Destruction

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Luc 17, 26-37

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme. On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche et où survint le déluge qui les fit tous périr. Il en était de même dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, du ciel tomba une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr ; cela se passera de la même manière le jour où le Fils de l’homme se révélera. En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et aura ses affaires dans sa maison, qu’il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu’il ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth.

Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l’une sera prise, l’autre laissée. Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l’une sera prise, l’autre laissée. » Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur répondit : « Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours. »

Ecouter cette méditation:
Télécharger le fichier audio
Prière

Seigneur, emplis mon cœur de foi, d’espérance et d’amour. Je crois que tu es mon Sauveur, mon seul et unique Sauveur. Aide-moi à garder le regard fixé sur toi.

Demande

Croître chaque jour dans l’amour pour Jésus.

Réflexion

1. Ce passage sur le moment où le Fils de l’homme se révélera fait appel à deux références bibliques. Jésus mentionne d’abord Noé, qui construisit son arche au milieu de l’indifférence, voire des moqueries, de tous. Mais alors que tous furent pris au dépourvu lorsque le déluge survint, l’arche de Noé les sauva. Jésus évoque aussi un autre passage du livre de la Genèse, celui de la destruction de Sodome. Loth, prévenu, a réussi à s’enfuir. Les deux références ont en commun de raconter une destruction.

2. Il y aura donc, au jour du Fils de l’homme, une destruction. Mais de quel genre de destruction s’agit-il ? Dans un autre passage, Jésus nous recommande : « Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et les vers les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent, pas de voleurs qui percent les murs pour voler. » (Mt 6, 19-20) Nous construisons, en quelque sorte, une ville, tout au long de notre vie. Seulement, il nous faut bien choisir les matériaux. Ce qui est construit avec l’amour, l’espérance, la foi, la confiance, le pardon ne sera pas détruit, mais tout ce que nous avons réalisé avec l’égoïsme, la haine, la rancœur ne pourra pas rester debout.

3. L’exemple que nous donne Jésus à la fin du passage nous aide à mieux comprendre : de deux personnes accomplissant la même chose, l’une sera sauvée, et l’autre non. Donc ce qui compte, finalement, n’est pas tellement ce que nous faisons, mais ce qu’il y a dans notre cœur. L’amour que nous mettons dans nos actions vient de notre intérieur, de notre cœur, et c’est lui, et non pas d’abord l’œuvre extérieure. Les œuvres passeront, mais l’amour que nous avons donné et reçu restera.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, tu es le roi de mon cœur. Aide-moi à ne pas regarder en arrière. Tu sais que je suis fragile, et que le mal est toujours là pour me tenter. Mais avec ton aide j’arriverai au terme de ma vie en ayant le regard fixé sur toi, Jésus. Car même quand je tombe, tu t’approches pour me relever. Je crois en toi, Seigneur !

Résolution

Penser à la mort, non pas avec peur, mais avec l’espérance de la nouvelle vie que Jésus veut nous donner.

Père Jean-Marie Fornerod, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés