Vous êtes ici

Accueil

Une consacrée de Regnum Christi, formatrice au séminaire de Mundelein, Etats-Unis

Mis à jour le 18 septembre 2013 à 16:03Publié le 18 septembre 2013 à 10:54

Patricia Klein a débuté comme membre de l’équipe de formation (associate dean) à Mundelein Seminary, à Chicago en Août 2012. Cela s’adresse à 175 séminaristes étudiant actuellement à Mundelein – ils viennent de 29 diocèses, y compris d’Uganda et de Tanzanie. Beaucoup de séminaristes viennent aussi d’Amérique Latine. Voici le témoignage donné par Patricia à propos de son travail.

Mon travail à Mundelein est la réalisation d’un rêve. J’ai toujours adoré travailler dans et avec le diocèse ; depuis six ans je voulais travailler d’une façon ou d’une autre dans un séminaire, mais je pensais bien que ce n’était pas réaliste. Dans mon discernement pour savoir où Dieu voulait me conduire, j’ai reçu beaucoup d’aide de mes directeurs et de mon guide spirituel : nous attendions tous de voir le chemin de Dieu, encouragés par les signes qu’Il m’envoyait.

En Février 2012 je suis allée en Terre Sainte avec mes parents et mon frère, le père Thiemo Klein L.C. Dans le Centre de Notre Dame de Jérusalem, où nous séjournions, se trouvait aussi un groupe de séminaristes de Mundelein. J’appris que leur équipe de formateurs contenait toujours des religieuses. Par quelques « incidences venant de Dieu » j’ai pu rencontrer un des professeurs de Mundelein et je décidai de lui demander ce qu’il fallait pour travailler dans un séminaire. Il me fit parler de mes études et du travail pastoral que j’avais accompli ; il me conseilla d’envoyer un Curriculum Vitae au séminaire parce qu’ils recherchaient pour leur équipe une autre femme, consacrée ou religieuse.

Quelques semaines plus tard, j’ai parlé avec le Directeur du Séminaire et quelques jours plus tard il m’invita aux Ordinations à Chicago et à rester un peu de temps pour faire connaissance de l’endroit et pour qu’ils me connaissent. J’ai visité le séminaire en Mai et je l’ai beaucoup aimé. Les professeurs, l’équipe de formation et les séminaristes m’accueillirent avec grande gentillesse et ouverture ; j’ai ressenti une atmosphère de famille qui m’a aidée à me sentir à l’aise. A la fin de la visite j’ai eu une dernière entrevue. Le Directeur, et son conseil, autant que moi, ressentirent que ma venue au séminaire serait profitable pour chacun.

Je suis arrivée à Mundelein en Août 2012 pour commencer à faire partie de l’équipe de formateurs chargés de la formation « humaine, pastorale et spirituelle » des séminaristes. C’est un travail complètement différent de ce que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui ; et je le ressens surtout comme un apostolat de « témoignage ». Les séminaristes, qui vont offrir leur vie à Dieu dans le sacerdoce, apprécient le témoignage d’une femme consacrée à Lui avec bonheur. J’ai été surprise de voir leur intérêt et leur respect pour ma consécration au Christ, mes promesses et ma vie en communauté. Cela m’aide aussi quand je leur parle de ce que le sacerdoce signifie pour nous, laïcs dans l’Église.

Un de mes rôles a été la coordination de Paix et Justice – apostolat de l’Évangile de la Vie avec un groupe de sept à dix séminaristes qui essaient de faire comprendre les besoins des plus faibles parmi nous. Ils prient devant une clinique d’IVG, demandent des vêtements pour les pauvres, organisent des causeries sur des questions importantes telles que les statuts de l’Immigration et des Dispositions Sanitaires. C’est merveilleux de travailler avec eux ; ils ont beaucoup d’initiative et de zèle ! J’ai également apporté mon aide dans la coordination des classes de formation hebdomadaires pour ceux en troisième année de Théologie et les pratiques apostoliques hebdomadaires des étudiants en première année de Théologie. J’ai rendu visite aux séminaristes qui font le catéchisme dans différentes paroisses, et je les ai suivis après leurs classes. Je coordonne également le voyage des séminaristes de première année à la Marche pour la vie à Washington DC.

J’ai essayé de connaître les séminaristes aussi bien que possible, les interrogeant sur leur famille et les faisant parler d’eux-mêmes. Je considère ma mission de formatrice comme le partage de ma connaissance et de mon amour du Christ, pour apporter mon soutien à vivre leur foi dans la vie ordinaire, d’abord dans la communauté du séminaire et plus tard dans la communauté d’une paroisse. J’aime beaucoup partager mon expérience pastorale avec eux, les rendant sensibles à des détails humains qui peuvent les aider à mieux s’adresser aux autres et à travailler avec les fidèles d’une paroisse.

C’est un beau cadeau de travailler avec les séminaristes de Mundelein. Cela me donne beaucoup d’espoir. Je prie beaucoup pour eux car la route qu’ils prennent n’est pas facile. Mais Dieu sait pourquoi Il les a appelés dans ce temps. L’histoire de leurs vocations et leur soif de Dieu sont très inspirantes. Ce travail m’a aidée à mener ma vie de consacrée avec plus de profondeur. Je suis ici parce que je suis consacrée et non pas à cause de mes qualités qui n’ont rien d’exceptionnel. Il a m’a été plus dur que je ne pensais de quitter l’Allemagne et mes sœurs consacrées, les Légionnaires et les membres de Regnum Christi de cette partie du monde mais je suis très heureuse. Je suis soutenue quotidiennement par la prière et par mes compagnes ; Dieu me nourrit par la connaissance de qui je suis : une femme consacrée de Regnum Christi, épouse du Christ et mère des âmes.

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi

Consacrées