| | |

Apôtre missionnaire zélé

Vendredi 22 juillet 2022

Sainte Marie-Madeleine

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Jean 20, 1.11-18

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »
Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

Prière

Merci, Seigneur, pour la vie que tu me donnes, et pour ta vie que tu as donnée pour moi. Merci de me permettre de te donner un peu de mon temps, juste pour être avec toi. Merci pour la foi que tu m’offres et qui m’encourage à être là devant toi ce matin.

Demande

Seigneur, ouvre mon cœur à ta présence dans le Saint-Sacrement, ouvre mon cœur à l’adoration.

Réflexion

  1. Les deux retournements de Marie-Madeleine
    « Ayant dit cela elle se retourna (…) mais elle ne savait pas que c’était Jésus. » ; « Jésus lui dit alors : ‘’Marie !’’ S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : ‘’Rabbouni !’’ » Le premier retournement de Marie-Madeleine est un retournement physique, elle regarde, voit Jésus qu’elle ne reconnaît cependant pas car, depuis la Résurrection, les apparences de Jésus ont changé. Il faut alors qu’il l’appelle par son nom pour que s’opère en elle ce retournement intérieur, ce retournement du cœur qui lui permet de poser un acte de foi et alors de reconnaître véritablement Jésus, malgré les apparences.
    À la suite de Marie-Madeleine, est-ce que, moi aussi, je cherche à vivre ces deux étapes, d’une part de répondre à l’appel extérieur de me rendre devant le Saint-Sacrement et, d’autre part, de me laisser alors toucher au cœur par l’appel personnel de Jésus, réellement présent à moi sous une apparence qui ne me permet pas de le reconnaître ?
  2. « Ne me retiens pas (…) je monte vers mon Père et votre Père (…) »
    Jésus fait comprendre à Marie-Madeleine que son mode de présence a changé.  Pendant sa vie publique, Jésus attirait à lui la foule qui « cherchait à le toucher parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous » (Lc 6, 19). Contact physique et acte de foi étaient efficaces ; après la Résurrection et l’Ascension, Jésus se rend personnellement présent, mais différemment, à travers son Église et sous le mode sacramentel. Grâce à l’Eucharistie, il se laisse aujourd’hui toucher par la foi et par l’amour et nous permet de demeurer en lui et d’être, par lui, unis au Père : « Par lui, avec lui et en lui, à toi Dieu le Père dans l’unité du Saint Esprit. »
  3. « Va trouver mes frères pour leur dire (…) »
    Marie-Madeleine part immédiatement annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », elle deviendra ainsi apôtre des apôtres. Cette expérience de la rencontre qu’elle a faite avec le Ressuscité, elle part immédiatement la partager avec ses frères, elle devient missionnaire.
    Est-ce que je prends conscience que, moi aussi, je suis appelé à témoigner de celui que je peux rencontrer dans la contemplation et l’adoration ? Sais-je passer assez de temps en cœur à cœur devant le Saint-Sacrement afin de me laisser convertir et pouvoir ensuite témoigner de sa présence, auprès de tant de personnes qui ne le connaissent pas, qui ne savent pas qu’il est là présent pour tous ?

Dialogue avec le Christ

Seigneur, à la suite de Marie-Madeleine, je sais que rien n’est plus beau que de te connaître, devenir ton ami, te servir et t’annoncer. Permets que ma vie eucharistique fasse de moi un apôtre zélé de ton nom, de ta présence et de ta Résurrection. Que ma vie active et missionnaire soit un débordement de ma vie eucharistique et contemplative. Donne-moi le courage de parler de toi et de ton amour, et d’inviter à l’adoration une personne de mon entourage.

Résolution

Décider de prendre un temps de prière et d’adoration devant le très Saint-Sacrement et, si je le peux, y inviter quelqu’un de mon entourage.

Nicole Guérin, membre de Regnum Christi
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés