cœur (cf. Jr 3,15).

Le frère George de La Cotardière est né à Versailles le 14 juin 1989. Il a six frères et une sœur. C’est au cours de week-ends de l’ECyD en 2001 et 2002 à Rennes qu’il a un premier contact avec Regnum Christi et les Légionnaires du Christ. Inscrit à l’École apostolique de Méry-sur-Marne de 2003 à 2007 jusqu’à l’obtention de son baccalauréat, il entre ensuite au noviciat en Irlande (2007-2009) puis suit ses humanités classiques aux États-Unis en 2009-2010. Deux stages apostoliques le ramènent en France : de 2010 à 2012 à l’École de Méry-sur-Marne puis en 2012-2013 au sein de l’ECyD. Il poursuit ensuite ses études à Rome : études de philosophie de 2013 à 2016, puis de théologie en 2016-2017. De 2017 à 2019, le frère George interrompt ses études pour s’occuper de la pastorale des jeunes à l’Université Anáhuac au Mexique. Il retourne à Rome en 2019 pour terminer ses études de théologie.
Au terme de ces longues années de formation vers la prêtrise, les paroles du psalmiste résonnent de façon particulière dans son cœur : « Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur. » (Ps 115)

Le Fr. George est auteur des méditations sur l’Évangile du jour. Découvrez ses méditations. 

Frère Benoît Terrenoir, LC

« Les yeux fixés sur Jésus »

Le 3 juillet prochain, avec la grâce de Dieu, je recevrai l’ordination diaconale avec quatre de mes frères légionnaires du Christ. C’est l’aboutissement d’un itinéraire de formation initiale que j’ai commencé en 2007, lorsque je suis entré au noviciat, et même dès 2003, lorsque j’ai intégré l’École apostolique de l’Immaculée Conception en classe de troisième. L’ensemble de ce temps de formation, en particulier les cinq dernières années d’études passées à Rome, ont été l’occasion pour moi de mûrir ma décision de devenir prêtre dans la congrégation des Légionnaires du Christ.
Grâce à la prière, en particulier les Exercices spirituels de trente jours, le fameux mois ignatien, j’ai pu chercher dans ma mémoire et dans mon cœur les signes de l’appel de Dieu à lui donner ma vie en étant son apôtre dans le monde. Grâce à la présence de mon accompagnateur spirituel et de mes formateurs, j’ai pu recevoir une confirmation de ma vocation à la vie religieuse et sacerdotale. Grâce à la présence précieuse de mes frères de communauté, grâce aux amitiés, aux confrontations et aux crises qui ont surgi de ce contact quotidien, j’ai pu voir mûrir ma capacité de dialogue et de rencontre. Enfin, grâce aux cours de philosophie et de théologie, je peux comprendre le sens de ma vie à la lumière de Dieu.

Le frère Benoît Terrenoir est né à Lyon le 25 octobre 1989. Entouré de quatre frères et deux sœurs, il grandit à Notre-Dame de Bellecombe (73). À l’âge de 11 ans, un camp d’été à Hermancia au bord du lac Léman lui fait découvrir Regnum Christi et les Légionnaires du Christ. Il est ensuite scolarisé de la troisième à la terminale à l’École apostolique de Méry-sur-Marne. Novice de 2007 à 2009 à Bad Münstereifel (Allemagne), le frère Benoît se rend à Salamanque (Espagne) pour ses humanités classiques de 2009 à 2011. La suite de ses études l’amène à Rome de 2011 à 2013 où il suit un premier cycle de philosophie (baccalauréat canonique). Pendant trois années (2013 à 2016), il accomplit son stage apostolique à Méry-sur-Marne. De retour à Rome de 2016 à 2018, il suit un deuxième cycle de philosophie (licence canonique). Puis, toujours à Rome, il conclut ses études par trois ans de théologie (baccalauréat canonique).
Voici trois versets des Saintes Écritures qui l’ont guidé durant son parcours vers le sacerdoce : « Je fais toujours ce qui lui est agréable. »(Jn 8, 29) ; « Les yeux fixés sur Jésus »(He 12, 2) ; « C’est toi, Seigneur, qui me lave les pieds ? » (Jn 13, 6)

Le Fr. Benoît est auteur des méditations sur l’Évangile du jour. Découvrez ses méditations

Frère Martin Baud, LC

« Vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. »

Dans le cœur de l’adolescent que j’étais, lorsque résonna l’invitation du Christ à le suivre, il y avait un grand désir de bien utiliser ma vie, d’en tirer profit au maximum, pour moi et pour les autres. Qu’y avait-il de mieux que cette proposition du Christ de l’aider à ouvrir la porte du ciel dans le cœur des hommes pour y faire retentir sa Bonne Nouvelle ?
Seize ans après, le son de cet appel a pu descendre dans les profondeurs de mon cœur, y laissant découvrir sa beauté, tout en gardant sa part de mystère. Son écho qui résonne encore aujourd’hui réveille en moi le même enthousiasme. Ainsi, je me réjouis de la venue du diaconat à l’idée de me faire serviteur de sa Parole dans la vie de celui et de celle qu’il mettra sur mon chemin.

Le frère Martin Baud est né le 21 août 1991 en Bretagne. Il a deux grandes sœurs et deux petites sœurs. Il a connu l’ECyD à l’âge de dix ans en participant à des week-ends et à des camps d’été. En classe de troisième il décide d’entrer à l’École apostolique de Méry-sur-Marne où il continuera sa scolarité jusqu’au bac. Il entre ensuite en 2009 au noviciat des Légionnaires du Christ en Italie, suit les humanités classiques en Espagne, une licence en philosophie à Rome, passe trois ans de stage apostolique au Chili à Santiago et revient à Rome pour conclure la formation initiale par une licence en théologie.
Cette citation de saint Marc a participé à sa décision de suivre le Seigneur : « Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » (Mc 10, 21)

Le Fr. Martin est auteur des méditations sur l’Évangile du jour. Découvrez ses méditations

En grec, « diacre » veut dire serviteur. Le premier « diacre », c’est Jésus-Christ, le Fils de Dieu, lui qui n’est pas venu pour être servi, mais pour servir. Le plus grand service qu’il nous a rendu, c’est le don inestimable du salut : il est mort et ressuscité pour nous donner la vie éternelle. Avant son départ, il a confié aux douze apôtres le soin de continuer sa mission. Les apôtres ont, à leur tour, choisi des successeurs, les évêques. De siècle en siècle, d’évêque en évêque, cette mission est arrivée jusqu’à nous.