M’ouvrir à la lumière de Jésus

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Marc 4, 21-25

Il leur disait encore : « Est-ce que la lampe est apportée pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour être mise sur le lampadaire ? Car rien n’est caché, sinon pour être manifesté ; rien n’a été gardé secret, sinon pour venir à la clarté. Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! » Il leur disait encore : « Faites attention à ce que vous entendez ! La mesure que vous utilisez sera utilisée aussi pour vous, et il vous sera donné encore plus. Car celui qui a, on lui donnera ; celui qui n’a pas, on lui enlèvera même ce qu’il a. »

Prière

Jésus, voici plusieurs semaines déjà que nous avons fêté ta venue au milieu de nous. Aujourd’hui, tu me demandes de témoigner de ton Incarnation. Que cette prière fortifie ma foi !

Demande

Jésus, sois la lumière qui brille à travers ma pauvre vie, pour tous ceux que je rencontrerai aujourd’hui !

Réflexion

1. Jésus a lui-même utilisé l’image de la lumière pour décrire sa personne et son œuvre. « Je suis la lumière du monde » (Jn 8, 12) disait-il. Non seulement il détient, mais il est la vérité dont tous les hommes sont à la recherche, à commencer par nous-mêmes. Celui qui a trouvé Jésus a trouvé la vraie lumière. Il n’a « plus besoin de lampe ou de soleil pour s’éclairer » (Ap 22, 5). C’est pourquoi Jésus a partagé son message sans peur, sans retenue, sans prudence. Il est venu pour tous les hommes, pour que tous soient éclairés de cette nouvelle lumière. Aucun secret dans le message de Jésus. Au contraire, il est accessible à tous.

2. « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »

Ouvre les oreilles de mon âme, Seigneur, pour que je t’entende et te reçoive aujourd’hui, à travers ton Évangile. Plus on écoute et plus on accueille la Parole de Jésus, ses commandements et surtout celui de l’amour, plus on est enrichi. « Il vous sera donné encore plus », dit-il. Attention à ne pas écouter Jésus que d’une oreille, dans une attitude passive. Dans la Bible, le verbe écouter est lié à l’obéissance. Écouter Jésus, c’est déjà le suivre.

3. En revanche, Jésus ne peut pas nous forcer à l’écouter. Celui qui avait la possibilité de l’entendre, mais qui a fermé ses oreilles, est comme l’homme qui n’a rien. Il a tout perdu car il est passé à côté de la vraie lumière. Jésus respecte notre mesure. Mais celui qui a les oreilles ouvertes recevra davantage. Il recevra selon la mesure de Dieu. Et la mesure de Dieu est précisément de n’avoir aucune mesure !

Dialogue avec le Christ

Jésus, sans toi, ma vie serait bien différente et vide. Ton amour se fait pressentir chaque jour dans tout ce que je vis. Ta présence, même discrète, m’accompagne. Je veux t’écouter pour mieux te suivre. Je veux te suivre pour mieux t’aimer.

Résolution

Formuler une prière d’action de grâce pour remercier Jésus du don qu’il m’a fait de pouvoir le connaître.

Emanuelle Pastore, consacrée de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés