Ouverture et douceur

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Luc 9, 51-56

Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? » Mais Jésus, se retournant, les réprimanda. Puis ils partirent pour un autre village.

Ecouter cette méditation:
Télécharger le fichier audio
Prière

Seigneur, apprends-moi à mieux te connaître. Apprends-moi à te contempler, à te regarder, à t’écouter. Tu es mon maître, mon modèle.

Demande

Un cœur doux et humble.

Réflexion

1. Jésus et ses apôtres se rendent vers Jérusalem, pour la fête de la Pâque. C’est la dernière fois que Jésus fait ce pèlerinage. Il sait, et il l’a annoncé aux apôtres, que cette année il va vivre sa propre Pâque, que le temps de vivre la Passion est arrivé. Or Jésus décide de passer par un village de Samaritains et envoie des messagers en avant. Jésus avait déjà eu des contacts avec des Samaritains, comme nous le narre, par exemple, l’Évangile de Jean, dans le passage de la rencontre de Jésus avec la Samaritaine près d’un puits. Mais cette fois, sachant que Jésus se rendait à Jérusalem, ils ne veulent pas le recevoir (les Samaritains ne reconnaissaient pas en effet que Jérusalem soit l’unique lieu où le culte puisse être rendu à Dieu).

2. Jésus savait bien que les disciples qu’il avait envoyés allaient rencontrer une opposition. Mais il les a envoyés quand même. Jésus voulait sans doute leur enseigner quelque chose. Quand ils iront prêcher par le monde, les disciples trouveront de nouveau des oppositions, des personnes qui ne veulent pas les accueillir, qui ne veulent pas écouter la Bonne Nouvelle qu’ils viennent leur apporter.

3. Devant ce refus qui leur est opposé, Jacques et Jean, qui connaissent la puissance de Jésus, ont bien envie de se venger en faisant descendre le feu du ciel pour détruire le village. C’est alors Jésus qui va leur opposer un refus. Pas question de vengeance, ils vont simplement poursuivre leur route. Jésus leur avait déjà dit : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur. » Ce passage nous révèle donc deux attitudes importantes d’un véritable chrétien : il n’est fermé envers personne (Jésus aurait pu ne pas vouloir s’arrêter chez les Samaritains), et il sait rester doux et humble, la violence et la vengeance ne sont pas des moyens pour entrer dans le cœur des gens.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, donne-moi un cœur doux et humble comme le tien. Aide-moi à être un témoin de ton amour. Par la patience et le pardon, aide-moi à te ressembler, et à attirer les autres à toi.

Résolution

Pardonner à quelqu’un qui a pu être injuste envers moi.

Père Jean-Marie Fornerod, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés