| | |

L’heure approche

Lundi 25 mars 2024

Lundi Saint

Couleur liturgique : violet

Évangile selon saint Jean 12, 1-11

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts. On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus. Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum. Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? »
Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait. Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. » Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait réveillé d’entre les morts. Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus.

Prière

Seigneur, nous sommes « six jours avant la Pâque », fais-nous entrer dans cette Semaine Sainte, le cœur uni à ton cœur, à celui de Marie et de tous les disciples. C’est aujourd’hui aussi le 25 mars, fête anniversaire de l’annonce faite à Marie. Dans le cœur de Marie se mêlent ces différentes annonces : « Il sera appelé Fils du Très-Haut » (Lc 1, 32) ; « ton âme sera traversée d’un glaive » (Lc 2, 35) ; « Il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite » (Mc 8, 31) ; « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! (…) vous ne m’aurez pas toujours » (Jn 12, 7-8). Prions avec Marie !

Demande

Accorde-moi la grâce, Seigneur, avec le cœur et les yeux de Marie, de contempler tous tes faits et gestes, d’écouter tes Paroles, d’expérimenter tout l’amour que tu veux me manifester à travers les jours de ta Passion. Donne-moi un cœur contemplatif et la grâce de m’unir à toi et à ton œuvre.

Réflexion

  1. « Jésus vint à Béthanie (…) »
    La tension est palpable. Bientôt, ce sera la Pâque. Jésus veut monter à Jérusalem avec ses disciples, mais il est conscient que la violence monte et se déchaînera bientôt contre lui. Il vient à Béthanie, chez ses amis, Lazare qu’il vient de ressusciter, Marthe et Marie. Il vient chercher du réconfort auprès d’eux.
    Marie, sa Mère, est sans doute aussi avec eux. Peut-être ses amis essaient-ils de le dissuader de se rendre à Jérusalem (l’Évangile n’en dit rien, mais on pourrait l’imaginer).
    Avec ce geste de répandre le parfum, Marie manifeste toute son affection envers Jésus. Parfois, nous n’avons plus les mots, mais les gestes en disent long. Jésus accueille ses gestes.
    Il voit mon cœur et tout ce que je veux lui dire en cet instant. Fais, Seigneur, que je me préoccupe plus de toi que de moi ; fais que je te suive, que je t’accompagne.
  2. Le cœur endurci de Judas et des grands prêtres
    On observe déjà une certaine tension au sein du groupe des disciples. Dans la maison de ses amis, Judas fait un commentaire aigre. Il se moque. Il reproche. Il interprète ce geste d’amour gratuit comme du gâchis. Il juge. Le cœur des grands prêtres est perfide. Ils n’ont pas vu d’un bon œil la résurrection de Lazare. Ils en veulent à mort à Jésus, mais aussi à Lazare.
    Comment est-il possible d’être malheureux et envieux de la vie retrouvée de Lazare ? Pourquoi, Seigneur, nos cœurs sont-ils si durs parfois ? Pourquoi tant de passions s’entremêlent-elles en nous aussi ? Je remets en tes mains, Seigneur, tous mes emportements, mes colères, mes mépris. Transforme nos cœurs endurcis.
  3. Jésus poursuit son œuvre
    Jésus reprend doucement Judas. Il valorise et apprécie le geste de Marie. Il annonce son départ qui se fait proche. Il accueille la foule qui vient à lui. En son cœur, il se prépare. C’est pour cette heure qu’il est venu.
    Marie, tu es témoin de tout cela. Tu accompagnes ton Fils, par les yeux, par le cœur, dans le silence, la prière. Tu implores le Père. Tu pries pour les disciples. Tu ne comprends pas non plus pourquoi certains cœurs sont si durs. Tu sais que Jésus est venu pour tous. Tu te prépares, toi aussi.

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, l’heure approche. Je te remercie pour tout l’amour que tu me manifestes ; pour l’amour que tu transmets envers tous. Je te remercie de me montrer comment tu poursuis ta mission, comment tu te prépares pour cette heure pour laquelle tu es venu. Ouvre mon cœur, adoucis toutes mes rudesses, fais que j’abandonne mes jugements. Substitue mes manques d’amour par ton amour.

Résolution

J’essaierai de garder le silence intérieur au milieu de mes occupations de ces prochains jours afin d’accompagner Jésus dans sa Passion et accompagner Marie, sa Mère et ma Mère.

Céline Cochin, consacrée de Regnum Christi
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés