Vous êtes ici

Accueil

Vœux perpétuels du frère Jean-Baptiste à Rome

Mis à jour le 31 octobre 2016 à 10:13Publié le 27 octobre 2016 à 19:04

Le 2 octobre dernier, le frère Jean-Baptiste Ribes, originaire de Beaucaire (Gard), a prononcé ses vœux perpétuels à Rome, lors d’une messe présidée par le P. Eduardo Robles-Gil, LC, supérieur général de la congrégation. Il nous livre ici son témoignage.

« Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les nations. » Et je dis : « Ah ! Seigneur mon Dieu ! Vois donc : je ne sais pas parler, je suis un enfant ! » (Jérémie 1, 5)

Je pense que c’est une phrase de la Bible que je peux appliquer à ma vie. Comme le prophète Jérémie ou l’un des apôtres, ce n’est pas moi qui ait choisi le Seigneur en premier mais c’est lui qui m’a choisi et appelé. Et bien des fois je me suis dit, comme Jérémie : « Seigneur je ne sais pas parler ». Mais lui a toujours été à mes côtés.

J’ai eu la chance de naître dans une famille pratiquante au sein de laquelle dès mon enfance j’ai pu rencontrer le Seigneur. Très tôt je me suis senti attiré par le sacerdoce, j’ai voulu être prêtre diocésain, puis aumônier militaire, religieux pâtissier aussi, mais je ne connaissais pas encore les légionnaires du Christ. C’est seulement en classe de cinquième que j’ai fait leur connaissance lors d’un pèlerinage à Rome, et un an plus tard j’ai découvert leur École Apostolique à Méry-sur-Marne grâce à un cousin.

Durant ma scolarité j’avais toujours rêvé d’un endroit où je pourrais faire épanouir ma vocation ; malgré ce désir je n’avais aucune intention d’intégrer cette école car j’étais bien à la maison. Toutefois il m’a fallu juste quelques jours pour que je me rende compte que cet endroit était fait pour moi et finalement j’y suis entré en seconde. J’ai donc passé mon lycée à Méry-sur-Marne où j’ai pu apprendre à mieux connaître les légionnaires du Christ et faire grandir ce don de la vocation.

Après le Bac, je suis entré au noviciat à Gozzano en Italie. Puis ce fut Salamanque pour les études d’humanité, ensuite Rome pour la philosophie et enfin retour en France pour mon stage pastoral. Finalement un retour à Rome pour continuer les études de philosophie ainsi que la théologie.

Ces différentes étapes à travers divers pays m’ont permis d’approfondir ce que signifie être légionnaire, car même si le Seigneur m’appelle au sacerdoce, ma vocation est aussi d’être une personne consacrée au Seigneur dans une famille, Regnum Christi.

Ce parcours décrit en quelques lignes peut paraître calme ; cependant il y a eu aussi des moments difficiles comme les disciples dans la barque pendant la tempête. Mais le Christ était là, pour me reprocher comme aux apôtres mon manque de foi, mais aussi pour m’offrir sa confiance et me donner la force pour continuer.

Le 2 octobre dernier, j’ai donc fait ma profession perpétuelle, dans notre chapelle à Rome, là où j’avais connu la première fois les légionnaires du Christ 16 ans auparavant. Ce fut un moment particulier car, en plus d’être accompagné par la communauté et mes parents, je me savais  soutenu par la prière de ma famille spirituelle, Regnum Christi, mes frères ainsi que mes amis.

Tout cela en comptant sur la protection de la Très Sainte Vierge Marie et sur les paroles du Christ : « Confiance, j’ai vaincu le monde » (Jn 16, 33) et « Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20).

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Légionnaires du Christ