Vous êtes ici

Accueil

« Une magnifique expérience » Interview avec Emmanuelle de La Guillonnière, déléguée pour la France

Mis à jour le 28 juin 2016 à 16:19Publié le 15 juin 2016 à 08:48

Emmanuelle de La Guillonnière a participé, en tant que déléguée pour la France, à la Convention internationale. De retour de Rome, elle nous livre son témoignage.

Pourriez-vous nous relater les points forts de la Convention internationale qui vient de se dérouler à Rome ?

À la suite des différentes conventions territoriales qui ont eu lieu au début de l’année 2016, les 64 membres élus du monde entier (25 Mexique, 16 Venezuela/Chili/Brésil/Colombie, 9 États-Unis/Canada, 1 Philippines, 4 Espagne, 4 Italie, 2 Allemagne, 1 Autriche, 1 France) se sont retrouvés à Rome du 30 mai au 3 juin au Collège pontifical pour poursuivre le travail sur les statuts des membres laïcs de Regnum Christi.

Nous avions un programme chargé mais admirablement programmé, ponctué de séquences de prière et une adoration permanente assurée par les légionnaires et les consacrés hommes et femmes qui nous accompagnaient. 

Nous étions répartis en 8 groupes de travail, 2 groupes de langue anglaise et 6 groupes de langue espagnole. Chaque groupe avait des représentants des différents continents d'âges différents et était aidé par un légionnaire et un/une consacré(e). Nous avons étudié le document de travail préparé par l'assemblée, chapitre par chapitre, d'abord en groupe puis tous ensemble : les changements votés en groupe étaient ensuite proposés en plenum et votés. Le P. Eduardo Robles Gil et le P. Sylvester animaient la réunion en favorisant une grande liberté de parole pour chacun. Il y a eu énormément d'interventions, de commentaires de discussions et beaucoup d'écoute. Les pauses repas étaient une excellente opportunité pour partager les expériences, découvrir le Mouvement dans les autres pays et comprendre les convictions des autres. 

 

Dans quelle mesure cette Convention est-elle marquante pour le mouvement Regnum Christi en France ?

Cette convention a permis de partager nos sentiments à tous les niveaux et de croiser les avis entre les membres des communautés de Regnum Christi très importantes et développées, comme celles de l’Espagne et du Mexique, et celles de petites localités comme la nôtre en France. Nous avons convenu qu’il était nécessaire que les statuts puissent s’adapter à toutes les localités.

Tout le monde a insisté sur la beauté du partage et de la communion entre les légionnaires, les consacré(e)s et les laïcs ; il a donc été voté que les laïcs ne formeraient pas une association indépendante mais qu’ils seraient intégrés dans le gouvernement général de Regnum Christi. Il y aura ainsi beaucoup d’échanges entre les trois branches du Mouvement. Ces échanges favoriseront la formation des membres, leur accompagnement spirituel pour qu’ils reçoivent le maximum d’outils pour les aider dans leur mission.

Chaque paragraphe des statuts a été longuement discuté, mais le point le plus contesté a été l'article III du chapitre III sur le 1er et le 2e degré. Il faut savoir qu'il y avait 42 membres du 2degré et 22 du 1er degré présents. Il y a eu beaucoup de débats sur la nécessité ou non de maintenir deux types de membres dans les statuts et des avis très partagés sur la question. Nous n'avons pas finalisé cette question mais nous sommes tombés d'accord sur le fait qu'il existe bien des membres plus impliqués que d'autres et qu'il est nécessaire de changer la terminologie en supprimant le nom « degré ».

Pour les pratiques spirituelles, il a été convenu que chacun doit être libre face au Seigneur et que ce qui est proposé dans les statuts est un objectif à atteindre progressivement.

Cette convention aura donc permis d’adapter vraiment les statuts des laïcs aux besoins de toutes les localités, ce qui est très positif pour nous en France.

 

De votre point de vue, quel est le résultat le plus important de cette Convention internationale ?

La Commission centrale qui a travaillé avec le Vatican pour préparer le document a fait un travail admirable, elle a organisé cette convention internationale de façon très professionnelle et optimale pour que notre réflexion soit efficace et productive. Les membres de la Commission ont assisté à tous les débats, sans chercher à nous influencer et ont écouté tous les avis. J'ai entièrement confiance en eux pour finaliser le document.  

 

Quelles sont vos impressions personnelles et quel sera le chemin du Mouvement à partir de maintenant ?

Cette convention a marqué une étape fondamentale dans la finalisation de nos statuts, piliers fondamentaux pour l'avenir du Mouvement. J'ai été très heureuse de contribuer à cette aventure, en défendant les convictions des membres français et je sais que, grâce à l'Esprit Saint que nous avons invoqué chaque jour, nous avons abouti à un document de très bonne qualité. Les temps de prière, l'audience papale, les messes célébrées par les cardinaux, les temps d'échange et de partage avec les autres membres ont été une magnifique expérience et je rends grâce de l'avoir vécue.

 

Vous trouverez le récit détaillé des jours de réflexion ainsi que des témoignages de participants en cliquant ici.

 

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi

Assemblées Générales de Regnum Christi, Chapitre Général des Légionnaires du Christ et processus de révision des statuts de Regnum Christi