Discussion sur le jeûne

Lundi, 18 janvier 2021

Évangile selon saint Marc 2, 18-22

En ce temps-là, comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vint demander à Jésus : « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Jésus leur dit : « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront.
ersonne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit. Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »

Prière
Les moments que nous vivons ne sont pas faciles et les obstacles à dépasser sont nombreux. Seigneur, tu sais combien nous avons besoin d’un cœur tout attaché à ta vérité pour nous comporter en parfaite obéissance au Père. Seigneur, aide-nous à ne vivre que pour ta loi d’amour et de miséricorde
Demande

Seigneur, aide-nous à découvrir la foi que Paul expliquait aux Romains lorsqu’il écrivait : « L’homme devient juste par la foi, indépendamment de la pratique de la loi de Moïse. » (Rm 3, 28) Il est donc important de pratiquer cette vérité : il faut comprendre que Dieu ne serait alors pas le Dieu de tous les hommes mais uniquement celui de ceux qui observent la loi juive.

Réflexion

Le texte de saint Marc n’indique pas l’identité de ceux qui posent la question à Jésus. Ces personnes sont les contemporains de Jésus, mais ne sont-elles pas aussi celles qui vivent aujourd’hui ?

  1. « (…) on vint demander à Jésus (…) »
    « On » est un pronom impersonnel sans précision de nombre. Comme s’ils étaient eux-mêmes les meilleurs experts de l’accomplissement de la Loi, ces interlocuteurs critiquent l’attitude des disciples de Jésus et les accusent intérieurement de « ne pas faire comme il faut ». Cette attitude correspond très souvent à notre comportement d’aujourd’hui ; civilisation bien installée depuis de nombreuses générations qui critiquent plus ou moins silencieusement ce que font « les autres », sans analyser leur propre attitude et leur manière d’agir.
  2. « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
    Peut-être la question n’est-elle qu’une constatation sans accusation. Ces personnes pratiquent-elles le jeûne pour pratiquer le jeûne ou le vivent-elles en raison de leur foi en Jésus et de ses désirs ? Quelle est vraiment la raison de leur comportement ? Là, le récit ne dit rien d’autre que « on vint demander à Jésus ». Il n’y a pas de comparaison avec la Loi et l’obéissance à cette Loi. Simplement, on demande « Pourquoi ». Il n’est pas non plus question du respect ni de l’amour que l’on doit à Dieu. Où est la Loi ? Où sont les raisons de ce comportement ?
  3. « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? »
    Jésus répond à cette question en faisant une comparaison : il parle des « invités de la noce ». Il évoque un repas de noces, un jour de grande fête où tout le monde se réjouit. Mais les mots qu’il prononce peuvent laisser comprendre que ce moment est un repas de noce où l’Époux, Dieu lui-même, est là et invite les assistants à se joindre à la fête. Dieu, Créateur vient inviter tous les participants. Mais ces mots sont-ils compris ? Le Seigneur parle alors d’un vêtement usé qu’il faut remettre à neuf. Ce vêtement n’est autre que la nature humaine blessée par les pièges de Satan. La présence du Seigneur est là pour aider à cette réparation. Et la Loi à laquelle il convient d’obéir n’est autre que la Parole de ce Jésus.
Dialogue avec le Christ
Aujourd’hui aussi, nous sommes tous invités à suivre ce que tu nous demandes. Ici, ce passage d’Évangile nous invite à un examen : quelles sont mes pensées et mes réflexions plus ou moins secrètes face au comportement de la personne qui est face à moi ? Seigneur, apprends-moi à regarder les autres avec respect et avec amour.
Résolution

Demander aide et assistance au Seigneur afin que mes pensées et mes réflexions soient toujours constructives. Le pape François a souligné, dans son discours aux chrétiens du Moyen-Orient que « La prière qui plaît à Dieu est celle qui vient d’une personne au cœur pur. » (Audience générale, 11 novembre 2020)

Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés