| | |

La gratitude et la louange

Mercredi 10 novembre 2021

Saint Léon le Grand, pape et docteur de l’Église

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Luc 17, 11-19

En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » À cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés. L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain. Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ? Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »

Prière

« Acclamez le Seigneur, terre entière, servez le Seigneur dans l’allégresse, venez à lui avec des chants de joie ! Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : il nous a faits, et nous sommes à lui, nous, son peuple, son troupeau. Venez dans sa maison lui rendre grâce, dans sa demeure chanter ses louanges ; rendez-lui grâce et bénissez son nom ! Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour, sa fidélité demeure d’âge en âge. » (Ps 99)

Demande

Seigneur, donne-moi la grâce de vivre dans la gratitude et la louange pour tous tes bienfaits.

Réflexion

  1. Ce passage de l’Évangile est un appel à demander avec foi et confiance au Seigneur tout ce dont nous avons besoin. Les dix lépreux n’hésitent pas à se présenter à Jésus pour exprimer leur demande. Même s’ils se tenaient à distance, comme c’était l’habitude à l’époque pour éviter toute contamination, Jésus n’avait pas peur de leur maladie. Il n’a pas peur non plus de nos misères et il pose sur nous un regard de tendresse et de miséricorde. N’ayons pas peur de présenter au Seigneur nos besoins, notre pauvreté, nos blessures, nos fragilités, même nos péchés pour demander sa guérison.
  2. Jésus renvoie les lépreux pour qu’ils aillent se présenter au prêtre. Les lépreux étaient mis au ban de la société pour éviter qu’ils transmettent leur maladie contagieuse. Ils étaient exclus des villes et villages et interdits d’accès aux synagogues, au temple et autres lieux publics. On les considérait même coupables de leur maladie comme si c’était une punition de Dieu pour leur péché. Ce n’est pas du tout l’attitude de Jésus envers eux. À l’époque les prêtres étaient la seule autorité compétente pour réintégrer les lépreux dans la société, une fois guéris de leur mal. Mais c’est seulement en cours de route que les dix lépreux ont été guéris et non au moment de leur rencontre avec Jésus. Ils devaient donc avoir confiance que la guérison se produirait même si elle n’était pas encore constatée ; ils étaient déjà en route pour voir le prêtre. Leur patience et leur acte de foi en Jésus leur a mérité la guérison.
    Nous sommes donc invités à faire confiance quand nous demandons quelque chose au Seigneur et attendre avec patience le moment de la grâce. L’heure de la grâce peut être instantanée mais elle peut aussi prendre des années. Faisons confiance au Seigneur qui connaît le meilleur moment pour répondre à notre prière et y répondre aussi de la manière qui nous convient le mieux.
  3. Seul l’un des dix lépreux revient sur ses pas pour remercier Jésus. Nous constatons aussi la déception de Jésus. Il aimait profondément ces dix lépreux et aurait voulu les revoir pour entrer dans une vraie relation d’amitié avec eux. Mais seul le samaritain revient pour rendre grâce. La gratitude nous aide à nous rendre compte combien nous sommes aimés du Seigneur et nous permet d’entrer plus en profondeur dans notre amitié avec lui.
    N’hésitons pas à revenir sur nos pas à la fin de chaque journée pour voir les merveilles de Dieu dans notre quotidien et louer le Seigneur pour tout ce qu’il a accompli pour nous. Cela nous aidera à grandir dans notre foi en lui, dans notre amour et dans notre espérance. La gratitude nous aide aussi à grandir dans nos relations avec les autres. Quand je dis merci à quelqu’un je me rends compte de son amour pour moi et je peux donc grandir dans ma confiance vis-à-vis de lui. N’hésitons pas à dire merci aussi aux personnes que nous croisons dans notre quotidien.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, tu fais chaque jour pour moi des merveilles. Je veux te louer et te remercier, Seigneur, pour tous tes bienfaits. Chaque grâce reçue est une confirmation de ton amour pour moi. Comment ne pas te faire encore plus confiance et voir mon avenir avec espérance ! Seigneur, aide-moi à voir plus clairement ta présence dans ma vie. Je veux profiter de ce moment avec toi pour te présenter aussi tous mes besoins.

Résolution

Remercier quelqu’un pour un service reçu qui me touche particulièrement dans la journée et voir dans ce geste l’amour même du Seigneur qui agit pour moi à travers cette personne.

Père Richard, Tardiff, LC
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés