| | |

« Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main »

Jeudi 15 avril 2021

Saint Patern

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Jean 3, 31-36

« Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous. Celui qui est de la terre est terrestre, et il parle de façon terrestre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, il témoigne de ce qu’il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage. Mais celui qui reçoit son témoignage certifie par là que Dieu est vrai. En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure. Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire le Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

Prière

Je crois en toi, mon Dieu, je crois que tu es présent ici, avec moi. Je me mets en ta présence, toi qui as tout créé, qui m’as créé, qui remplis tout. Augmente ma foi en toi. J’espère en toi, mon Dieu. J’espère en ta Parole, en tes promesses. J’espère en la vie éternelle, cette vie qui est le but de ma vie sur terre. Augmente mon espérance, donne-moi de vivre les yeux fixés sur toi. Je t’aime, ô mon Dieu, mais affermis mon amour si faible et inconstant. Mets en moi ton amour qui pénètre tout et consume tout.

Demande

Seigneur Jésus-Christ, fais que je crois en toi comme Dieu venu de Dieu !

Réflexion

  1. Pour comprendre ces paroles de Jean le Baptiste, remettons-nous dans le contexte : des Juifs viennent avertir Jean que Jésus est en train de baptiser, d’attirer les foules et de le dépasser en notoriété ; ce Jésus que Nicodème, peu auparavant, avait qualifié de « maître venu de la part de Dieu » (Jn 3, 2). Ce qui se dessine dans le chapitre 3 de saint Jean est une comparaison entre maîtres et sages juifs : Nicodème, Jean le Baptiste, Jésus, trois figures de maîtres pour les Juifs qui attendaient le salut. Et pourtant, c’est justement cette image que Jean le Baptiste détruit aujourd’hui : « Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous. » Non, Jésus n’est pas au même niveau que Jean, que Nicodème. Eux sont « de la terre, et parlent de façon terrestre ». Jésus, lui, vient du ciel. 
  2. « Celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu. »
    Quelle est la différence fondamentale entre Jésus et les prophètes, les maîtres de la Loi ? Qu’ils ne parlent pas en tant que simples hommes. Ils disent les paroles de Dieu. C’est Dieu qui parle en eux, et non pas seulement qu’eux parlent bien de Dieu. Cela pourrait paraître équivalent, mais l’enjeu est de taille. Écouter les paroles du Christ, lire l’Évangile, recevoir les enseignements du Christ transmis par son Église n’a rien à voir avec écouter Moïse, ou Abraham, les fondateurs des autres religions, ou même nos prêtres. Qui écoute Jésus et croit en lui, écoute directement Dieu et croit en Dieu. Il ne certifie pas que la doctrine du Christ est meilleure que les autres ; il certifie que Dieu lui-même est vrai, ce Dieu qui parle en Jésus. 
  3. « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle. »
    Recevons et méditons sur ce témoignage de Jean : il veut faire passer ses auditeurs à un autre niveau, celui de la relation avec Dieu. Il veut nous faire comprendre que lorsqu’il s’agit de Jésus, il s’agit de Dieu, de celui qui nous a créés et rachetés, de celui qui nous jugera. Bien plus qu’un prophète. Il s’agit de celui dont dépend notre vie éternelle, car il est le Fils.
    Voilà pourquoi l’Évangile se termine sur des paroles un tant soit peu dures à entendre. Notre attitude – et celle du monde entier – vis-à-vis du Christ est décisive pour notre vie : présente et future. Croire en lui, c’est recevoir la vie éternelle. Ne pas croire en lui, ou le rabaisser à un simple sage, un maître aux bons enseignements, c’est nous fermer à la vie éternelle, c’est être déjà jugés…
    Dans ma vie, le Christ est-il une sorte de « complément spirituel » qui améliore mon existence ? Une pièce manquante dans ma vie ? Lui ne veut pas être une « pièce » de ma vie : il veut être ma vie elle-même !

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus-Christ, je crois que tu es Dieu, tu es venu de Dieu et tu es au-dessus de tous. Je veux accueillir tes paroles comme paroles de l’Esprit Saint, je veux croire en toi. Augmente ma foi ! Ne permets pas que je te réduise à un complément spirituel utile dans ma vie. Donne-moi la grâce de comprendre que tu es le sens, l’origine et le but de ma vie, rien de moins. Jésus-Christ, je crois en toi, fais qu’aujourd’hui je croie un peu davantage, et que ma vie s’oriente vers toi.

Résolution

Aujourd’hui je renouvellerai plusieurs fois dans la journée cette prière : « Seigneur Jésus, je crois en toi, augmente ma foi. »

Frère Matthieu Boo d’Arc, LC

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés