L’esprit et la Loi

Jeudi, 11 juin 2020

Couleur liturgique : rouge

Évangile selon saint Matthieu 5, 20-26

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.

Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Prière

Seigneur, ta Loi est amour, celui qui aime se retrouvera toujours dans tes commandements. Tu as créé l’homme pour qu’il puisse t’aimer en pleine liberté. Mais notre liberté nous joue souvent des tours et nous devons apprendre de toi pour l’utiliser comme il le faut.

Demande

Mieux connaître et vivre la Loi divine.

Réflexion

1. Dans ce passage de l’Évangile, Jésus nous parle de la justice. C’est un thème qui revient assez souvent dans les discussions philosophiques ou les commentaires religieux. Qu’est-ce qui est juste et qu’est-ce qui est injuste ? L’homme a toujours cherché la mesure du bien et du mal avec une précision que l’on peut qualifier de mathématique. Il faut trouver les mots justes pour parler aux autres. Il faut recevoir un juste salaire pour nos efforts et il faut rendre grâce au Seigneur notre Dieu car cela est juste et bon.

2. Pour faire simple, nous pouvons dire que l’homme juste est celui qui obéi tout simplement aux lois. Que ce soient les lois humaines ou les lois divines, respecter ces lois fait de nous des hommes justes. Jésus, dans cet Évangile, fait voler en éclat toutes nos bonnes mesures et nos règles précises. La Loi en effet condamne clairement et ouvertement les criminels mais rien n’est écrit dans les dix commandements contre les insultes envers les autres. Notre étroitesse d’esprit nous fait oublier que les lois et les commandements, bien que nécessaires à notre nature humaine blessée par le péché, ne sont pas la cause de la création de l’homme. Dieu ne nous a pas créés pour respecter des lois. Nous sommes faits pour aimer et comme le dit saint Bernard de Clairvaux : « La mesure de l’amour, c’est d’aimer sans mesure. »

3. Récemment, un confrère séminariste me disait qu’en fait la Loi ne sert vraiment que pour ceux qui ne savent pas utiliser leur liberté. Celui qui a compris que notre vocation est l’amour et que Dieu nous a créés libres pour pouvoir aimer, il fait alors bien plus qu’accomplir la Loi. C’est un thème que Jésus reprend souvent dans l’Évangile. Le bon Samaritain ne fait pas qu’accomplir la Loi. Il va bien au-delà. Le chrétien n’est pas appelé à accomplir mathématiquement la Loi divine comme un simple devoir. La Loi est un simple garde-fou dont nous avons tous malheureusement besoin mais nous sommes appelés à bien plus.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, viens changer mon cœur. Que la vertu de l’amour soit la grande source qui irrigue toute mes pensées et actions. Si je reste fidèle à ton amour, la route à suivre sera souvent difficile et pleine de renoncements mais c’est celle que tu as empruntée pour nous sauver.

Résolution

Réfléchir sur un aspect de ma vie pour lequel je ne vis que le minimum de la Loi et comprendre ce que je pourrais faire de plus.

Frère Jérôme Dejoie, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés