Le grand commandement de l’amour

Dimanche 4 novembre 2018
31e dimanche du Temps Ordinaire

Évangile selon saint Marc 12, 28-34

En ce temps-là, un scribe s’avança pour demander à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio

Prière

Mon Dieu, unique Seigneur de ma vie, je te rends grâce pour tant d’amour. C’est parce que je me sais tellement aimé de toi que je veux t’aimer à mon tour et transmettre cet amour à toutes les personnes qui m’entourent.

Demande

Seigneur, donne-moi la grâce aujourd’hui dans mes actions de tous les jours, dans mes rencontres et mes décisions, de t’aimer de tout mon cœur, de toute mon âme et de toute ma force.

Réflexion

1. « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et toute ta force. »

Voici le premier des commandements, c’est aussi l’essentiel de notre vie, la clé de notre bonheur. Si nous nous demandons pourquoi Dieu nous a créés, nous savons que c’est pour nous aimer et pour que nous l’aimions. Notre plénitude se trouve dans l’amour. « À la fin de notre vie, nous serons jugés sur l’amour » écrivait saint Jean de la Croix.

2. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Nous avons expérimenté l’amour infini de Dieu et nous souhaitons répondre à cet amour à notre tour en aimant notre prochain. Le Christ nous dit dans l’Évangile que tout ce que nous faisons pour l’un de ces petits, c’est pour lui. Mais quand il nous coûte de voir Dieu dans l’autre, quand nous sentons les limites de notre cœur, alors ouvrons-le à Dieu, afin que ce soit Dieu qui aime en nous. Cet effort de charité dans la compréhension, la patience, la lutte contre la critique et les jugements faciles « vaut mieux que toutes les offrandes et les sacrifices ».

3. « Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu. » répondit Jésus au scribe.

Celui qui aime vit déjà un petit paradis sur terre et le fait vivre à tous ceux qu’il aime. C’est ce Royaume que le Christ est venu annoncer par ses paroles et ses gestes. Il nous enseigne ce commandement par sa propre vie. Il est passé sur terre en faisant le bien et sa mort a été le plus grand acte d’amour. Si nous voulons suivre le Christ, l’imiter, le chemin est tout simplement celui de l’amour.

Dialogue avec le Christ

Jésus, tu m’as enseigné qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis, tu m’invites à t’aimer de tout mon cœur, de toute mon âme et de toutes mes forces. Mon amour est tellement faible et inconstant, mais « Tu sais bien que je t’aime ! » Je te remercie pour cette capacité d’amour que tu as mise dans mon cœur, viens l’enflammer par ton Esprit pour qu’à travers moi tu puisses aimer toutes les personnes que je rencontre.

Résolution

Chercher les occasions de la journée pour manifester mon amour à Dieu et à mon prochain.

Gaëtane Auger, consacrée de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés