« Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile »

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Marc 16, 15-18

En ce temps-là, Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »

Prière

Je crois en toi, Seigneur, mais augmente ma foi ! Aujourd’hui nous fêtons la conversion de saint Paul à qui tu es apparu sur le chemin de Damas. Moi aussi je suis invité aujourd’hui à te rencontrer et à renouveler ma foi. Fais que les hommes de notre temps fassent l’expérience de cette rencontre qui change le cœur et la vie.

Demande

Seigneur, fais de moi un apôtre !

Réflexion

1. « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »

Ce passage relate les dernières paroles de Jésus avant qu’il ne monte au ciel. Le mystère de l’Ascension est essentiel pour notre vie chrétienne : le Christ, qui s’est volontairement réduit à un corps d’homme lors de l’Incarnation, retourne maintenant avec son corps dans le sein du Père pour pouvoir revenir vers chacun d’entre nous, sans être limité dans l’espace, à travers le don de l’Esprit Saint. Ainsi l’Incarnation atteint son sens plénier, le corps du Christ devient l’Église, c’est-à-dire l’ensemble des croyants qui vivent dans le Christ. Dans ce passage de l’Évangile, Jésus envoie donc ses disciples pour qu’ils soient sa présence dans le monde.

2. « Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé. »

Cette incarnation du Christ en chacun de nous se fait par le baptême, un don que nous recevons gratuitement. Même un non-croyant peut baptiser en cas extrême (il suffit qu’il ait l’intention de faire ce que l’Église prétend réaliser par le baptême), mais personne ne peut s’autobaptiser car le baptême est un don, il est toujours reçu. Nous avons tous reçu la foi par des médiations humaines, et cette chaîne de personnes qui se sont transmises la foi les unes aux autres remontent jusqu’aux onze apôtres qui écoutèrent ces paroles de la bouche de Jésus. Faisons mémoire de ces personnes concrètes qui nous ont transmis ou nous transmettent encore la foi, et remercions-en le Seigneur. Et ensuite, pensons aussi aux personnes que Dieu nous a confiées pour que nous leur transmettions l’amour de Dieu à notre tour, et prions aussi pour elles.

3. « Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants. »

Quelques versets plus loin l’Évangile selon saint Marc se termine ainsi, après l’Ascension : « Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient. » (Mc 16, 20) Dans l’original grec, le verbe « travaillait avec eux » se dit « synergontos », qui a donné « synergie ». Les signes viennent donc manifester et réaliser cette synergie entre Dieu et nous. Au début de la vie de l’Église, dans les Actes des Apôtres, les signes miraculeux étaient nombreux. Mais nous constatons qu’ils diminuent petit à petit. De même dans l’Ancien Testament, les manifestations spectaculaires de Dieu (la Mer Rouge, la Nuée,…) se raréfient tout au long de l’histoire d’Israël, et le culte devient toujours plus intérieur.

Ainsi dans notre vie les signes essentiels de la présence de Dieu ne sont pas des miracles « sensationnels » mais des manifestations plus discrètes : les sacrements et la charité qu’ils vivifient en nous. Nous pourrions dire que, par les sacrements, notre vie entière de baptisés devient le signe de la présence de Dieu dans le monde. Notre vie chrétienne consiste à devenir de plus en plus « signe » : à ne plus nous annoncer nous-mêmes devant les autres, mais à proclamer par notre vie que le Christ est ressuscité !

Dialogue avec le Christ

Seigneur, que je sache t’annoncer par mes paroles, mes actes, mon témoignage. Que l’amour que tu as mis dans mon cœur rayonne autour de moi.

Résolution

Vivre mieux les sacrements.

Frère Melchior Poisson, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés