Me laisser nourrir par le Christ

Mardi 8 janvier 2019
Saint Lucien

Évangile selon saint Marc 6, 34-44

En ce temps-là, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement. Déjà l’heure était avancée ; s’étant approchés de lui, ses disciples disaient : « L’endroit est désert et déjà l’heure est tardive. Renvoie-les : qu’ils aillent dans les campagnes et les villages des environs s’acheter de quoi manger. » Il leur répondit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Ils répliquent : « Irons-nous dépenser le salaire de deux cents journées pour acheter des pains et leur donner à manger ? »

Jésus leur demande : « Combien de pains avez-vous ? Allez voir. » S’étant informés, ils lui disent : « Cinq, et deux poissons. » Il leur ordonna de les faire tous asseoir par groupes sur l’herbe verte. Ils se disposèrent par carrés de cent et de cinquante. Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction et rompit les pains ; il les donnait aux disciples pour qu’ils les distribuent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre eux tous.

Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. Et l’on ramassa les morceaux de pain qui restaient, de quoi remplir douze paniers, ainsi que les restes des poissons. Ceux qui avaient mangé les pains étaient au nombre de cinq mille hommes.

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio
Prière

Seigneur, le pain du ciel que tu es venu nous donner est la vraie nourriture. Permets que notre vie spirituelle se nourrisse toujours plus de ta parole et de ton pain. Que mon âme puisse grandir et soit fortifiée par le pain de vie.

Demande

Grandir dans ma vie spirituelle.

Réflexion

1. Jésus se retrouve face aux foules, il est tard et il faudrait les renvoyer. Comme bien souvent, Jésus n’opte pas pour la solution la plus logique ou prudente, humainement parlant, mais c’est bien avec la logique divine qu’il décide d’enseigner longuement. Les apôtres devaient se rendre compte du temps qui passait et ne savent vraiment pas comment faire comprendre au Christ que la journée est terminée et qu’ils vont se retrouver dans une situation délicate s’ils ne renvoient pas tout le monde maintenant. Il est difficile de ne pas être d’accord avec eux d’un point de vue humain. Il faut vite renvoyer les invités si nous n’avons pas de quoi les garder à dîner…

2. Le Christ connaît parfaitement le cœur des hommes. Il sait que, pour que ses paroles demeurent, les ventres doivent êtres bien remplis. Pour marquer les esprits, un geste parlera plus que tout un discours. L’évangéliste Marc ne nous rapporte même pas brièvement le thème de l’enseignement du Christ. Ce qui importe à ce moment de la vie publique de Jésus c’est ce miracle de la multiplication des pains. Après avoir parlé, le Christ montre à tous ses auditeurs qu’il n’est pas un simple prêcheur de la bonne nouvelle, mais bien celui qui vient nourrir nos âmes et nos corps. Le Christ prend le peu de choses que nous avons à offrir – les cinq pains et les deux poissons – et il donne du fruit au centuple.

3. Ce miracle de la multiplication des pains annonce le grand miracle de l’Eucharistie. Comme pour notre corps qui a besoin de nourriture pour bien grandir et se fortifier, notre âme aussi a besoin de la nourriture céleste pour avancer dans la vie de foi et pour se rapprocher toujours de Dieu. Les foules qui ont écouté Jésus se sont peut-être arrêtées au pain matériel que Jésus leur a donné. Très peu suivront Jésus jusqu’à la croix où il livrera son corps pour nous. Sa chair devient alors la vraie nourriture et son sang la vraie boisson. S’arrêter au Christ de la multiplication des pains, c’est rechercher un dieu qui me comble matériellement. Même si le Christ l’accomplit parfois, il est beaucoup plus que cela et c’est avant tout mon âme qu’il veut combler.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, viens changer mon cœur. Que ma recherche spirituelle soit avant tout que tu règnes dans ma vie et non pas une recherche de biens matériels et de sécurités que donne ce monde. Que ton Eucharistie soit la vraie nourriture qui comble ma vie.

Résolution

Préparer un peu mieux ma prochaine communion.

Frère Jérôme Dejoie, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés