Vous êtes ici

Accueil

Lettre du Père Alvaro Corcuera, L.C.

Mis à jour le 16 novembre 2011 à 14:47Publié le 16 novembre 2011 à 07:29

Rome le 20 octobre 2011. Le Père Alvaro Corcuera, Directeur général, s'adresse aux Légionnaires du Christ et aux membres consacrés du Regnum Christi

Très chers en Jésus-Christ,

Depuis un certain temps je souhaite vous écrire pour vous redire, une fois de plus, toute mon estime et ma gratitude pour votre généreux abandon à Dieu au sein de la Légion et du Mouvement Regnum Christi . Je peux vous assurer que le 2 octobre dernier, alors que je recevais les vœux perpétuels de quelques-uns de nos frères au Centre d’études, j’avais à l’esprit l’image de ces frères qui rejoignaient le grand nombre de religieux et de consacrés, hommes et femmes qui, dispersés dans le monde, vivent leur consécration à Dieu avec fidélité et avec joie. Il m’est également venu à l’esprit l’exemple de fidélité de cette religieuse espagnole qui fit sa profession le jour même de la naissance du Pape. Toute une vie avec le Christ, offerte pour le salut des âmes !

Maintenant, comme frère et au début de cette année universitaire – pour l’hémisphère nord – je voudrais partager avec vous quelques réflexions qui pourraient nous aider à cheminer plus près de Dieu en ce temps de discernement et de purification que nous vivons en une même famille. Il est normal que, parfois, nous ressentions inquiétude et indécision tandis que de notre âme s’échappe un irrépressible désir de paix et de sérénité. Je vous invite à porter toutes ces perplexités et tous ces désirs dans la prière. Là, dans l’intime de notre âme, demandons à l’Esprit Saint de nous éclairer et de nous fortifier en nous accordant la grâce de nous laisser guider avec confiance par la main maternelle de l’Eglise. Amplifions donc, en quantité et en qualité, le temps que nous consacrons à la prière et à la réflexion. Ici, à Rome, dans la communauté de la direction générale, par exemple, nous avons organisés spontanément, entre nous, des tours d’adoration pendant la journée. Dieu ne va-t-il pas nous écouter, alors que, chacun d’entre nous, à la place que lui assigne l’obéissance, s’unit à ce fleuve de prière ?

La prière, ce contact intime avec Dieu, nourrira en nos cœurs les vertus théologales qui seront les seules à nous soutenir dans ce chemin que nous devons suivre. Et non seulement elles nous soutiendront, mais elles nous aideront aussi à grandir spirituellement et apostoliquement puisque « tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu et qu’il a appelés selon son dessein » (Rm 8, 28). Ces vertus, comme nous l’avons appris dès l’enfance, sont des dons de Dieu qui nous ont été communiquées par l’Esprit Saint le jour de notre baptême et qui ont Dieu lui-même pour objet. Nous croyons en Dieu, nous espérons en lui et nous l’aimons. Donc, comme les apôtres, ne cessons pas de lui demander « Seigneur augmente en nous la foi ! » (Lc 17, 5).

Tout d’abord, nous avons la foi qui est non seulement de croire en ce qu’il nous révèle et que l’Eglise nous transmet, mais cela va beaucoup plus loin. La foi est adhésion de toute notre personne à Dieu, Vérité suprême et amour suprême. La foi nous permet de voir sa présence amoureuse en tous les évènements de la vie. Ce peut être des situations agréables ou des situations difficiles, mais celui qui a la foi peut y voir la Providence divine et, avec le psalmiste, s’exclamer avec conviction : « parce qu’éternelle est ta miséricorde » (Ps 136). D’autre part, la foi n’est pas une vertu passive. Celui qui, en vérité, croit en Dieu et en son amour infini, se donne à lui totalement. Et, en ce don total, il trouve la paix et la certitude que désire son cœur. Cette foi et cet abandon de lui-même s’enracinent pendant les moments d’épreuve, quand tout ce qui est humain nous manque et que nous ne pouvons que nous remettre dans la main de Dieu, l’unique nécessaire, notre seul Roc.

Le Pape a annoncé récemment une « année de la foi » qui sera sans doute une grande chance et une bénédiction pour l’Eglise. Comme nous avons besoin de demander à Dieu de garder et d’approfondir notre foi ! Demandons ce don avec insistance de façon à ne pas nous laisser vaincre par des attitudes qui pourraient nous conduire à réduire notre vision à ce que seule notre raison humaine parvient à voir. La foi ne nous demande pas de fermer les yeux sur ce que la raison humaine voit clairement mais elle nous demande de les ouvrir davantage, et beaucoup plus encore, pour découvrir la réalité plus profonde qui est l’omniprésence de Dieu. La foi nous ouvre à Dieu et à nos frères.

L’espérance est la seconde vertu théologale. C’est justement parce que nous croyons à l’amour infini que Dieu nous a révélé dans le Christ, que nous mettons en lui toute notre confiance, toute notre assurance. L’espérance nous pousse à désirer le royaume des cieux, notre but ultime. Elle nous pousse aussi à avancer dans la vie en nous appuyant, non pas sur nos forces humaines, mais sur les promesses du Christ et sur sa grâce. Saint Paul disait : « Oubliant le chemin parcouru, je vais droit de l’avant, tendu de tout mon être, et je cours vers le but » (Ph 3, 13-14). Le but de notre vie ! Le but est d’arriver au Christ, de l’atteindre définitivement au ciel et le chemin est de vivre humblement et généreusement notre consécration à lui. Quelle est belle l’expérience que nous vivons actuellement dans la Légion et dans le Mouvement pour grandir dans l’espérance et parvenir à une union plus intime avec le Christ pauvre et chaste qui, par son obéissance jusqu’à la mort, a racheté le péché du monde. Il y a quelques jours, le Saint Père, en commentant le psaume 126, nous invitait à « regarder plus souvent comment, dans les événements de notre vie, le Seigneur nous a protégés, guidés, aidés et à le louer pour ce qu’il a fait et continue de faire pour nous. Nous devons être plus attentifs aux choses bonnes que le Seigneur nous donne ». Et il continuait : « cette attention, qui devient gratitude, est très importante pour nous et nous crée une mémoire du bien qui nous aide aussi dans les heures sombres » (Audience du 12 octobre 2011). Si notre vie est un acte constant de gratitude, tout notre être se remplira de paix et nous serons toujours, de tout notre cœur, ouverts au service du prochain.

Tout cela n’est pas quelque chose que nous pouvons atteindre de nos propres forces mais uniquement en accueillant la grâce de Dieu et en collaboration avec l’Esprit Saint. Les difficultés et les tristesses qui ne manquent jamais dans la vie humaine, ni dans la vie consacrée, tendent à nous enlever la paix et la joie. Mais l’espérance nous transmet une force capable de faire face à ces moments comme étant des occasions en or pour nous unir davantage à Dieu et avancer jusqu’au ciel de façon plus décidée. « Qui a Dieu rien ne manque : Dieu seul suffit ! » disait sainte Thérèse. Et le Pape, au cours de son récent voyage en Allemagne, a voulu avoir cette phrase comme devise : « Là où est Dieu il y a un futur, il y a l’espérance ».

Et pour finir, la charité, la vertu reine, la vertu qui ne s’éteint jamais, qui ne passe jamais (cf. 1Co 13, 8). Elle nous pousse à aimer Dieu par-dessus tout ainsi que nos frères, comme le Christ les aime (cf. Jn 13, 34). C’est la vertu distinctive du chrétien et elle doit donc aussi être la vertu qui nous caractérise comme Légionnaires et comme membres du Regnum Christi . Celui qui aime vit en Dieu et vit de Dieu, puisque Dieu est amour (Cf 1Jn 4, 7). La charité a une dynamique interne : l’amour de Dieu nous conduit à aimer ceux qui sont ses propres enfants. Cette attitude qui se convertit en habitude, nous fait vivre avec amour les paroles de saint Paul : « Mettez le comble à ma joie par l’accord de vos sentiments : ayez le même amour, une seule âme, un seul sentiment ; n’accordez rien à l’esprit de parti, rien à la vaine gloire mais que chacun, par l’humilité, estime les autres supérieurs à soi. Ne recherchez pas chacun vos propres intérêts mais plutôt que chacun songe à ceux des autres » (Ph 2, 2-4).

Comme nous avons besoin de nous remplir de l’amour du Christ ! Aujourd’hui plus que jamais nous devons demander cet amour et le manifester tous les jours à ceux qui vivent à nos côtés. Que l’amour nous pousse toujours au respect mutuel, à la compréhension, au dialogue et à la patience, à l’aide désintéressée, à dépasser les sentiments négatifs qui nous conduisent à mettre des conditions à nos relations avec les autres. Demandons cette vertu avec insistance. Et que l’Eucharistie transforme peu à peu nos cœurs et les pousse à un saint zèle pour le salut des âmes. Le zèle apostolique naît et se nourrit de la charité. C’est de là aussi que vient le témoignage, en tant qu’acte plein de charité et qu’il se manifeste en nos paroles et en nos actes, comme le disait aussi saint Paul : « De votre bouche ne doit sortir aucun mauvais propos mais plutôt toute bonne parole, capable d’édifier quand il le faut et de faire le bien à ceux qui l’entendent. Ne contristez pas l’Esprit Saint de Dieu. Aigreur, emportement, colère, clameurs, outrage, tout cela doit être extirpé de chez vous, avec ma malice sous toutes ses formes. Montrez-vous au contraire, bons et compatissants les uns pour les autres, vous pardonnant mutuellement comme Dieu vous a pardonné dans le Christ » (Ep 4, 29-32).

J’espère que ces réflexions pourront vous aider. Je vous les envoie avec le grand désir d’être auprès de chacun d’entre vous et de vous manifester toute ma gratitude. Croyez que c’est une bénédiction de compter sur des frères et des sœurs tels que vous.

Prions beaucoup pour tous les consacrés, hommes et femmes, qui commencent maintenant une nouvelle étape après la visite apostolique, afin que Dieu continue à les guider dans la réalisation de ses plans sur le Mouvement. Et ne cessons pas, non plus, de prier le Maître de la Moisson pour qu’il nous bénisse en nous accordant de nombreuses vocations au troisième degré, afin de pouvoir mieux servir les âmes et l’Eglise.

Que la très Sainte Vierge, femme de foi, d’espérance et de charité, vous accompagne toujours sur le chemin du don de soi. Je prierai pour vous et je vous demande aussi de prier pour moi.

Affectueusement en Jésus-Christ

Alvaro Corcuera, L.C.

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Regnum Christi

Légionnaires du Christ