« Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie »

Dimanche, 10 janvier 2021

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Marc 1, 7-11

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. » En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi je trouve ma joie. »

Prière

Merci, Seigneur, pour le don de la vie. Merci pour le don de ce nouveau jour. Merci surtout pour le don de ton amitié. Merci pour le don de ta grâce, de ton Esprit en moi qui me revêt de ta dignité, de ta lumière, de ta bonté.

Demande

Seigneur Jésus, je viens à toi assoiffé de ton eau vive. Je me penche sur ton Cœur pour m’abreuver de la vraie vie. Je ne suis qu’un vase qui ne demande qu’à être empli de ta bonté, de ta lumière, de tes pensées, de tes désirs.

Réflexion
  1. « Je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. »
    Le Seigneur me dit : ces paroles de mon cher prédécesseur te scandalisent ? Tu les trouves trop dures ? Trop pessimistes ? Saches pourtant que c’est une belle chose que d’aimer sa petitesse, se reconnaître petit, comme un enfant. Moi-même je n’ai pas eu peur de devenir enfant. Bien au contraire, cela révèle un aspect de mon cœur. Si tu reconnais ta petitesse et ton indignité, cela ne fera qu’augmenter ta joie à la vue du don que je veux te faire. Tu expérimenteras alors avec plus de simplicité que tu es aimé gratuitement.
     
  2. « Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »
    Le baptême de Jean est celui de la conversion, du repentir. Il est en votre pouvoir de le réaliser. Mais recevoir la vie divine ne peut être qu’un don qui vient d’en haut, et c’est pour cela que je suis venu. Depuis toute éternité j’ai voulu me faire l’un d’entre vous pour partager avec vous ma vie. Le péché semblait vous avoir rendu ennemis de Dieu pour toujours ; en revanche il a contribué à manifester avec plus de profondeur l’amour dont vous êtes aimés. Car j’ai voulu partager toute la faiblesse et le péché de l’humanité. Pour cela, moi aussi je suis descendu dans les eaux du Jourdain, j’ai été immergé dans les eaux de ton péché et de ta mort, et j’en suis sorti victorieux pour toi, afin que tu sois à ton tour immergé dans mon Esprit, baptisé dans l’Esprit Saint.
     
  3. « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »
    Désormais, l’Esprit qui est descendu sur moi descend aussi sur toi. L’Esprit d’amour qui m’unit au Père habite en toi et il est à l’œuvre à tout moment. C’est lui le doux hôte de ton âme qui te donne la paix intérieure, enflamme ton cœur d’amour pour ton Dieu et ton prochain, te fait voir ta vie et le monde avec espérance, affermit ta foi dans la joie et le doute. C’est lui qui ouvre ton intelligence aux Écritures, t’inspire et t’aide à accomplir toutes sortes de bonnes actions. C’est lui, en un mot, qui te fait vivre de ma vie. Pour que tu sois fils dans le Fils, et que mon Père soit ton Père.
Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, je t’ouvre mon cœur et te donne toutes mes faiblesses. Je veux renoncer aux œuvres du péché et accueillir ton Esprit dans ma vie. Car je veux vivre de ta vie.

Seigneur Jésus,
Je t’offre mes mains pour faire ton travail,
Je t’offre mes pieds pour suivre ton chemin,
Je t’offre mes yeux pour voir comme toi,
Je t’offre ma langue pour dire tes paroles,
Je t’offre mon intelligence pour que tu penses en moi.
Je t’offre mon esprit pour que tu pries en moi.
Surtout je t’offre mon cœur pour qu’en moi tu aimes le Père et tous les hommes.
Je t’offre tout ce que je suis pour que tu grandisses en moi,
Que ce soit toi le Christ, qui vives, travailles et pries en moi.
Amen.

Résolution

Me repentir d’un défaut et demander pardon à Dieu et à un proche si cela est opportun. Ou bien m’ouvrir à une inspiration du Saint-Esprit qui me demande un acte de charité ou une action bien concrète pour modeler mon cœur sur celui du Christ.

Frère Martin Baud, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés