Actualités | Île-de-France

Marche de saint Joseph

Cela a été l’occasion d’échanger avec d’autres pères, de prier ensemble, de vivre un temps d’enseignement et des moments fraternels en pèlerinage vers Montmartre, dans la basilique du Sacré-Cœur.
Après le pèlerinage, un groupe de réflexion et de soutien aux pères de familles s’est formé et se réunit désormais le mercredi une fois par mois.

Contact pour tout renseignement :

Voici quelques témoignages :

« Chaque année, c’est ce personnage si discret de saint Joseph qui pénètre un peu plus dans nos cœurs pour que nous devenions meilleurs dans notre vie d’homme. »

Ma découverte de la marche de saint Joseph remonte à 2016 : notre paroisse organise chaque année un dîner-surprise pendant le Carême et cette année-là l’un des convives avec qui j’ai partagé le repas était Hervé, avec qui nous formerions plus tard le chapitre de notre paroisse ; ce dîner était trois semaines avant la Saint-Joseph et j’avais été séduit par le témoignage de mon nouvel ami qui, pour sa part, avait découvert la marche au pèlerinage de Cotignac ; il se désolait que notre paroisse n’ait pas de encore de chapitre. Ma première participation est un souvenir très fort, j’entends encore ces milliers de voix d’hommes chanter dans la cathédrale de Notre-Dame, je revois cette longue procession à travers le quartier latin ponctuée de chants et de chapelets, toute cette ferveur m’avait touché et m’avait convaincu de l’importance de faire découvrir cette marche aux hommes de ma paroisse.
Désormais notre chapitre a quelques années d’existence et, après des débuts modestes, il a atteint une taille respectable grâce au souffle de saint Joseph, particulièrement puissant cette année, et au soutien de notre aumônier. Chaque homme quelle que soit sa condition peut trouver dans ce pèlerinage parisien un grand ressourcement : certains retrouveront leurs souvenirs de scoutisme, d’autres seront inspirés par les temps d’enseignements toujours très riches, tous apprécient, je pense, ce temps de convivialité et de fraternité vécu en traversant à pied la plus belle ville du monde, à la (re)découverte de ces sanctuaires. Et, chaque année, c’est ce personnage si discret de saint Joseph qui pénètre un peu plus dans nos cœurs pour que nous devenions meilleurs dans notre vie d’homme.
Sébastien

« Venez à saint Joseph, vous ne serez jamais déçus ! »

J’ai découvert véritablement saint Joseph lors de mon pèlerinage à Cotignac il y a quelques années. Ce fut pour moi une véritable révolution et je peux dire maintenant que j’ai reçu des grâces devant la source du Bessillon, lieu des apparitions de saint Joseph.
J’ai commencé les premières marches de saint Joseph avec mon ancienne paroisse et je me suis dit qu’il fallait absolument constituer un chapitre à Notre-Dame de Boulogne, faire découvrir ce saint trop méconnu. Nous avons commencé à deux, puis à cinq, puis dix et, cette année, nous étions vingt pèlerins marchant vers Montmartre, confiant à saint Joseph nos soucis, nos angoisses, nos familles.
Cette marche représente pour moi un vrai moment de fraternité, d’échange et de prière. Saint Joseph, on peut lui parler comme à un ami, il est si proche de nous, il exauce nos demandes mais il faut être patient, comme il l’a été.
Venez à saint Joseph, vous ne serez jamais déçus !
Hervé

« Ce pèlerinage reste un moment rare et précieux pour se retrouver entre pères de famille et entre hommes plus généralement »

C’est pour moi la quatrième édition du pèlerinage Saint-Joseph : retrouvailles et nouveautés ! Cette année, accompagné du P. Raymundo, le petit groupe des « anciens » s’est étoffé malgré la crise sanitaire qui bouleverse néanmoins le programme. Mais vaille que vaille Saint-joseph se maintient : au revoir les grands rassemblements en marche et en prière, au revoir aussi Notre-Dame de Paris, mais c’est toujours la même ferveur et la même joie de se retrouver.
Ce samedi 20 mars, après la messe matinale à Notre-Dame de Boulogne, nous partons en petits groupes de cinq (en formations Emmaüs), traversons le Bois de Boulogne pour assister à la chapelle Notre-Dame du Saint-Sacrement dans le 16e arrondissement à un enseignement du P. Raymundo sur le thème de cette année : « Chastes avec saint Joseph ».
Nous partageons notre déjeuner au Parc Monceau pour rejoindre ensuite la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre en récitant le chapelet en formations Emmaüs. Restrictions obligent, nous nous séparons pour une courte adoration et confessions avant de nous rejoindre devant la statue de saint Joseph pour prier avec le P. Raymundo et d’autres pèlerins. Certains rentrent à pied, d’autres en métro, tous certains de nous retrouver l’an prochain et tout au long de l’année pourquoi pas !
Un grand merci à nos responsables paroissiaux, au P. Raymundo et aux organisateurs qui auront su encore une fois s’adapter à merveille aux changements. Mais tout sera bientôt à nouveau normal qu’ils se rassurent ! Ce pèlerinage reste un moment rare et précieux pour se retrouver entre pères de famille et entre hommes plus généralement et partager les joies de la marche, des moments d’échanges et de recueillement. C’est un peu de sport, parfois léger et joyeux, mais finalement toujours vraiment profond.
Xavier