Année B | blanc | Méditation | Saint Jean

« Moi, je suis le pain de la vie »

Mardi 20 avril

Bienheureuse Odette

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Jean 6, 30-35

Ils lui dirent alors : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif.

Prière

Viens, Esprit Saint ! Viens ouvrir mon cœur à ta Parole, donne-moi l’intelligence des Écritures pour mieux te connaître. Donne-moi l’Esprit de prière et de silence, pour vivre ce moment de rencontre intime avec toi.

Demande

Mon âme a soif de toi !

Reflexion

  1. « Quel signe vas-tu accomplir ? »
    La foule demande un signe pour croire et, en particulier, celui de la manne. Elle est gourmande de miracles et de nourriture matérielle. Notre Seigneur aurait pu leur répondre que Moïse avait fait de plus grands miracles que celui de la manne ; mais ce n’était pas le moment de leur parler de la sorte, il n’avait en vue qu’une seule chose, c’était de leur inspirer le désir de la nourriture spirituelle. Il existe une gourmandise spirituelle, qui cherche des consolations, des signes pour une foi facile, sans efforts. Il ne veut pas que nous désirions ces consolations, mais que nous ne désirions que lui.
  2. « Je suis le Pain de la vie. »
    Jésus ne vient pas donner le pain comme lors de la multiplication des pains ; c’est lui le pain qui se donne pour fortifier nos âmes. Il donne la vie à l’âme par l’action de l’Esprit. « Si quelqu’un croit en ce pain, il ne connaîtra pas la faim, cette faim qui torture celui qui n’écoute pas la parole de Dieu, et il ne connaîtra pas la soif spirituelle de celui qui n’a pas reçu l’eau du baptême, ni la sanctification de l’Esprit » écrit un père de l’Église.
  3. « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. »
    Il éveille en nous le désir profond de lui. Une fois que nous avons goûté à la présence de Dieu qui nous comble, notre désir de lui s’accroît chaque jour pour chercher une plus grande intimité. C’est dans l’Eucharistie que nous pouvons adorer le Pain de vie et dans la communion que nous nous unissons à lui. Dieu met ce désir dans notre cœur, pour que nous ayons soif de lui. Plus nous le désirons, plus notre capacité de le recevoir augmente et il se donnera à nous abondamment.

Dialogue avec le Christ

Merci, Jésus, pour le don de l’Eucharistie. Augmente en moi la foi et la faim de toi. Purifie mes désirs, pour que je ne cherche pas les consolations et les compensations en dehors de toi.

Résolution

Se préparer avant la messe pour recevoir Jésus dans la communion.

Gaëtane Auger, consacrée de Regnum Christi

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés