Combattre avec Jésus

Vendredi 12 octobre 2018
Sainte Spérie

Évangile selon saint Luc 11, 15-26

En ce temps-là, comme Jésus avait expulsé un démon, certains dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.

Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.” En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée. Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. »

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio
Prière

Seigneur, je crois que tu es mon Sauveur. C’est près de toi que je peux prendre des forces. Tu me nourris même avec ton propre corps. Tu me donnes tout ce dont j’ai besoin. Fais que je reste toujours près de toi, Seigneur, que je te choisisse toujours comme mon protecteur.

Demande

Persévérance dans la lutte contre le péché.

Réflexion

1. Ce passage de l’Évangile se déroule juste après que Jésus ait expulsé un démon d’une personne. Et certains, le texte ne précise pas qui, commencent à discuter sur ce qui vient de se passer. Jésus serait-il envoyé par Satan pour avoir le contrôle sur les démons ? Ou est-il envoyé par Dieu ? La question est importante, et Jésus ne laisse pas planer de doute. Mais il en profite aussi pour inviter ceux qui sont là à réfléchir un peu plus.

2. En venant sur terre, Jésus se retrouve au centre d’une bataille spirituelle. Satan et ses démons étaient et sont à l’œuvre dans le monde. Et Jésus nous demande de choisir : si nous ne sommes pas avec lui, nous sommes contre lui. Il nous faut choisir, on ne peut pas rester indifférents. On ne peut pas combattre le mal en ne faisant rien. Il n’y a pas de neutralité dans ce combat. Qui ne se met pas avec Jésus aide le démon dans son entreprise. N’ayons donc pas peur de choisir Jésus. Lui seul veut notre bien. Et lui seul est capable de vaincre le démon.

3. Ce passage finit par des paroles de Jésus qui expliquent qu’un démon sorti d’un homme peut y revenir, avec d’autres démons, aggravant encore la situation dans laquelle cet homme se trouvait. Ceci doit nous inciter à la prudence et à la vigilance tout au long de notre vie. La bataille contre Satan ne s’arrêtera pas tant que nous sommes vivants. Avec nos efforts nous pouvons acquérir des vertus, des habitudes de faire le bien, et de ne pas pécher. Mais ce n’est pas parce que nous possédons telle ou telle vertu que le combat est terminé. En effet, ce combat ne dépend pas en premier lieu de nos propres forces, mais de la présence de Jésus dans notre vie. Croire que, parce que nos efforts portent du fruit, nous n’avons plus besoin de Jésus, serait tomber dans une situation encore pire qu’avant.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, j’ai eu la chance de te connaître. Ne me laisse pas m’éloigner de toi. C’est avec toi que la victoire contre le mal peut être gagnée. Je me sens parfois fatigué, et j’ai envie de me retirer du combat, de mon propre combat contre le péché. Ne le permets pas, Seigneur ! Donne-moi la force de rester près de toi toute ma vie.

Résolution

Faire un examen de conscience pour voir si je n’ai pas laissé le péché s’installer dans ma vie.

Père Jean-Marie Fornerod, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés