| | |

« L’Époux est avec eux »

Lundi, 20 janvier 2020

Saint Fabien, pape et martyr ; saint Sébastien, martyr

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Marc 2, 18-22

En ce temps-là, comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vint demander à Jésus : « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Jésus leur dit : « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront. Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit. Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »

Prière

À toi, mon Créateur, toute louange et toute gloire. Auteur de tout don, je mets toute mon assurance en toi, renonce à mes sécurités matérielles et me dispose ainsi à accueillir en contrepartie une part de ton Esprit qui m’a déjà été donnée lors des sacrements de l’initiation chrétienne et me revient comme membre de l’Église.

Demande

« Donne-moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit ; ne me chasse pas loin de ta face, ne me reprends pas ton Esprit Saint. » (Ps 50, 12-13) Aie pitié de moi, de mon ingratitude et du péché qui a délogé ton amour de mon cœur en échange de mon égoïsme.

Reflexion

  1. « Ils ont l’Époux avec eux. »
    En répondant ainsi à la question sur le comportement de ses disciples, Jésus affirme clairement qu’il est l’Époux. L’allégorie est évidente et si elle ne peut choquer, elle surprend par son originalité et par son autorité.
    Original est d’une part le fait que Jésus décrive la vie de disciple non plus comme une école de justice légale, dans le sens le plus noble, mais comme un festin de noces. D’autre part, il évoque de manière imagée les prophéties qui interprétaient avec autorité l’alliance abrahamique et mosaïque dans une perspective de renouvellement et d’éternité. Jésus serait-il, pour ses interlocuteurs, un prophète ? Et pour moi, dans les faits ?
  2. « L’Époux leur sera enlevé. »
    Jésus laisse comprendre que ses disciples devront se prendre en main dans un quotidien où la fête aura cessé. Ce quotidien sera rythmé par les aridités, l’ascèse, la piété et mettra à l’épreuve la fidélité : non pas celle de Dieu, bien évidemment, mais celle des disciples.
    Ce jour-là sera celui de l’application de la nouvelle alliance où la justice de la loi devra être complétée par la loi de la liberté et de l’amour. L’amour théologal est l’âme de toute vertu et de toute œuvre de sainteté personnelle et de charité. Vivifiés par l’Esprit Saint, il nous constitue tous en membres vivants du Corps du Christ.
  3. « À vin nouveau, outres neuves. »
    La loi de la vie est une loi de renouvellement. Ce qui ne se renouvelle pas est mort. Ainsi devons-nous constamment nous renouveler pour que le cœur reste tendre, docile, aspirant aux trésors de l’éternelle sagesse qui gisent dans le cœur de Dieu. Ici, le vin nouveau, qui est l’expression la plus entière et pure de l’amour de Dieu, trouvera une outre souple, qui ne se déchire pas sous les flots de l’abondance divine.
    Moi-même purifié, suis-je prêt à me laisser revêtir d’un vêtement nouveau, non rapiécé de mes compromissions ?

Dialogue avec le Christ

Jésus-Christ, divin époux, qu’il est bon et qu’il est doux de t’ouvrir mon cœur, de t’offrir ma vie, d’assumer mes fatigues et efforts qu’impliquent l’obéissance à la volonté du Père, car ainsi, mon cœur ne peut que se languir vers cette alliance nouvelle et éternelle scellée en ton sang précieux. J’accepte de rejeter l’homme ancien avec son péché pour renaître homme nouveau, dans ta justice et ta sainteté.

Résolution

Comme un acte d’amour de Jésus, je m’abstiens aujourd’hui d’un confort ou je jeûne lors d’un repas.

Père Jaroslav de Lobkowicz, LC

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés