| | |

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé »

Vendredi 6 août 2021

Transfiguration du Seigneur

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Marc 9, 2-10

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmena, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Prière

« Le Seigneur est roi ! Exulte la terre ! Joie pour les îles sans nombre ! Ténèbre et nuée l’entourent, justice et droit sont l’appui de son trône. » (Ps 96, 1-2)
Gloire à ton nom, Seigneur ; loué sois-tu dans la création tout entière, la splendeur de tes œuvres te revête de ses joyaux, pour rendre visible ta magnificence, et nos voix croyantes proclament ta louange.

Demande

Accorde-nous, Seigneur, de te voir dans l’action sacramentelle de l’Église et de conduire notre vie selon ton amour en fils et filles de lumière.

Réflexion

  1. « Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean (…) sur une haute montagne. »
    Jésus les invite à être les témoins oculaires d’un événement surnaturel : par la Transfiguration, Dieu révèle en Jésus la gloire de sa divinité et la tendresse de sa paternité.
    Jésus est recouvert d’une blancheur lumineuse hors de ce monde et manifeste ainsi la pureté céleste de la vocation humaine. Oui, la famille humaine, tel le fils prodigue, sera elle aussi ornée de cette nouvelle identité signifiée par le vêtement de lumière.
  2. « Élie leur apparut avec Moïse. »
    Élie leur apparut avec Moïse dans un mystérieux dialogue avec Jésus, le Messie de Dieu. De quoi parlent-ils ? Moïse et Élie jouant un rôle crucial dans l’histoire du salut, il va de soi que leur conversation porte à confirmer le plan de Dieu avec autorité.
    Moïse et Élie, la loi et les prophètes, représentent « la lettre » du message de Dieu et « l’esprit » de sa juste interprétation. Ces deux ailes de la spiritualité élèveront le nouveau peuple racheté par Jésus à l’œuvre du salut. Comment cette autorité sera-t-elle établie ? La suite nous le révèle.
  3. « Dressons donc trois tentes. »
    La proposition « institutionnelle » de Pierre, l’apôtre « plein de bon sens », s’avère dénuée de sens. Sa religieuse projection conduit à une solution bureaucratique avant l’heure. Dieu pourvoit à la démanteler sur le champ : tel un manteau céleste, « une nuée (…) les couvrit de son ombre ».
    « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » – un geste et une parole, cela ne nous rappelle-t-il pas le message de l’ange adressé à Marie, lourd de conséquences ? Pouvons-nous y reconnaître ce qui se réalise dans les sacrements ? Là où la Parole de Dieu est écoutée et intégrée, le Verbe éternel réalise son œuvre, afin que se fasse sa volonté, non pas la nôtre !

Dialogue avec le Christ

Reste auprès de nous, Seigneur, montre-nous ton visage dans le sacrement suprême de ta présence, la sainte Eucharistie. C’est là que je te cherche Seigneur, afin que les torrents de ton amour battent en brèche mon cœur endurci et que mon âme soit inondée de ta lumière bienheureuse.

Résolution

Je fais une halte spirituelle pendant la journée, si possible dans le silence d’une église.

Père Jaroslav de Lobkowicz, LC
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés