| | |

Chrétien pour le meilleur et pour le pire

Dimanche 13 novembre 2022

33e dimanche du Temps Ordinaire

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Luc 21, 5-19

En ce temps-là, comme certains disciples de Jésus parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : ‘C’est moi’, ou encore : ‘Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

Prière

Seigneur, la vie chrétienne est une lente transformation de notre être en Jésus-Christ. Pour être ton disciple, il faut savoir porter sa croix et renoncer à soi-même. Donne-moi, Seigneur, cette grâce de pouvoir saisir un peu plus la valeur de la souffrance et du sacrifice.

Demande

Que la croix ne soit pas synonyme de rejet dans ma vie.

Réflexion

  1. Quel programme ! Le Christ ne mâche pas ses mots et, dans cet Évangile, le message est très clair : le disciple du Christ doit être préparé à souffrir de façon injuste. Jésus nous promet des persécutions et des tremblements de terre, bref tout ce que l’on n’aime pas entendre ! Pourtant, en tant que chrétiens, nous ne pouvons pas simplement mettre de côté un passage de l’Évangile parce qu’il ne nous plaît pas et que nous ne voulons pas vraiment entendre ce qu’il a à nous dire.
  2. L’histoire de l’Église et des saints nous montre que ces paroles du Christ sont une réalité et qu’il n’existe pas de vie chrétienne sans croix ni souffrance. Le joli rêve de la vie facile et des jours paisibles est proposé par de nombreuses personnes et institutions aujourd’hui mais ce n’est pas le message du Christ, ni le message de l’Église.
    Maintenant, il ne s’agit pas de tomber dans un fatalisme et un esprit négatif qui verraient toute la vie de façon négative et tragique. Il est important de ne pas être naïf et de regarder la vie et ses épreuves en face. Mais il est aussi nécessaire de réaliser que ces moments difficiles ont une vraie valeur surnaturelle, nous font nous oublier nous-mêmes un peu plus et nous rapprochent souvent des autres et surtout de Dieu.
  3. La croix sera toujours un mystère que nous voulons éviter. Pourtant, contempler le Christ doit nous faire réfléchir sur cet instrument si dramatique qu’il a voulu choisir pour nous montrer la violence de son amour pour nous. Pour un chrétien, l’amour et la souffrance sont souvent les deux faces d’une même médaille car c’est dans les moments les plus difficiles que nous pouvons témoigner notre amour. Le Christ nous demande de garder notre confiance en lui car il ne nous laissera jamais souffrir seuls.    

Dialogue avec le Christ

Seigneur, viens changer mon cœur. Donne-moi une foi vivante qui sache avoir une confiance profonde en toi et qui sache contempler la croix et les épreuves de la vie en voyant plus loin que la souffrance et en enveloppant d’amour surnaturel mes croix de tous les jours.

Résolution

Offrir consciemment un petit sacrifice par pur amour gratuit au Seigneur aujourd’hui.

Frère Jérôme Dejoie, LC
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés