Vendredi, 12 juin 2020

Bienheureux Guy Vignotelli

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Matthieu 5, 27-32

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne. Il a été dit également : Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère ; et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère.

Prière

Prier avec le psaume du jour : « Écoute, Seigneur, je t’appelle ! Pitié ! Réponds-moi ! Mon cœur m’a redit ta parole : Cherchez ma face. C’est ta face, Seigneur, que je cherche : ne me cache pas ta face. N’écarte pas ton serviteur avec colère : tu restes mon secours. Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur. »

Demande

Seigneur, ouvre mon cœur à ta Parole pour moi aujourd’hui. Que je sache l’accueillir dans la foi et la vivre dans l’amour.

Reflexion

  1. « Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. »Jésus nous rappelle encore une fois que l’impureté ne vient pas tant du dehors que du dedans, des intentions de notre cœur, de nos penchants et de notre convoitise. Alors que faire ? Couper court, penser à autre chose, récriminer et se dire que l’on ne pourra jamais changer ? Ces attitudes ne sont que d’autres tentations qui nous guettent, celles de nous réfugier dans le pessimisme et d’abandonner notre effort pour vivre en Dieu.
  2. « C’est ta face, Seigneur, que je cherche. »Le psaume d’aujourd’hui nous offre une porte d’entrée précieuse pour faire face à ces tentations qui nous habitent. Si, en effet, il faut essayer de lutter contre elles, il est vain de le faire seul et absurde de réduire la vie spirituelle à la purification de nos péchés. C’est un peu comme si l’on gardait une bouteille vide parce que le bouchon empêche qu’on la remplisse d’eau. Enlevons le bouchon – le péché – mais n’en restons pas là : remplissons-la d’eau fraîche, de la vie divine, car elle est faite pour cela ! Notre chemin vers Dieu, comme il l’indique, nous met en route et nous pousse en dehors de nous-mêmes à la recherche de l’Autre, de celui qui nous attend et veut emplir notre âme de sa vie. Vivre en chrétien, c’est chercher le Seigneur, chercher sa face, et la faire découvrir aux autres !
  3. « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. » (1 R 19, 11)La première lecture d’aujourd’hui nous présente le prophète Élie à la fin de sa vie. Son histoire nous parle de cette quête de Dieu et de ce désir ardent que d’autres le connaissent et l’adorent. Toute sa vie fut un combat contre l’idolâtrie vers laquelle Jézabel conduisait le peuple d’Israël. Après la fameuse « bataille de prophètes » sur le Mont Carmel où le culte à Baal fut tourné en dérision, il dut s’enfuir au désert afin d’éviter les représailles de la reine. Et là, il poursuit sa quête de Dieu qui l’invite encore une fois à sortir de lui-même pour aller à sa rencontre. C’est là le tout de la prière : aller au désert, sortir de nos occupations, de nos peurs et de nos attachements pour découvrir la présence de celui qui nous appelle à le suivre. En effet, comme Élie, nous ne le trouverons ni dans l’ouragan, ni dans le tremblement de terre, ni dans le feu, mais dans la brise légère, dans la prière silencieuse et intérieure.

Dialogue avec le Christ

Je cherche ta face, Seigneur, au milieu de mes occupations, de mes soucis, des joies et des peines de ma vie, dans ceux qui m’entourent. Trop de choses m’encombrent encore. Je veux faire silence un moment pour découvrir ta présence en moi et écouter ta Parole pour moi aujourd’hui.

Résolution

Garder une parole des lectures d’aujourd’hui et me la rappeler pendant la journée.

Amélie Perroy, consacrée de Regnum Christi

Méditations : Regnum Christi
Texte de l’Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés