Vous êtes ici

Accueil

Regnum Christi : Vivre la communion et la responsabilité partagée

Mis à jour le 30 avril 2014 à 15:14Publié le 28 mars 2014 à 15:30

Réunion des gouvernements généraux et de la commission des membres de Regnum Christi du premier et du deuxième degré

Du 17 au 19 mars les gouvernements généraux de la Légion, des consacrés et des consacrées de Regnum Christi se sont réunis au siège de la direction générale accompagnés des représentants des membres laïcs des premier et deuxième degrés : Kerrie Rivard (USA), José Antonio Lebrija (Mexique), Lucia Hauser (Allemagne) et Iliano Piccolo (Mexique).

Dès avant le tenue du Chapitre Général et des assemblées générales des consacrés on avait prévu une réunion des trois gouvernements généraux qui auraient été élus et de la commission des membres des premier et deuxième degrés. On analyserait ainsi les observations et les recommandations qui auraient émané de ces réunions et les indications données à ce moment-là par le Délégué Pontifical pour déterminer la façon de les mener à bien en pratique.

« Nous voulons continuer le travail que nous faisons depuis quelques années pour approfondir le charisme du Mouvement et la contribution spécifique de chacune des vocations qui la constituent. De plus il faut que nous résolvions quelques questions sur la façon d’accomplir la mission ensemble » a déclaré Bernardo Perez, conseiller général des hommes consacrés de Regnum Christi.

Les réunions étaient précédées chaque jour d’une adoration d’une demi-heure en face du Saint Sacrement. Les consacrées préparaient des prières, des réflexions et des chants pour chaque cérémonie. Suivaient diverses réunions de travail avec moments de repos et le repas, tous ensemble, avec la communauté du Siège de la direction générale. La journée se terminait par la concélébration eucharistique.

Le père Eduardo Robles Gil a inauguré les travaux le 17 mars en rappelant que dans cette nouvelle étape, à côté de la recherche d’une meilleure organisation de la mission apostolique qui nous aiderait à vivre l’unité propre à notre charisme que nous désirons tous, il faut mettre l’accent sur l’évangélisation, en sortant à la rencontre des gens. « L’union du Mouvement, qui provient du charisme et de la spiritualité, se concrétise dans la mission. Pour ce faire, nous voyons qu’il faut mettre les moyens institutionnels qui nous aident à la favoriser et la réussir ».

Lucia Hauser, membre du Mouvement d’Allemagne, a déclaré : « Nous avons surtout voulu parler de principes pour illuminer ces points à partir de leurs racines. Si on n’a pas cette clarté, même en ayant les meilleurs statuts et points de référence, cela ne servira à rien. Chacun doit se demander où il s’en trouve personnellement actuellement et décider comment il veut affronter la mission. On peut le faire du point de vue des résultats, selon lequel on peut se réaliser dans la mesure où on atteint les objectifs et où on réussit, mais cela ne favorise pas la miséricorde. Ou bien on peut choisir de partir de la conscience d’être profondément aimé, et que connaissant ses propres limites, forces et imperfections, on se met à la disposition de l’amour pour s’en remettre à la réalité et pour chercher à accomplir la mission pour exprimer son propre amour. »

Trois thèmes majeurs ont occupé la plupart du temps de discussion et du travail des commissions : le procédé de définition de l’ensemble du mouvement Regnum Christi en général et la contribution en son sein des membres des premier et deuxième degrés ; la façon de placer nos marques pour la collaboration dans la mission qui nous permettent de nous occuper des personnes et des œuvres à court terme en attendant d’atteindre la configuration définitive du Mouvement ; et la nécessité de nous dédier avec humilité et enthousiasme à la nouvelle évangélisation car il existe tant de gens qui ne connaissent pas le Christ ou l’ont oublié.

« Cette réunion est la première que nous tenons en tant qu’élus par le Gouvernement et les assemblées, mais elle s’insère dans le procédé que nous avions commencé à suivre. Nous cherchons à concrétiser le désir de coresponsabilité et de participation à la mission, en y incluant les membres des premier et deuxième degrés » s’est exprimé Paula Errazuriz, conseillère générale des consacrées.

Pour sa part le père Juan Sabadell, conseiller général de la congrégation, a rappelé dans l’une de ses interventions que « les structures, étant des réalités humaines, ne sont jamais définitives ; c’est pourquoi elles continueront à s’ajuster avec prudence selon les nécessités du moment et des lieux afin de mieux répondre aux défis que l’histoire présentera à l’expérience du charisme au service de l’Église. C’est pourquoi il est important d’être conscients que ce qui nous est proposé n’est que provisoire, qu’éventuellement nous devrons nous accommoder au moyen de voies institutionnelles afin qu’à la lumière de l’expérience et d’une ambiance de dialogue, nous sachions interpréter les signes des temps et répondre aux nouvelles situations et perspectives ».

Viviana Limón, conseillère générale des consacrées, a ajouté : « Nous avons essayé d’identifier les principes que nous voulons sauvegarder, la mission que Dieu nous confie, l’esprit qui nous anime et nous devons le faire par des moyens institutionnels pour le vivre et nous entraider à cheminer ensemble ». Un autre participant, le père Jaime Rodriguez a confirmé cette idée en disant qu’il faut « trouver les façons de vivre la communion, la participation de tous » remarquant également qu’il faut éviter « que les structures deviennent une bureaucratie qui nous empêche de nous dévouer à la mission ».

Fernando Rincon qui fait partie des hommes consacrés de Regnum Christia dit : « Je crois que si nous appliquons bien ce que nous avons discuté ces derniers jours on aura une croissance et une maturation des personnes, des sections et des œuvres. Légionnaires, consacrés et consacrées nous devons être les premiers convaincus que les laïcs sont des apôtres et des missionnaires, et que la plénitude de la vocation ne consiste pas seulement à recevoir, mais à apporter l’instauration du Royaume du Christ dans la société ».

Le 19 Mars, fête de saint Joseph, les réunions se sont terminées par la concélébration eucharistique au Centre des Etudes Supérieures, sous la présidence du père Eduardo Robles Gil. A l’issue de la messe tous les participants des réunions ont dîné ensemble au Centre. Les documents produits pendant ces réunions seront promulgués après leur rédaction définitive.

En conclusion Iliano Piccolo a constaté : « Je vois que nous cheminons à bonne allure et avec de bonnes dispositions. Il y a encore des choses à faire. Mais je rentre chez moi satisfait …»

Mots-clés: Regnum Christi, Actualité

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi