Vous êtes ici

Accueil

Un pas de plus vers le statut canonique de Regnum Christi

Mis à jour le 11 août 2016 à 11:21Publié le 06 juillet 2016 à 11:57

Du 28 juin au 1er juillet à Rome a eu lieu la 2e réunion plénière de Regnum Christi. À la fin des réflexions, le supérieur général a remercié tous les participants pour leurs prières et a transmis le travail effectué à la Commission centrale pour la révision des statuts afin de fournir les principes généraux qui guident leurs travaux dans cette 2de étape du chemin vers le statut canonique de Regnum Christi.

Traduction de l'original espagnol

 

Prot. DG-RC 0255-2016

Clas. III.3.2 

                                                                                                                                                                  Rome, le 2 juillet 2016

Aux membres de Regnum Christi

 

Très estimés dans le Christ,

Hier nous avons conclu, par une messe au siège de la direction générale des consacrées, notre deuxième réunion plénière générale qui s’est tenue du 28 juin au 1er juillet. Par ces lignes je veux tous vous remercier de vos prières et de votre soutien offerts pour rechercher ensemble ce que le Seigneur souhaite pour le Mouvement en ce moment. Nous avons vécu des jours de dialogue intense et franc, d’écoute mutuelle et d’attention au Seigneur, de communion et de vie commune également.

La réunion plénière générale est l’un des organes de participation prévus dans le cadre de la collaboration. Il s’agit d’un corps consultatif composé des trois directeurs généraux des branches consacrées avec leur conseil, des administrateurs généraux et des cinq membres laïcs de Regnum Christi. Sa fonction consiste à analyser les thèmes stratégiques de la mission évangélisatrice du Mouvement. À cette occasion nous avons bénéficié de la présence presque quotidienne du P. Gianfranco Ghirlanda SJ, assistant pontifical.

L’objectif que nous avons proposé lors de cette réunion plénière a été d’offrir à la Commission centrale pour la révision des statuts les principes qui guident son travail de rédaction d’un brouillon du statut général. Pour cela, nous avons pris comme point de départ les propositions du Chapitre Général, des assemblées générales des branches consacrées et les conclusions de la Convention internationale des laïcs de Regnum Christi. L’expérience pratique des provinces et de ce même Comité directeur général lors de ces deux années de validité du cadre de la collaboration nous a aussi orientés.

Pour nous aider dans notre discernement, nous avons invité des représentants de quatre réalités ecclésiales qui partagent avec nous la réalité d’un seul charisme qui s’exprime sous formes de vie diverses. Nous avons été accompagnés par Nunzia Boccia de la famille charismatique de Murialdo, du père Jacob Nampudakam, supérieur général des Palotinos et assistant ecclésiastique de l’Union de l’Apostolat catholique, de Lucía Herrerías, présidente de la Fraternité missionnaire Verbum Dei, de Luca Magri et Elisabetta Scomazzon du mouvement des Focolari.

Nous leur avons demandé de nous présenter la mission et l’identité de leur réalité ecclésiale. Ils nous ont expliqué leur configuration canonique actuelle et la façon par laquelle ils y ont abouti, parfois par des procédés difficiles qui ont duré plusieurs dizaines d’années. Finalement ils ont exposé les avantages et les inconvénients de la pratique de leur forme associative actuelle, qui n’est pas sans défis. Un temps d’échange s’en est ensuite suivi. Cela nous a tous aidés à prendre conscience à nouveau que la configuration canonique est un instrument et un moyen, mais non une fin en soi, et nous avons réalisé qu’il n’existe pas de solutions parfaites.

Le mercredi 29, Salvatore Bonventre et le P. Rodrigo Ramirez, des archives historiques générales, nous ont présenté une étude sur les documents qui se réfèrent à la relation entre la congrégation et le mouvement Regnum Christi tout au long de notre histoire.

Ensuite nous avons commencé à réviser le document de travail approuvé par le Comité directeur général. Pour analyser le texte, un travail par branches a été réalisé. Jeudi et vendredi nous avons eu plusieurs sessions de mise en commun où nous avons exprimé avec sincérité l’avis de tous.

Pendant la réunion plénière nous avons confirmé que la Commission centrale devra suivre les principes fondamentaux suivants, provenant du Chapitre général, des assemblées générales et de la Convention internationale pour préparer le brouillon du statut général dans cette seconde étape du procédé de rédaction :

  1. Il existe un charisme de Regnum Christi, don divin, vécu dans diverses formes de vie.
  2. Chaque branche de Regnum Christi a son identité propre.
  3. Les branches forment un mouvement Regnum Christi unique où se partagent la spiritualité et la mission.
  4. Ce Mouvement unique demande un gouvernement adéquat.

On a demandé que le brouillon du statut général exprime la nature, le charisme, la spiritualité et la mission communs de Regnum Christi, ainsi que l’apport essentiel de chaque forme de vie.

Il est aussi demandé que le statut établisse les organes communs de gouvernement et de participation qui sauvegardent et promeuvent le charisme, la communion, la réalisation de la mission. Il faudra que la Commission propose dans le brouillon le type d’autorité de ces organes (personnelle avec conseil ou collégiale), comment elles se composent et quelles sont les compétences au niveau général, provincial et local. Il faut aussi offrir des critères de discernement pour la mission commune, la formation et les principes qui favorisent le bon gouvernement et l’administration des œuvres.

Lorsque la Commission centrale aura terminé le brouillon, il sera ratifié par un Chapitre général et des assemblées générales extraordinaires des consacrées et des laïcs consacrés, convoqués par l’autorité compétente suivant la norme de ses constitutions ou statuts. Ensuite on convoquera une assemblée générale de Regnum Christi qui présentera les statuts généraux à l’approbation du Saint-Siège. On doit encore déterminer les modalités qui garantissent la participation de toutes les branches et leur calendrier. On peut prévoir que cela se passera dans le courant de l’année 2018.

Il est clair que les statuts généraux ne sont qu’un moyen qui nous pousse à vivre l’idéal de sainteté qui vient du baptême. Comme on le sait, la loi de l’Église établit le minimum nécessaire pour garder, développer et exprimer la communion et le charisme. Chaque membre cherche à vivre ce qui se trouve dans ces normes, mais il ajoute quelque chose à la grâce divine qui le stimule, pour croître dans le vécu de sa vocation à la sainteté.

Pour cette raison, je vous invite tous à profiter de ces mois pour renouveler notre reconnaissance et notre enthousiasme pour le chemin que le Seigneur nous a proposé pour réaliser notre vocation à la sainteté et à l’apostolat. Ne nous lassons pas de prier le Seigneur pour qu’il nous envoie son Esprit afin que nous puissions être ses témoins dans le monde entier pendant que nous parcourons le chemin de la rédaction du statut.

Bien à vous dans le Christ,

 

P. Eduardo Robles Gil, LC

Supérieur général

 

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi

Assemblées Générales de Regnum Christi, Chapitre Général des Légionnaires du Christ et processus de révision des statuts de Regnum Christi