« Ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père »

Samedi, 26 décembre 2020

rouge

Évangile selon saint Matthieu 10, 17-22

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là.
Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. »
 

Prière
« Sois le rocher qui m’abrite, la maison fortifiée qui me sauve. » (Ps 30, 3)
Demande
Que ma confiance dans le Seigneur croisse et se consolide à travers ses chemins.
Réflexion
  1. Contexte
    Nous sommes le lendemain de Noël et nous célébrons déjà la fête d’un martyr, saint Étienne. Nous avons d’une part le Christ, Fils de Dieu, notre Père, qui se fait homme ; d’autre part, Étienne, qui meurt pour aller au ciel. Nous avons la figure de Jésus qui a confiance en Dieu et s’incarne, et celle d’Étienne qui met sa confiance dans Christ et monte au ciel. 
  2. Nous avons confiance dans le Christ parce que lui-même a mis sa confiance en Dieu, notre Père : c’est une conviction que nous avons et qui doit rester présente en notre conscience pendant la journée. Notre confiance s’appuie sur Jésus parce que lui-même a mis sa confiance dans le Père. C’est une confiance incroyable du Christ car il a dû se rabaisser à notre condition humaine : confiance parce qu’il devait se faire homme, vivre comme un homme et en assumer les conséquences comme la douleur, les souffrances, les privations, la pauvreté, la faim, le froid, la chaleur, et surtout l’abandon des siens et la mort sur une croix. Le Christ a eu confiance en Dieu le Père afin que nous soyons sauvés et que nous mettions notre confiance en lui, pour que nous nous fassions divins.
  3. Notre confiance dans le Christ nous permet de lui ressembler et donc de nous faire divins. Alors que le Christ s’est abaissé à nous, nous nous élevons vers lui. Laissons-nous alors guider sur les chemins que le Seigneur vient nous préparer, même si ceux-ci nous font éprouver la souffrance, les privations et les douleurs. Ces chemins nous comblent aussi de joie et d’allégresse ici-bas et, plus tard, ces chemins parcourus nous permettront d’entrer au ciel pour nous retrouver avec le Christ
Dialogue avec le Christ
Esprit Saint, donne-moi ta force pour suivre les chemins du Christ, aide-moi à suivre l’exemple de saint Étienne qui n’a pas craint le chemin du martyr – et donc de la souffrance et du pardon – afin de passer par les portes du paradis.
Résolution
Garder à l’esprit le psaume 30 et la vie de saint Étienne et témoigner de ma foi lorsque l’occasion se présentera.
Xavier Kerrand
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés