Année B | blanc | Méditation | Saint Jean

Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle

Samedi 24 avril 2021

Saint Fidèle de Sigmaringen

Couleur liturgique : blanc

Évangile selon saint Jean 6, 60-69

En ce temps-là, Jésus avait donné un enseignement dans la synagogue de Capharnaüm. Beaucoup de ses disciples, qui avaient entendu, déclarèrent : « Cette parole est rude ! Qui peut l’entendre ? » Jésus savait en lui-même que ses disciples récriminaient à son sujet. Il leur dit : « Cela vous scandalise ? Et quand vous verrez le Fils de l’homme monter là où il était auparavant !… C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie. Mais il y en a parmi vous qui ne croient pas. » Jésus savait en effet depuis le commencement quels étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le livrerait. Il ajouta : « Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi si cela ne lui est pas donné par le Père. » À partir de ce moment, beaucoup de ses disciples s’en retournèrent et cessèrent de l’accompagner. Alors Jésus dit aux Douze : « Voulez-vous partir, vous aussi ? » Simon-Pierre lui répondit : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu. »

Prière

Viens, Esprit Saint ! Ouvre mon cœur à ta présence. Fais-moi prendre de la hauteur. Je crois en toi. Père, merci pour le don de la vie. Merci pour ton amour pour moi. Je sais combien j’ai de la valeur à tes yeux. Je sais que tu m’aimes comme je suis et que tu as une mission pour moi en cette vie pour me faire participer à ton œuvre créatrice.
Jésus, me voici tout pour toi, comme toi tu es tout pour moi. Je te donne ma vie, comme toi tu as donné ta vie pour moi et tu me fais vivre aujourd’hui de ta vie.

Demande

Seigneur Jésus, augmente ma foi en toi. Que je perçoive la réalité du don de ta vie dans ma vie de tous les jours.

Reflexion

  1. « C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie. »
    Jésus me dit : je viens te faire un don. Celui d’une vie que tu ne peux obtenir par tes propres forces et pourtant que tu désires du fond du cœur. C’est la vie divine, la sagesse du Fils. Ton esprit s’ouvre à cette sagesse quand tu te nourris des paroles du Fils. Alors, ma Parole est féconde en toi, et l’Esprit t’introduit en moi. Il te conduit sur mes chemins pour sentir, désirer, penser et agir en moi.
  2. « Mais il y en a parmi vous qui ne croient pas. »
    Réjouis-toi du don qui t’est fait ! Car personne ne peut venir à moi si cela ne lui est pas donné par mon Père. C’est lui qui a mis en toi ce désir non seulement d’être rassasié du pain mais de croire en moi. Heureux es-tu quand tu me suis en vérité ! Lorsque tu ne mets pas ta confiance dans la gloire des hommes, les richesses de ce monde, ou encore tes propres œuvres mais en ma Parole. Heureux es-tu car c’est l’Esprit qui te donne de vivre ainsi.
  3. « Voulez-vous partir, vous aussi ? »
    Tu sais bien que, parmi ceux que j’avais choisis, il y avait aussi celui qui me livrerait. Car même ceux que le Père appelle gardent toute leur liberté. Ainsi, il te revient de veiller à ton cœur, afin de reconnaître ce qui vient de l’Esprit Saint et ce qui vient de l’esprit mauvais ; ce qui te porte à la paix et te libère de ce qui te trouble et t’enchaîne ; ce qui te fait douter de Dieu et ce qui te garde dans la confiance. C’est ainsi que tu pourras dire avec Pierre : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons. »

Dialogue avec le Christ

Merci, Jésus, car toi le premier, tu es passé par ce chemin de confiance et d’abandon. Toi aussi tu as expérimenté le doute au désert. Et tu m’as enseigné à mettre ma confiance en la Parole, à reposer mon espoir en elle. Merci pour ton exemple d’abandon entre les mains du Père, tu es allé jusqu’à la mort. Désormais tu règnes à la droite du Père, et ton Esprit fait vivre en moi ta Parole. Merci de m’accueillir dans ta vie de Fils bien-aimé du Père. Merci de m’offrir cette vie. Apprends-moi à la reconnaître et à reposer en toi ma confiance.

Résolution

Quelle parole de cet Évangile me touche-t-elle particulièrement ? Quelle parole m’illumine-t-elle ? Me donne vie ? Me nourrir aujourd’hui de cette parole.

Frère Martin Baud, LC.

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés