Année B | blanc | Méditation | Saint Jean

« Dieu a envoyé son Fils dans le monde, pour que, par lui, le monde soit sauvé »

Mercredi 14 avril 2021

Saint Maxime

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Jean 3, 16-21

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ; mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

Prière

La vie que nous avons à vivre en ces temps de pandémie est difficile et pleine d’imprévus mais ce n’est pas une raison pour oublier notre foi en Dieu et en la Rédemption que le Christ, par son Incarnation, est venu accomplir au milieu de nous.

Demande

Seigneur Jésus, que l’Esprit Saint m’inspire ce que je dois dire, ce que je dois penser et que je sache travailler de tout mon être pour être ton serviteur là où tu le veux. Je te donne mon esprit pour qu’il prie en moi.

Reflexion

Nicodème est un pharisien, chef des Juifs, qui est surpris par les propos de Jésus. Il vient de nuit pour s’entretenir avec lui et Jésus lui explique que pour participer au Royaume il faut recevoir l’eau et l’Esprit : il faut naître d’en haut. Nicodème ne comprend pas ce que cela signifie : son intelligence ne voit pas de quoi il s’agit, ce que représente cette nouvelle naissance. Et Jésus le lui explique :

  1. « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique (…) »
    Malgré les questions que lui pose sa vie de foi, Nicodème perçoit une vérité qu’il veut approfondir. Il est cependant déstabilisé par la réponse de Jésus : « À moins de naître d’en haut, on ne peut voir le Royaume de Dieu. » (Jn 3, 3) Il faut que celui qui croit en lui aille jusqu’au bout de sa foi et se confie à Dieu en le laissant agir : Dieu le Père a envoyé Jésus pour qu’il naisse d’en haut, c’est-à-dire qu’il naisse en chacun de ceux qui le recevront. Il nous faut recevoir le Fils et nous le recevons au moment de notre baptême, la nouvelle naissance qui nous ouvre à une vie avec Dieu, en lui et par lui. Jésus vient dans notre vie pour nous aider à avancer au large. Il n’est pas venu pour « juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé ». 
  2. « Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé. » Croire en Dieu, c’est lui faire confiance, c’est avancer au large avec lui, avancer au milieu des vagues ou traverser une mer calme dont on ne voit pas le bout… Jour après jour, c’est toujours la même chose, affronter les mêmes difficultés, se heurter aux mêmes incompréhensions, aux mêmes refus. Il nous faut avancer sans faire preuve de lassitude et même en l’offrant au Seigneur. Il nous a créés et nous attend avec lui.
    Avançons dans la foi ! Dieu est pour nous, il nous aime infiniment, nous sommes ses enfants et nous recevons tout de lui, le côté enthousiasmant comme le côté difficile et même inquiétant. Vivons en enfants de Dieu et reconnaissons-le comme notre Père créateur. Croire en Jésus, c’est une nouvelle naissance, un renouvellement total pour considérer les choses, de les sentir et d’aimer : c’est, avec sa grâce, entrer dans cette vérité dès maintenant. 
  3. « Celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »
    La lumière, que nous recevons dans la foi, illumine notre monde et nous permet de voir les choses tel qu’il est bon de les voir mais… si la lumière change, que faire ?
    Ne pas en rester là : vivre ma vie en la confiant à Dieu et en avançant dans la foi malgré les ténèbres plus ou moins obscures : ma foi, mon espérance et ma patience m’aideront à trouver le calme pour traverser cette obscurité. Si j’interprète ma vie à la lumière de Dieu, je le laisserai agir en moi.
    Si nous percevons le monde à la lumière douce et intérieure de Jésus, les obscurités deviennent moins sombres. La lumière me permet de sortir de moi-même et me fait accepter l’œuvre de Dieu en moi : « Celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

Dialogue avec le Christ

Merci, Seigneur, d’être là à chaque instant. Pardon pour toutes les fois où mon aveuglement et mon indifférence me laissent passer loin de ta grâce. Permets, Seigneur, que les contrariétés ne me conduisent pas au refus de ta grâce alors que j’ai vraiment besoin de ta force et de ton amour.

Résolution

Demander sans cesse une foi forte et inébranlable.

Cécile Beaure d’Augères, consacrée de Regnum Christi

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés