« Parce que tu as du prix à mes yeux, que tu as de la valeur et que je t’aime. »

Soumis par Regnum Christi le jeu 06/08/2020 - 15:28

Témoignage du Fr. Jérôme Dejoie qui a prononcé ses vœux perpétuels le 28 août dernier à Bassevelle (Seine-et-Marne).

Le frère Jérôme Dejoie, 29 ans, a deux grands frères et une petite sœur. Après plusieurs années de scoutisme, il passe quatre ans à l’École apostolique de Méry-sur-Marne entre 2005 et 2009. Après son baccalauréat, il entre au noviciat en Italie (2009-2011) puis suit ses humanités classiques aux États-Unis entre 2011 et 2013. Il poursuit ensuite ses études à Rome, une licence en philosophie de 2013 à 2016, puis revient pour trois ans de pratiques apostoliques au collège-Lycée de l’Immaculée Conception de Méry-sur-Marne, travaillant en tant que formateur dans l’école et au sein de l’ECyD de la région. Il revient à Rome en 2019 pour commencer un master en philosophie qu’il continue actuellement.

 

À quel moment avez-vous pensé à la vocation pour la première fois ?

Je n’ai pas de souvenir précis du moment où j’ai pensé à la vocation pour la première fois. Je sais seulement que j’étais très jeune, environ 6 ans. Il y a plusieurs moments qui ont été déterminants dans mon enfance. Je me souviens particulièrement d’une messe dominicale au cours de laquelle le prêtre, pendant l’homélie, a fait un appel aux jeunes de l’assemblée à faire confiance au Seigneur s’ils se sentaient appelés. Cet appel a résonné en moi et, malgré mon jeune âge, je me suis dit : « Pourquoi pas moi ? »

 

Vous avez choisi la vie religieuse au sein de la congrégation des Légionnaires du Christ. Quelles ont été les raisons de votre choix ?

Je n’aime pas beaucoup dire que j’ai choisi la vie religieuse ou la congrégation des Légionnaires du Christ ou même la vocation. Il faut toujours souligner que c’est le Seigneur qui appelle et qui nous montre petit à petit le chemin qu’il veut pour nous. Le Seigneur nous dit : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis. » (Jn 15, 16) Cela dit, il est évident que j’ai choisi librement de suivre le chemin que le Seigneur a tracé pour moi. La vie religieuse me pousse à consacrer totalement et radicalement ma vie au Seigneur afin que chaque moment de ma journée soit un hymne pour le Seigneur. La congrégation des Légionnaires du Christ m’a attiré par son enthousiasme pour la mission et sa volonté d’étendre le Règne du Christ dans la société. Malgré les moments difficiles de cette congrégation, je suis convaincu que le Seigneur veut faire de grandes choses pour les âmes et pour l’Église à travers la congrégation des Légionnaires du Christ.

 

Que représente la famille spirituelle Regnum Christi pour vous ?

Elle représente une spiritualité que nous partageons et qui nous donne un vrai lien face au Seigneur. C’est dans cette famille spirituelle que ma relation au Seigneur se développe et se trouve au mieux. Avec les différentes branches de cette famille spirituelle, il y a toujours quelque chose à découvrir et des richesses à recevoir des autres.

En faire partie signifie faire partie d’un corps à la fois très diversifié et riche de ses différences mais, en même temps, très uni sur l’essentiel et une vraie force évangélisatrice qui peut toucher tous les niveaux de la société. Chacun fait avancer les autres et soutient les autres en répondant à sa propre vocation. C’est une richesse que nous n’aurons jamais terminée de découvrir.

 

Pourriez-vous nous relater une expérience marquante lors d’un stage apostolique ?

Mon stage apostolique a été consacré à l’accompagnement des adolescents. Comme chacun sait, c’est un âge assez ingrat mais cela ne veut pas forcément dire que les jeunes ne sont pas réceptifs, au contraire ! Je me souviens tout particulièrement d’un jeune qui était assez difficile à accompagner. Rien ne lui convenait et tout ce que je faisais pour essayer de le comprendre et de l’aider semblait avoir l’effet inverse. Ce n’est qu’après plusieurs années, alors que j’étais de nouveau à Rome pour mes études, qu’il m’a envoyé un courrier pour me remercier et me dire combien ce que j’avais fait lui avait été utile. C’était une très belle expérience pour moi et elle m’a aidé à comprendre que les temps du Seigneur ne sont pas les nôtres. Nous semons simplement et c’est lui qui fait porter des fruits quand et comme il veut.

 

Quel aspect de la vie sacerdotale vous attire le plus ? Pourquoi ?

Ce qui m’attire le plus dans la vie sacerdotale c’est la possibilité de conférer les sacrements. Ce sont des dons si précieux que le Seigneur nous confie afin de les porter aux âmes. Savoir que je peux être un pont entre Dieu et les hommes en apportant les sacrements aux autres est une grâce magnifique.

 

Qu’aimeriez-vous dire à nos lecteurs et bienfaiteurs ?

Un grand merci pour leur soutien et pour leurs prières. Je suis convaincu que ma vocation est portée par tellement de personnes qui prient pour les prêtres et sans m’en rendre compte je reçois beaucoup de bénédictions grâce à ces personnes.

 

Quelle citation biblique vous touche-t-elle particulièrement ?

« Parce que tu as du prix à mes yeux, que tu as de la valeur et que je t’aime. » (Is 43, 4)