| | | |

« Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile »

Mercredi 25 janvier 2023

Conversion de saint Paul, apôtre

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Marc 16, 15-18

En ce temps-là, Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »

Prière

Ô mon Dieu, je viens me mettre en ta présence. Je viens t’écouter, parler avec toi, le Roi des rois et le seul Dieu. Parce que tu m’appelles. Parle, ô Seigneur, ton serviteur écoute. Je crois que tu es présent ici, à mes côtés ; augmente ma foi. J’espère en la vie éternelle ; je l’attends avec joie et impatience car je sais que tu l’as préparée pour moi. Augmente mon espérance. Je t’aime par-dessus toute chose, mais donne-moi de t’aimer aujourd’hui un peu plus.

Demande

Seigneur, augmente en moi le zèle apostolique.

Réflexion

  1. Jésus ressuscité se manifeste. Comme saint Paul qui a rencontré le Christ sur le chemin de Damas. Pour devenir des apôtres infatigables, des disciples qui annoncent l’Évangile partout dans le monde, le premier pas est la rencontre avec le Christ.
    Et pas seulement la rencontre avec le Christ, mais le Christ ressuscité, c’est-à-dire le Christ qui a vaincu la mort. Rencontrer le Christ ressuscité veut dire rencontrer le Christ comme solution à la souffrance et à la mort dans ma vie. Pas nécessairement parce qu’il viendrait enlever cette souffrance, mais parce qu’il vient la sauver, lui donner une valeur pour l’éternité, une utilité surnaturelle.
  2. Le fruit de la rencontre avec le ressuscité est la joie. Tant que le Christ est pour moi une idée, une religion, un enseignement, des commandements, il ne transforme pas la souffrance et la mort. Et ma vie continue dans la tristesse. On pourrait aussi dire que si mon existence peine à être heureuse, c’est probablement parce qu’il lui manque sa dose de résurrection. Parce que je n’ai pas laissé le Christ prendre possession de cette partie de ma vie qui souffre, qui ne voit pas le sens. Parce que je ne lui ai pas abandonné toute mon existence, confiant que lui seul sait comment vaincre la tristesse et la mort.
  3. Cette joie est le plus grand moteur de l’évangélisation et de la conversion de ceux qui m’entourent. En fin de compte, si je n’ai pas une vraie joie, un vrai bonheur à proposer aux autres, que vaut ma religion ? Si je ne suis pas plus heureux que mes collègues de travail, si les souffrances et difficultés de la vie me laissent aussi déprimé que mes amis non-croyants, qu’ai-je de spécial à leur offrir ?
    Demandons donc au Seigneur de nous rendre heureux, joyeux. Ou plutôt, commençons à le suivre de toutes nos forces et sans demi-mesure, et la joie arrivera comme conséquence.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, sors à ma rencontre aujourd’hui. Par l’intercession de saint Paul, viens te manifester comme ressuscité, et viens ressusciter tout ce qui est mort dans ma vie. Transforme mon existence de l’intérieur, que je devienne profondément heureux, même au milieu des nombreuses souffrances. Ainsi je pourrai rayonner ton Évangile autour de moi.

Résolution

Aujourd’hui, je ferai en sorte d’annoncer l’Évangile à une personne autour de moi, de quelque façon que ce soit.

Père Matthieu Boo d’Arc, LC
Contacter l’auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés