Accueillir le Christ

Lundi, 28 décembre 2020

rouge

Évangile selon saint Matthieu 2, 13-18

Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils. Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.

Prière
Seigneur, toi qui t’es fait petit enfant pour moi, aide-moi à t’accueillir dans ma vie et dans mon cœur.
Demande
Puisqu'en ce jour, Seigneur, les Saints Innocents ont annoncé ta gloire, non point par la parole, mais par leur seule mort, fais que notre vie tout entière témoigne de la foi que notre bouche proclame. (Prière de la messe du jour)
Réflexion
  1. La chute et le relèvement
    Nous voici quelques jours après Noël et la couleur liturgique est déjà rouge. Aujourd’hui nous commémorons les Saints Innocents, ces petits enfants qui, sans le savoir, vont donner leur vie au Christ. Ces enfants nous donnent l’exemple de la manière d’accueillir le Christ dans nos vies pendant cette période de Noël. En effet, saint Jean au début de son Évangile dira du Christ : « Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. » (Jn 1, 11-12)
    Et cet Évangile en est le parfait exemple. D’un côté, Hérode refuse d’accueillir Jésus et cherche à le faire disparaître et d’un autre côté toutes les personnes présentes dans la crèche comme saint Joseph, Marie ou les rois mages ouvrent leur cœur à l’Enfant-Dieu qui vient de naître. Parmi ces personnes qui accueillent Jésus il y a aussi ces enfants qui, comme le dit saint Jean, sont devenus enfants de Dieu.
  2. Double invitation
    Dans ce passage de l’Évangile nous pouvons remarquer une double invitation de la part du Seigneur. D’une part le Seigneur nous invite à ouvrir notre cœur afin de l’accueillir dans notre vie, à être prêt à donner notre vie pour lui à l’image des Saints Innocents : peut-être pas physiquement parlant mais dans le quotidien de nos journées à travers de petits sacrifices et des actes de charité. 
    Dans un deuxième temps le Seigneur nous invite à être à l’écoute de sa Parole et l’exemple qui nous est donné est celui de saint Joseph. Il a été capable d’écouter la voix du Seigneur et accomplir ainsi la volonté de Dieu en fuyant en Égypte. 
    Dans la vie de tous les jours, le Seigneur nous parle à nous aussi, dans le silence de la prière ou à travers les Saintes Écritures. C’est à nous d’être attentifs afin de pouvoir écouter ce qu’il veut de nous.
Dialogue avec le Christ
Seigneur, en cette période de fête, aide-moi à t’accueillir dans mon cœur à l’image des Saints Innocents. Fais aussi que je sois plus attentif à ce que tu veux me dire à l’exemple de saint Joseph.
Résolution
Prendre un temps de silence devant la crèche et ensuite remercier le Seigneur pour tous ses bienfaits
Frère Jean-Baptiste Ribes, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés