Vous êtes ici

Accueil

La nouvelle loi

Vendredi 07 septembre 2012
de la férie, Sainte Reine
Evangile selon St Luc 5, 33-39

On disait un jour à Jésus : « Les disciples de Jean jeûnent souvent et font des prières ; de même ceux des pharisiens. Au contraire, tes disciples mangent et boivent ! »
Jésus leur dit : « Est-ce que vous pouvez faire jeûner les invités de la noce, pendant que l'Époux est avec eux ? Mais un temps viendra où l'Époux leur sera enlevé : ces jours-là, ils jeûneront. »
Et il dit pour eux une parabole : « Personne ne déchire un morceau à un vêtement neuf pour le coudre sur un vieux vêtement. Autrement, on aura déchiré le neuf, et le morceau ajouté, qui vient du neuf, ne s'accordera pas avec le vieux. Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, le vin nouveau fera éclater les outres, il se répandra et les outres seront perdues. Mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves. Jamais celui qui a bu du vieux ne désire du nouveau. Car il dit : 'C'est le vieux qui est bon.' »

Prière d'introduction

Seigneur, je crois en Toi. Tu es le maître de ma vie, Tu es mon guide. Je crois que c’est Toi qui possèdes toute la vérité. C’est Toi la vérité, et Tu Te donnes à moi.

Demande

Demander un cœur qui aime plus.

Points de réflexion

1. Au temps de Jésus, les pharisiens étaient un groupe religieux très observant et très puissant ; ils se considéraient comme les gardiens de la foi d’Israël. Ils connaissaient et accomplissaient les nombreux préceptes de la loi, et ils en avaient même créé de nouveaux, établissant ainsi un système complexe de rites et de préceptes, pratiquement irréalisable dans la vie quotidienne des gens du peuple. Par rapport à ces pharisiens, Jésus est libre, et il les critiquera même fortement d’avoir rendu impossible l’accomplissement de la loi, et de vivre de manière hypocrite, en donnant toute l’importance à l’extérieur et en délaissant l’intérieur.

2. Jésus a dit qu’il n’est pas venu abolir, mais accomplir. Il ne vient pas pour supprimer la loi, mais pour lui donner son vrai sens, pour l’achever dans la loi suprême de l’amour. Et par toute sa vie, Jésus montre l’exemple. Il mange avec les pécheurs, il guérit les lépreux, il prend parmi ses disciples un publicain, il pardonne aux prostituées, il réconcilie avec lui les personnes qui étaient mises à part dans la culture juive de son temps.

3. L’amour que Jésus nous montre et nous enseigne à vivre ne peut pas se contenter de respecter une série de normes et de rites. Pour un cœur qui aime, cela est insuffisant. Il lui faut plus, aimer toujours plus. Tous les moments de la vie deviennent une occasion d’aimer. Voilà ce que veut dire ne pas mettre du neuf dans de l’ancien. Dans la loi ancienne, l’amour ne peut pas s’exprimer en plénitude, dans la nouvelle loi, celle de Jésus, il peut enfin s’étendre indéfiniment. Mais ne comprenons pas cela comme si Jésus venait pour « relâcher » la morale. Au contraire, la loi de l’amour est la plus exigeante de toutes, car elle demande une conversion intérieure constante, et s’étend à toute notre vie.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, viens m’apprendre à aimer. Toi qui es amour, je dois Te regarder, Te contempler pour savoir comment aimer. Aide-moi à me débarrasser de mon égoïsme. Sois présent dans toute ma vie. Que l’amour soit présent dans tout ce que je fais.

Résolution

Faire un petit temps d’adoration devant le Saint Sacrement pour demander à Jésus de remplir mon cœur d’amour.

Frère Jean Marie Fornerod, LC

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Méditations par Evangile