« Tu es Pierre, et je te donnerai les clés du royaume des Cieux »

Lundi, 29 juin 2020

Couleur liturgique : rouge

Évangile selon saint Matthieu 6, 13-19

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »

Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

Prière

Jésus, je te remercie pour ce temps de prière, viens en mon cœur. Comme les apôtres, je désire être tout à toi et te reconnaître comme mon Seigneur et mon Dieu.

Demande

Jésus, que je puisse être un véritable apôtre de la prière et de l’humble offrande de ma vie au service des autres, comme saint Pierre.

Réflexion
  1. Depuis le IIIe siècle au moins, l’Église unit dans une même solennité la fête de saint Pierre et celle de saint Paul. Pierre est un pêcheur galiléen, frère d’André, il fut choisi par le Christ comme chef des douze apôtres, comme pierre fondamentale de l’Église. Paul est de Tarse en Cilicie, il est né dans une famille juive ; il persécuta dans un premier temps les chrétiens. Converti sur le chemin de Damas vers l’an 36, il rencontre l’amour du Christ, il en est bouleversé. Il a ensuite prêché le Christ pendant une trentaine d’année, fondant de nombreuses églises et affermissant, pas ses Lettres, la foi de ces jeunes chrétiens. Notre Seigneur, en quittant cette terre, nous a laissé deux choses qu’il aimait profondément : sa Mère et son Église. Il a laissé sa Mère à saint Jean et son Église à saint Pierre. Pour Marie, saint Jean fut un fils et pour l’Église, saint Pierre fut un père, un pape, le premier des papes.
     
  2. Penchons-nous plus particulièrement sur Pierre. Nous avons déjà dû remarquer que Pierre est loin d’être parfait. Par exemple, lors du lavement des pieds, il ne voulait pas que Jésus lui lave les pieds ; ou encore lorsqu’il va s’opposer aux annonces de la Passion, Jésus va prononcer des paroles fortes à son encontre : « Passe derrière-moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes. » (Mc 8, 33) Puis il ira jusqu’à renier trois fois Jésus : « Je ne connais pas cet homme. » (Mt 26, 72) Face à nos fragilités, il est très facile de nous identifier aux réactions de Pierre. L’Évangile ne met pas en avant le chef des apôtres, elle ne le maquille pas. Saint Pierre est entier, plein de zèle, plein d’énergie avec son tempérament de feu mais il est pourtant inconstant et fragile à rester fidèle. Il lui faudra beaucoup de temps pour se laisser former par le Seigneur. Jésus a choisi un homme fragile – mais qu’il a aimé profondément – pour être chef de son Église.
     
  3. Par l’exemple de saint Pierre, Jésus nous enseigne deux choses : d’une part la gratuité des dons de Dieu dans notre mission de baptisé, de parent, de prêtre, de jeune, d’étudiant, de malade, de médecin… Jésus n’appelle pas des gens bien, parfaits, justes mais il appelle ceux qu’il veut. Il appelle gratuitement et librement. D’autre part, il choisit une personne ordinaire pour la rendre extraordinaire par son amour et sa miséricorde. C’est parce que le Seigneur nous appelle que nous pourrons remplir notre mission. Jésus choisit des hommes fragiles pour nous montrer que c’est son Église et non l’Église des hommes. Nous comprenons ainsi que c’est le Christ qui guide l’Église. Puis nous reconnaissons la première mission de saint Pierre : celle de professer la foi. « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Et Pierre répond : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Il a donc la mission d’affermir la foi de tous les fidèles et de chercher l’unité entre tous.
Dialogue avec le Christ

Jésus, en tant que baptisé, je désire te suivre et te remercier pour tant de dons, particulièrement ceux de ton Église et du successeur de Pierre. S’il vous plaît, sainte Vierge Marie, protégez l’Église et notre Saint-Père dans sa mission.

Résolution

Aujourd’hui je prierai spécialement pour le pape François en le confiant à la Reine et Mère des apôtres, la sainte Vierge Marie.

Adèle Landowski, membre de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés