Vous êtes ici

Accueil

Discours en paraboles : pourquoi des paraboles ?

Jeudi 24 Juillet 2014
Saint Charbel Maklouf, prêtre
Ecouter cette méditation:
Evangile selon St Matthieu 13, 10-17

Les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? »
Il leur répondit : « À vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux mais à eux ce n'est pas donné.
Celui qui a recevra encore, et il sera dans l'abondance ; mais celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a.
Si je leur parle en paraboles, c'est parce qu'ils regardent sans regarder, qu'ils écoutent sans écouter et sans comprendre.
Ainsi s'accomplit pour eux la prophétie d'Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.
Le cœur de ce peuple s'est alourdi : ils sont devenus durs d'oreille, ils se sont bouché les yeux, pour que leurs yeux ne voient pas, que leurs oreilles n'entendent pas, que leur cœur ne comprenne pas, et qu'ils ne se convertissent pas. Sinon, je les aurais guéris !
Mais vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent !
Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. »

Prière d'introduction

Seigneur, ouvre mes yeux et mes oreilles, accorde-moi la grâce de comprendre ce que tu veux me dire aujourd’hui.

Demande

Seigneur, garde-moi fidèle à la foi que tu me donnes et ne permets pas que mon cœur s’épaississe dans la routine et l’habitude.

Points de réflexion

1. Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? Seigneur, il y a là, devant toi, une grande quantité de personnes venues d’un peu partout. Attirées par tes paroles et ton enseignement, elles t’écoutent en reconnaissant que « tu parles avec autorité et pas comme les scribes » (Mt 7 29). Parmi les auditeurs il y a, bien sûr, le juif qui connaît les Écritures et qui s’opposera à ton enseignement, il y a l’homme du peuple, simple et accueillant à tes paroles mais il y a aussi le païen, peut-être un peu plus lent à croire et à se laisser convertir, mais attentif à ton enseignement. Et tu le sais, et tu sais pourquoi il en est ainsi : tu peux lire dans le cœur de chacun.

2. Quant à vous, heureux êtes-vous. Tu réponds à la question de tes disciples qui ne comprennent pas pourquoi tu parles en paraboles et qui craignent que tes paroles ne s’adressent qu’à une élite. Tu veux que tes amis comprennent que la parabole du semeur que tu viens de raconter corresponde trait pour trait à la situation que dénonçait Isaïe : parmi les auditeurs, il y en a qui ont fermé leur cœur, de peur de se convertir, de peur d’avoir à changer de vie et de se reconnaître pécheur, de peur de se laisser convertir et d’avoir à demander pardon. Tu sais que le cœur de cette génération te rejette et que la semence de la parole de Dieu va tomber dans les ronces. S’ils ne se convertissent pas, s’ils continuent à mener une vie si éloignée du projet divin, le Royaume leur restera fermé pour toujours.
En t’adressant à tous, tu veux toucher aussi et d’abord le cœur des « légistes qui chargent les gens de fardeaux impossibles à porter alors qu’eux-mêmes ne les déplacent pas d’un seul de leurs doigts » (Lc 11, 46). Ce légalisme extérieur ne fait que repousser l’adhésion des bonnes volontés.
Ensuite, tu félicites tes disciples qui se sont mis à ta suite. Ils ont fait le choix radical de t’entendre, de t’écouter et de prendre la route que tu leur présentes, même si tu ne leur caches pas qu’elle est étroite et resserrée. Ils ont compris que tes paroles sont pour eux l’enseignement divin qui les nourrit chaque jour. Heureux seront-ils, parce qu’ils suivent le chemin qui conduit au Royaume, celui qui appartient aux simples, aux pauvres en esprit, aux enfants et à ceux qui leur ressemblent.

3. Beaucoup de prophètes et de justes ont souhaité voir ce que vous voyez : Les prophètes de l’Ancien Testament ont attendu la réalisation des prophéties que Dieu leur avait demandé d’annoncer. Les « Justes » eux aussi, ces hommes qui ne cherchaient à vivre qu’en fonction de Dieu et de sa Loi, vivaient cette même espérance. Avant ta venue parmi nous, ils ont tous attendu cet accomplissement : La Reine de Saba, Job, et bien d’autres, ainsi que Joseph. Toutes ces personnes et tous les hommes droits qui t’ont précédé, attendaient et espéraient la réalisation des merveilles qui sont en train de se réaliser avec les actes et les enseignements dont tes disciples sont témoins.
Et parce qu’ils en sont témoins dès ici-bas, tu veux ouvrir leurs yeux et leur cœur : même si la route est difficile, tes disciples peuvent déjà percevoir la venue du Royaume des Cieux.
Et moi, Seigneur, ton disciple de maintenant, qu’est-ce que je vois ? Qu’est-ce que je dis, qu’est-ce que je pense ? Tu es remonté dans la gloire du Père, mais tu ne m’as pas laissé seul. Ton Esprit Saint, aujourd’hui aussi, marche avec moi sur la route que tu m’as tracée. Et c’est à mon tour de choisir de te suivre ou de fermer mon cœur à ta présence et à tes conseils.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, au milieu de ce monde, montre-moi ce que je dois faire, comment je dois le faire pour accomplir ta volonté. Apprends-moi à laisser la place à ton Esprit Saint pour qu’il me conseille, me donne sa lumière et guide les décisions que je dois prendre, et, surtout, Seigneur, qu’il ouvre mes yeux et mon intelligence, pour que je sache te remercier de ton infinie miséricorde envers moi.

Résolution

Combattre l’habitude et la routine et que mon cœur reconnaisse la main de Dieu là où je suis.

Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Méditations par Evangile