« Les yeux fixés sur Jésus »

Soumis par Regnum Christi le lun 02/07/2018 - 23:08
Fr Benoît thumb

Témoignage du Fr. Benoît Terrenoir, LC qui prononcera ses vœux perpétuels le 9 septembre prochain à Jouarre (Seine-et-Marne).

Retrouvez la biographie du Fr. Benoît sur www.voeux2018lc.fr

À quel moment avez-vous pensé à la vocation pour la première fois ?

Pour moi, la vocation sacerdotale a toujours été une option parmi d’autres. Entre huit et dix ans, je voulais devenir archéologue, prêtre ou moine. Puis, en entrant en sixième, j’ai oublié l’idée de la vocation. Celle-ci a resurgi soudain lorsque j’ai rendu visite à l’École Apostolique de l’Immaculée Conception, en mai 2003, à la fin de mon année de quatrième.

Quelles ont été les raisons de votre choix pour la congrégation des Légionnaires du Christ ?

Lorsque j’ai participé à mes premiers camps d’été avec les Légionnaires du Christ, en 2001 et 2002, j’ai été impressionné par ces prêtres jeunes, bien dans leur peau, qui savaient comment parler aux adolescents. Mais sur le moment, il ne m’est pas venu à l’esprit que je pouvais devenir légionnaire du Christ. C’est en 2003, lorsque j’ai rendu visite à leur petit séminaire, l’École Apostolique, que j’ai su immédiatement que ma place était là.
Ensuite, au cours des années de formation, ma décision de devenir légionnaire du Christ n’a pas dévié, elle s’est simplement approfondie. Je me rappelle surtout trois moments d’exercices spirituels, en 2004, 2009 et 2017, où il m’est apparu clairement que le Seigneur m’appelait à faire partie de sa Légion.

Pourriez-vous nous relater une expérience marquante lors d’un stage apostolique ?

Mes expériences les plus marquantes ont été les camps de l’ECYD auxquels j’ai participé comme formateur. Voir se former une ambiance d’amitié, de charité et de prière entre des adolescents qui étaient de parfaits inconnus est une expérience très belle. Après un camp de quinze jours, on a parfois l’impression d’y avoir passé toute la vie.

Quel aspect de la vie sacerdotale vous attire le plus ? Pourquoi ?

Ce qui m’attire le plus, c’est la célébration des sacrements, en particulier l’Eucharistie et la pénitence. Le prêtre est le canal par lequel l’eau et le sang jaillis du Cœur du Christ coulent dans la vie des baptisés, purifient les pécheurs et font germer la grâce.
Dieu nous a tous créés pour que soyons éternellement heureux avec lui au ciel. C’est pour montrer ce dessein d’amour qui surpasse infiniment nos petits rêves mesquins que je veux devenir prêtre.

Comment les familles pourraient-elles susciter de nouvelles vocations ?

J’ai eu la chance de grandir dans une famille où l’on priait. Mes parents m’ont appris que Jésus était vivant et que je pouvais lui parler, que j’étais entouré des saints et des anges qui veillaient sur moi. C’est comme cela que l’idée de la vocation a grandi naturellement en moi. C’est le Seigneur qui appelle, c’est lui qui plante la graine de la vocation, mais il faut un microclimat adapté pour la faire germer. Ce microclimat, c’est une famille qui prie.

Qu’aimeriez-vous dire à nos lecteurs et bienfaiteurs ?

Priez pour nous, les cinq frères qui allons prononcer nos vœux perpétuels le 9 septembre prochain, pour que nous nous épanouissions chaque jour davantage dans notre vocation !

Invitation aux vœux perpétuels

Si vous souhaitez entourer les frères pour cette célébration à Jouarre et à Méry-sur-Marne, inscrivez-vous jusqu’au 14 juillet sur www.voeux2018lc.fr !

Fast & Curious 

Avec la série de vidéos Fast & Curious, préparées par les jeunes de Regnum Christi, nous souhaitons vous permettre de mieux connaître les frères qui prononceront leurs vœux perpétuels le 9 septembre prochain à Jouarre (77).
Visionnez la vidéo introductive sur YouTube