Professions Religieuses 2021-
Actualités | Légionnaires du Christ

Le diaconat

En grec, « diacre » veut dire serviteur. Le premier « diacre », c’est Jésus-Christ, le Fils de Dieu, lui qui n’est pas venu pour être servi, mais pour servir. Le plus grand service qu’il nous a rendu, c’est le don inestimable du salut : il est mort et ressuscité pour nous donner la vie éternelle. Avant son départ, il a confié aux douze apôtres le soin de continuer sa mission. Les apôtres ont, à leur tour, choisi des successeurs, les évêques. De siècle en siècle, d’évêque en évêque, cette mission est arrivée jusqu’à nous.

Chaque évêque, à son tour, choisit des membres de l’Église pour l’aider à mener à bien la mission qu’il a reçue. Ce sont les prêtres et les diacres. Pour devenir prêtre, il faut d’abord être diacre, mais tous les diacres ne deviennent pas prêtres. Alors que les prêtres célèbrent la sainte messe et donnent le pardon de Dieu dans le sacrement de la réconciliation, les diacres, eux se dédient au service de la communauté dans tous les domaines.

Voilà les fonctions spécifiques du diacre : administrer solennellement le baptême, conserver et distribuer l’Eucharistie, assister au mariage et le bénir, porter le viatique aux mourants, donner lecture aux fidèles de la Sainte Écriture, instruire et exhorter le peuple, présider au culte et à la prière des fidèles, être ministres des sacramentaux, présider aux rites funèbres et à la sépulture (cf. LG 29).

Le diacre, de même que le prêtre ou l’évêque, n’est pas un fonctionnaire. Être diacre n’est pas un métier, mais une mission. Le diacre permet à Jésus-Christ, vivant et ressuscité, de venir à la rencontre de ceux qui désirent, souvent inconsciemment, le salut. Puissent les nouveaux diacres être des ponts pour que le Christ puisse franchir la distance qui le sépare de nombreuses personnes qu’ils auront l’occasion de rencontrer.