Vous êtes ici

Accueil

Lettre du Père Alvaro à l'occasion de la fête du Christ Roi

Mis à jour le 27 novembre 2012 à 14:42Publié le 27 novembre 2012 à 14:37

Le 23 novembre 2012

A tous les membres et amis de Regnum Christi
à l’occasion du la solennité du Christ Roi

Très chers amis dans le Christ,

La solennité du Christ Roi est, chaque année, pour notre famille une occasion très spéciale de nous unir, surtout dans l’Eucharistie et dans le désir que Jésus-Christ devienne le Roi de nos cœurs.

Combien j’aimerais pouvoir vous remercier comme vous le méritez pour vos prières, vos paroles et les mots que vous m’avez envoyés. Il m’est impossible de pouvoir exprimer par des mots toute la reconnaissance que je ressens. Comme votre amour de Jésus Christ apporte force et courage, votre réponse à l’action aimante de Dieu, à l’Eglise et au Mouvement, votre désir d’étendre le Royaume ! Jésus-Christ nous fait voir que tout ce qu’Il permet nous conduit à l’aimer plus, et nous mène vers le but de tout chrétien, qui est celui de la sainteté. Vraiment son amour nous surprend à chaque étape. Je remercie toujours plus Dieu du don qu’Il m’a fait d’avoir été appelé à faire partie de cette famille.

Bien des fois, en tête de ce que nous écrivons, nous mettons : « Que vienne ton règne ! » Qu’a donc Jésus Christ qui est capable de changer le cœur des hommes ? Qu’y a-t-il en Lui qui a rempli notre vie de sens ? Savons-nous qu’Il règne dans notre cœur d’une façon impossible à exprimer ? Il est silencieux, aimable, exigeant, doux, bienveillant, chaleureux. Il s’agit du Christ Roi que nous contemplons dans l’Evangile, dont le royaume n’est pas de ce monde. Il règne en servant, en aimant, en souffrant pour nous. Méditer sur le Christ comme Roi c’est contempler l’image de Jésus Christ outragé et crucifié, qui nous fait voit qu’il nous a aimés jusqu’à l’extrême et qu’il demande que notre réponse soit aussi d’aimer avec tout notre cœur, sans attendre rien en retour. Une réponse qui est un « oui » de chaque instant de notre vie, dans ce qui est petit et ce qui est grand. Pour celui qui tient le Christ comme Seigneur de sa vie, tout le porte à expérimenter la joie du don, même dans les épreuves majeures comme on le voit dans l’histoire de tant de saints et martyrs.

Son règne ne recherche pas l’important, d’être plus ou d’avoir plus. C’est un règne de douceur et d’humilité, sa couronne est d’épines, son autorité de service. Quand nous pensons qu’il est Dieu et c’est ainsi que nous le voyons, nous ne pouvons correspondre qu’en lui disant : « me voici, Seigneur ! », avec ta grâce, sans s’occuper du prix, dans le bon et dans le mauvais, dans les moments de joie et de tristesse, dans les tribulations et les fatigues. Nous savons toujours que l’amour est plus fort et ainsi, le règne du Christ nous transforme. Celui qui contemple tant d’amour, ne « fait pas de l’apostolat » mais il est toujours apôtre. Le Règne du Christ est un « oui » total, par pur amour. En considérant cet amour du Christ pour chacun d’entre nous, nous nous sentons poussés à étendre son règne dans le monde entier, en chaque personne que nous rencontrons, dans la famille, dans la société. Notre devise « que ton règne vienne ! » se transforme ainsi en un attrait et un stimulant pour être ses apôtres.

Notre confiance est mise dans notre Roi, que nous contemplons sur son trône dans le ciel, dirigeant notre histoire avec sagesse et providence aimante. Ces jours-ci nous lisions l’épître de saint Paul aux Colossiens, ce qui est tout un programme de vie : « cherchez les biens d’en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu » (Col 3, 1). Spécialement en ces instants, comme cela nous aide de tout regarder avec la perspective de l’éternité ! Nous vivons des situations que nous ne pouvons juger que du point de vue humain, mais remplis de foi, d’espérance et de charité, afin de continuer à lutter et à donner notre vie avec un enthousiasme renouvelé.

Plus que jamais nous avons besoin d’être frères, nous soutenant les uns les autres. Dans la même épitre saint Paul dit : « revêtus de l'homme nouveau… comme élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, et patience, vous supportant les uns les autres et vous pardonnant réciproquement, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre. Comme le Seigneur vous a pardonnés, pardonnez-vous aussi. Mais surtout revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. Et que la paix du Christ, à laquelle vous avez été appelés de manière à former un seul corps, règne dans vos cœurs ; soyez reconnaissants » (Col 3, 10-15). Aujourd’hui nous sommes spécialement reconnaissants à Dieu notre Seigneur de nous avoir appelés à faire partie de la Légion du Christ et du mouvement Regnum Christi, où se trouvent des frères et sœurs comme vous.

C’est l’amour qui nous permet de surmonter les tourmentes. Dans l’une de ses dernières audiences, Benoît XVI disait « l’expérience humaine de l’amour porte en elle un dynamisme qui renvoie plus loin que soi-même ; c’est une expérience qui aide à sortir de soi et à se trouver en face du mystère qui enveloppe toute l’existence » (Audience du 7 Novembre 2012). Nous avons tous ressenti que, lorsqu’on se regarde trop soi-même, le panorama s’assombrit. Au contraire tout change lorsqu’on vit en pensant au Christ, à la mission qu’il nous confie, à toutes les âmes qui ont besoin de son amour.

L’amour nous pousse toujours à faire plus « Caritas Christi urget nos ». Notre réponse de chaque jour, notre réponse aujourd’hui, la réponse de chacun de nous, est importante pour le Christ, pour l’Eglise, pour le mouvement Regnum Christi. Dans la même audience le Pape disait aussi : « Nous apprendrons ainsi à tendre, désarmés, vers ce bien que nous ne pouvons construire ou nous procurer avec nos seules forces, à ne pas nous laisser décourager par la fatigue ou les obstacles qui viennent de notre péché ». Dans la mesure où nous nous confierons à la puissance et la force du Christ Roi, et non pas en nos propres capacités, nous pourrons être instruments de la grâce et aider beaucoup d’hommes et de femmes à Le rencontrer. C’est pour ça qu’Il nous a appelés.

J’en profite pour vous remercier à nouveau et pour demander à Dieu tous ensemble qu’Il continue à nous guider sur notre chemin de renouvellement. Voici donc les « grandes lignes » pour continuer à réfléchir et assimiler ce que suivre ce Roi et prêcher le Règne du Christ veulent dire.

Que Dieu vous bénisse et que la Sainte Vierge nous accompagne et nous protège.
Bien affectueusement dans le Christ.

Alvaro Corcuera, L.C.

Services par e-mail

Le site Regnum Christi vous offre un accompagnement au quotidien.

Actualités du même thème

Vie spirituelle

Regnum Christi

Légionnaires du Christ