Année B | blanc | Méditation | Saint Jean

« Moi, je suis la porte des brebis »

Lundi 26 avril 2021

Bienheureuse Alde

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Jean 10, 1-10

En ce temps-là, Jésus déclara : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans l’enclos des brebis sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit. Celui qui entre par la porte, c’est le pasteur, le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir. Quand il a poussé dehors toutes les siennes, il marche à leur tête, et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix. Jamais elles ne suivront un étranger, mais elles s’enfuiront loin de lui, car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. »
Jésus employa cette image pour s’adresser aux pharisiens, mais eux ne comprirent pas de quoi il leur parlait. C’est pourquoi Jésus reprit la parole :  « Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés. Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. »

Prière

« Mon âme a soif de Dieu, le Dieu vivant. » (Ps 41, 3) Fais grandir en moi cette soif, Seigneur, aide-moi à avoir soif de toi !

Demande

Suivre le Christ sur tous ses chemins, qu’ils soient paisibles ou tortueux.

Reflexion

  1. Temps de fête
    Nous sommes dorénavant sur le chemin qui nous mène à la Pentecôte. Quarante jours après Pâques, le Christ monte au cieux et la semaine suivante nous recevrons l’Esprit Saint. Renouvelons notre joie de la Résurrection et demandons au Christ de nous aider à être plus proches de lui, pour mieux le suivre, pour mieux nous préparer à la venue du Saint-Esprit.
  2. En ce temps de préparation à la Pentecôte où nous recevrons l’Esprit de Dieu, le Christ nous interpelle dans cet Évangile afin que ce soit lui que nous suivions, et rien que lui. Il faut savoir reconnaître ceux qui nous mènent à lui et ceux qui nous dévient du chemin. Ce n’est pas simple de reconnaître les bons bergers des mauvais.  
    Voici deux aspects pour suivre le Christ : un aspect auditif et un aspect visuel. Sommes-nous familiers avec la voix de Jésus ? Savons-nous la reconnaître ? Ne la confondons-nous pas avec celle du diable ? Ou avec celle de notre égoïsme ? Cela peut paraître simple de reconnaître la voix de Jésus, mais cela ne l’est pas. Il est vrai que si nous y sommes familiers, alors nous la reconnaîtrons et la suivrons.
    Le plus compliqué est de savoir si nous savons la reconnaître. Pour ce faire, examinons le contenu de ces voix qui nous parlent chaque jour. Des éléments simples nous permettent de discerner si cette voix vient de Dieu : la charité, un peu de sacrifice de soi, la maîtrise de notre orgueil, demander pardon, demander de l’aide, nous surpasser, vaincre notre timidité et nos peurs, etc. Les autres voix, en général, même si elles proposent quelque chose de bien, n’ont pour but et de fin ultime que de nous satisfaire nous-mêmes. Le Christ me propose de sortir de moi-même dans la charité alors que les autres voix me portent à entrer en moi-même dans un amour propre.
  3. Suivre le Christ n’est pas aisé et les vies de saints sont là pour nous le prouver. Mais leurs vies nous montrent aussi joie, simplicité, bonheur, bonnes œuvres, etc. À quoi nous appelle le Christ si nous le suivons ? « Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage », « Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance ». La vie que m’offre le Christ est certes difficile mais pleine de satisfactions ; elle sera ensuite comblée d’un bonheur immense qui ne s’éteindra pas. Osons, alors, sortir de nous-mêmes, faire mourir petit à petit le vieil homme qui vit en nous. Soyons enfants du Ressuscité, marchons à la lumière. Passons par cette porte : c’est la seule qui nous donnera le repos et la joie. En cette période de préparation à la Pentecôte, demandons à l’Esprit de Dieu de nous faire marcher par le Christ.

Dialogue avec le Christ

Esprit Saint, donne-moi ta clairvoyance et ta force pour vivre en fils de Dieu.

Résolution

Résolution Pendant la journée, reconnaître la voix du Christ et nous efforcer de suivre ce qu’il me demande, même si cela me demande un sacrifice.

Xavier Kerrand

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés