Prier avec Jésus

Mercredi 10 octobre 2018
Saint Daniel et ses compagnons

Évangile selon saint Luc 11, 1-4

Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. » Il leur répondit : « Quand vous priez, dites : “Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour. Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes, nous pardonnons aussi à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous laisse pas entrer en tentation.” »

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio
Prière

Laisse-moi m’approcher de toi, Seigneur, laisse-moi te regarder prier. Fais que moi aussi je puisse apprendre à prier. Laisse mon cœur se rapprocher du tien !

Demande

Apprendre à prier.

Réflexion

1. Les disciples de Jésus ont eu l’occasion de le voir prier. Ils lui demandèrent donc, un jour, de leur apprendre à prier comme lui le faisait. Il y avait quelque chose de spécial dans la prière de Jésus, et les disciples voulaient pouvoir en profiter. Jésus savait prier, comme personne d’autre ne savait le faire. Ce que les disciples ressentaient, nous pouvons nous aussi en faire l’expérience. Nous n’avons pas une connaissance de Dieu comme nous connaissons les autres personnes qui vivent autour de nous. Qui est Dieu et ce qu’il est reste pour nous, en grande partie, un mystère. Comment donc lui parler ? Que lui dire ?

2. Regardons donc la prière que Jésus apprend à ses disciples : le Notre Père, la prière du Seigneur, légèrement plus courte dans saint Luc que dans saint Matthieu, prière que nous reprenons si souvent dans la liturgie et tout au long de la journée. Il ne nous faut cependant pas seulement répéter cette prière, il faut que dans toutes les prières que nous faisons se retrouve l’esprit du Notre Père : toutes nos prières doivent ressembler à la prière de Jésus. Jésus commence par louer le nom de son Père. C’est une attitude fondamentale de la prière : reconnaître que Dieu est le Saint, et le louer pour sa bonté. Il lui demande ensuite que son Règne arrive. Cette demande, au-delà de l’accomplissement des temps et de la venue dans la gloire de Jésus, est une invocation pour que Dieu, dès maintenant, règne dans le cœur des hommes, à commencer par mon propre cœur. Notons bien que la première partie du Notre Père est tournée vers Dieu. Ainsi doit être notre prière : d’abord tournée vers Dieu, et non vers nous-mêmes.

3. Dans la deuxième partie, Jésus fait, en quelques mots, un résumé de ce que nous pouvons demander en nous adressant à Dieu. À commencer par la nourriture dont nous avons besoin. Les mots de Jésus suggèrent qu’il suffit de demander chaque jour ce dont nous avons besoin. Il ne faut pas trop se préoccuper du futur. Cette demande nous rappelle aussi que tout nous vient de Dieu. Jésus nous invite ensuite à demander à Dieu son pardon, demande qui ne peut être sincère que si elle est faite par un cœur lui-même disposé à pardonner. Puis les grâces pour ne pas tomber dans le péché. Voilà deux autres éléments indispensables dans notre prière : la demande de pardon, et l’invocation sur nous de la grâce de Dieu.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, il m’est parfois difficile de prier, je n’ai pas le temps, je ne sais pas quoi dire. Apprends-moi à prier, Seigneur ! Que ma prière s’unisse à la tienne ! Ainsi les mots que je prononcerai importeront peu. Ce qui compte c’est que mon cœur soit près du tien, que ce qu’il y a dans mon cœur reflète ce qu’il y a dans le tien.

Résolution

À chaque fois que je prie le Notre Père, l’accomplir avec une attention spéciale, en pensant à ce que je dis.

Père Jean-Marie Fornerod, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés