Vous êtes ici

Accueil

Ordination diaconale du frère Blaise Patier

Mis à jour le 24 juillet 2014 à 10:06Publié le 04 juillet 2014 à 10:38

Le 29 juin dernier, en la solennité de la fête de saint Pierre et de saint Paul, le frère Blaise Patier a été ordonné diacre par son oncle, Monseigneur Benoît Rivière, évêque du diocèse d'Autun, Chalon et Mâcon. Il partage avec nous ses premières impressions après l'ordination.

Le même jour, Mgr Fernando Vérgez, LC, a ordonné diacres 25 légionnaires du Christ à Rome et 10 frères légionnaires ont célébré leur ordination diaconale aux États-Unis, au Mexique, à Guatemala, au Brésil, en Australie, en Hongrie et en Nouvelle-Zélande pendant le mois de juin.

C'est dans la cathédrale saint Lazare d'Autun que le frère Blaise, entouré de sa grande famille, de pères et d'une dizaine de frères séminaristes de la congrégation des légionnaires du Christ, de plusieurs prêtres du diocèse ainsi que de nombreux amis et paroissiens a reçu le sacrement de l'ordre.

Le père Bruce Wren, recteur de l'École Apostolique de l'Immaculée Conception, a présenté son ancien élève et demandé à l'évêque son ordination diaconale. Cette messe d'ordination a été marquée par un profond recueillement et une liturgie magnifiquement accompagnée par le jeune chœur de la Maîtrise de la cathédrale. En fin de cérémonie, la mission de frère Blaise a été annoncée, il rejoindra la communauté à Monterrey au Mexique.

Que signifie pour vous cette ordination au diaconat, ultime étape avant l’ordination sacerdotale ?
Je dirais avant tout que c’est un don de Dieu devant lequel je reste sans voix… J’essaie donc de chanter vers le Seigneur comme Marie mon « Magnificat ». A travers cette ordination diaconale, je ressens que l’Esprit Saint me dit : « Laisse-moi faire ! Sois humble et laisse-toi transformer en Jésus ». Désormais, je peux bénir au nom de Jésus, et tous les matins, je proclame l’Évangile et je distribue Jésus Eucharistie durant la messe.

Comment concevez-vous le sens du service, fonction particulière du diacre ?
Le service doit être à la base de toute vocation sacerdotale et l’ordination diaconale nous rappelle qu’imiter Jésus c’est avant tout se faire serviteur. On ne devient pas prêtre pour soi-même mais pour être un lien entre l’amour de Dieu et les hommes. Bien sûr, cela n’est pas toujours évident au jour le jour ; c’est pourquoi je demande toujours au Seigneur la grâce de ne pas devenir un prêtre pour moi-même mais d’avoir une attitude de service envers Dieu et toutes les âmes que je rencontre sur mon chemin.

Étudier à Rome vous a fait découvrir une grande Église universelle. Comment ces études ont-elles enrichi votre foi ?
Ce fut sans doute une grande grâce d’avoir pu étudier mes trois dernières années de théologie à Rome, dans le cœur même de l’Église près du vicaire du Christ. J’ai eu la grâce d’être le témoin oculaire de nombreux moments forts durant ces années, telle que la dernière audience du pape Benoit XVI, l’élection du pape François, la canonisation des papes Jean-Paul II et Jean XIII…
Je pense que ces trois années m’ont aussi permis de beaucoup apprendre de nos frères chrétiens persécutés ; de partager leur joie et leur peine. Je n’oublierai jamais la rencontre avec les séminaristes du Mali et de l’Inde, mais aussi la joie contagieuse de Uan Sing, séminariste chinois qui s’est retrouvé en prison à cause de sa foi.

Vous avez été ordonné diacre dans le diocèse d'Autun par votre oncle, Mgr Rivière. Comment avez-vous vécu cette journée, entouré de votre famille et de vos frères séminaristes venus de Rome ?
Ce fut une journée très émouvante ! J’ai essayé de la vivre dans une attitude de confiance et de gratitude envers le Seigneur. Je dois reconnaître malgré tout que j’étais assez nerveux avant la messe mais dès que la cérémonie a commencé, je me suis senti porté par la prière.
Sans aucun doute la présence de mes deux familles (ma famille et mes frères légionnaires) a été très importante pour moi car ma famille et ma congrégation ont été le terreau qui a permis à ma vocation de grandir et de se fortifier.

Quelle sera votre nouvelle mission ?
Je vais être assistant des novices à Monterrey, au Mexique. À la mi-juin je partirai en direction d’Otongo, une région perdue du Mexique où les novices, durant leur cursus de formation, offrent à la congrégation pendant l’été un mois de travail.

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Légionnaires du Christ