« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis »

Jeudi, 14 mai 2020

Couleur liturgique : rouge

Évangile selon saint Jean 15, 9-17

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

Prière

« Qu'une armée se déploie devant moi, mon cœur est sans crainte ; que la bataille s'engage contre moi, je garde confiance. J'ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m'attacher à son temple. Oui, il me réserve un lieu sûr au jour du malheur ; il me cache au plus secret de sa tente, il m'élève sur le roc. » (Ps 26, 3-5)

Demande

Seigneur, donne-moi la grâce de demeurer dans ton amour tous les jours de ma vie.

Réflexion
  1. « Demeurez dans mon amour. »

Dans son dernier discours à ses disciples au moment du dernier repas, Jésus leur laisse son ultime testament. Son désir le plus profond est qu’ils puissent demeurer dans son amour quoi qu’il arrive. Leur foi et leur fidélité seront mises à l’épreuve par le scandale de la croix mais il a promis de prier pour eux. Demeurer dans son amour est le vrai secret d’une vie heureuse et réussie. « Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite. » Garder ces commandements, garder tout ce qu’il leur avait enseigné au cours de ces trois années vécues avec lui serait pour eux, comme pour tout chrétien, le moyen concret de réaliser le désir de son cœur.

  1. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. »

Demeurer dans l’amour du Christ, c’est accueillir le don qu’il a fait de sa vie pour nous sur la croix pour nous sauver de la mort et du péché. Par ces paroles, il annonce ce qu’il accomplira le lendemain pour nous au calvaire. Mais c’est aussi une invitation à prendre notre croix et à le suivre à notre tour dans le don de nous-mêmes au quotidien. « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. » (Mt 16, 24) Nous avons reçu le don de la vie gratuitement, nous sommes appelés à la donner gratuitement au Seigneur et à notre prochain. Le Christ nous rappelle que le don de soi n’est pas de se perdre soi-même mais de se retrouver. « Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. » (Mt 16, 25)

  1. « Je vous appelle mes amis. (…) Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis (…) »

La foi est un don. Une rencontre personnelle avec le Christ qui se transforme en amitié. Je ne l’ai pas choisi. Je ne l’ai pas mérité. C’est le Seigneur qui est venu à ma rencontre et qui m’a choisi. Quelle grâce ! Quel mystère ! Pourquoi moi plutôt que d’autres personnes de mon entourage ? Pourtant cette chance de connaître le Seigneur n’est pas quelque chose que je dois garder jalousement pour moi. « C’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. » Il faut y aller ! Il faut porter du fruit ! Mais pas seulement avec la force de notre propre volonté mais fortifiés et éclairés par la grâce. « Alors tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. » Le Seigneur précise bien « en mon nom », non pas selon nos projections humaines et nos envies mais notre Père nous exaucera lorsque ce que nous demanderons sera en harmonie avec sa volonté, son projet pour nous.

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, je veux demeurer en ton amour. Je veux être fidèle à ta Parole, à tes commandements. Remplis-moi de cette joie que toi seul puisses m’offrir. Tu as donné toute ta vie pour moi. Je voudrais tant répondre à cet amour qui s’est fait salut en donnant aussi de moi-même pour toi et pour les autres. Tu m’as choisi. Tu as fait de moi ton ami. Tu m’envoies pour porter du fruit, pour partager cette grâce avec ceux que tu appelleras et choisiras par mon témoignage. Que je puisse vivre cette mission avec beaucoup d’humilité cherchant des fruits, non pas en mon nom, selon mes projets et ma volonté mais en ton saint nom !

Résolution

Si c'est possible pour moi, prendre un moment pour visiter le Seigneur dans une église auprès du tabernacle.

Père Richard Tardiff, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés