La foi, grosse comme une graine de moutarde

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Luc 17, 1-6

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Il est inévitable que surviennent des scandales, des occasions de chute ; mais malheureux celui par qui cela arrive ! Il vaut mieux qu’on lui attache au cou une meule en pierre et qu’on le précipite à la mer, plutôt qu’il ne soit une occasion de chute pour un seul des petits que voilà. Prenez garde à vous-mêmes ! Si ton frère a commis un péché, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. »

Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : “Déracine-toi et va te planter dans la mer”, et il vous aurait obéi. »

Ecouter cette méditation:
Télécharger le fichier audio
Prière

Seigneur, comme les apôtres, je veux te demander d’augmenter ma foi en toi et en ta parole. La vie, que tu nous demandes de vivre en tant que chrétiens, est semée d’embûche et, pour pouvoir donner un bon exemple à nos frères, il nous faut ton aide sanctifiante.

Demande

Grandir dans la vertu théologale de la foi.

Réflexion

1. Il est souvent bon de se rappeler le dicton « Chrétien isolé, chrétien en danger ». En effet nous avons toujours besoin des autres pour vivre pleinement notre foi. Pourtant, dans cet Évangile, le Seigneur nous met en garde contre les scandales. Ce que Jésus désigne comme scandale ce sont les « pierres d’achoppement », c’est-à-dire littéralement ce qui nous fait tomber sur un chemin, et donc de façon imagée tout ce qui pourrait nous entraîner au péché. Jésus montre une attitude très intéressante face à la réalité des scandales. Il nous prévient qu’il y en aura toujours : il connaît trop bien notre nature blessée par le péché pour le nier. Mais il est aussi extrêmement dur envers celui par qui le scandale arrive : « Il vaut mieux qu’on lui attache au cou une meule en pierre et qu’on le précipite à la mer, plutôt qu’il ne soit une occasion de chute pour un seul des petits que voilà. »

2. Il serait facile pour nous en entendant ce mot « scandale » de penser aux faits gravissimes qui ont secoué l’Église ces derniers temps et dont les conséquences sont encore très fortes aujourd’hui. Évidemment les paroles du Christ s’appliquent à ces situations mais nous ferions bien aussi de regarder notre propre personne et de penser à tous les mauvais exemples que nous aussi pouvons donner aux autres. Bien souvent, sans nous en rendre compte, notre mauvais esprit, nos critiques, notre paresse et une foule d’autres petits défauts que nous connaissons bien peuvent être ces « pierres d’achoppement » sur lesquels nos frères risquent de tomber dans leur chemin vers le Christ. Au lieu de tirer les autres vers le haut, nous les entraînons souvent vers le bas.

3. Que faire alors ? Le Christ nous donne, comme toujours, la solution. Premièrement, il faut savoir pardonner à nos frères et aussi parfois à nous-mêmes. Ensuite il nous faut beaucoup, beaucoup, beaucoup de foi. Une foi chevillée au corps qui, malgré les mauvais exemples et malgré mes propres chutes, ne doute pas une seule seconde de la bonté de Dieu qui attend simplement que je lui demande pardon pour pouvoir continuer à me donner ses grâces. Le mal a été vaincu par la croix. Nous avons la victoire, seulement il faut y croire.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, un grain de moutarde peut sembler tout petit mais c’est déjà difficile pour moi d’avoir une foi aussi grosse. Augmente ma foi, Seigneur, et donne-moi le courage de ne jamais douter de ta victoire sur le mal. Tous ces péchés et ces mauvaises choses que je vois autour de moi, tu les as crucifiés avec toi sur la croix.

Résolution

Essayer de ne pas me laisser entraîner par les mauvais exemples aujourd’hui.

Frère Jérôme Dejoie, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés